• 289

    Forget it - Breaking benjamin ♪

     

    * 

     

    289

    Plus sceptiques que les Memories, ce matin, l'on meurt!! Et pour cause... Ces hommes d'âge mûr viennent de découvrir le fameux "titre" que leur poulain Raphaël veut interpréter lors de leur concert exceptionnel où ils le révèleront au monde et aux médias...

    "Forget it."

    289

    Une chanson qui a clairement de quoi faire hérisser les poils de ces ex-Apologize!

    À tort ou à raison? Eux sont persuadés que c'est à raison, bien entendu!!!

    Car il ne faut tout de même pas les prendre pour des demeurés, hein!!

    Puisqu'il suffit de se pencher sur ces paroles des plus intrigantes que le fils du célèbre Kylian Gutter s'est permis d'écrire pour réaliser très vite la supercherie!

    289

    Mais lui soupire pour sa défense que ses comparses se font un film digne de spielberg et qu'ils ont beaucoup trop d'imagination.

    Les Memories protestent immédiatement, bien entendu. Leur jeune ami les prend véritablement pour des cons!!

    289

    C'est un crime, d'avoir laissé cela m'arriver, c'est pas grave, je laisserai cela t'arriver à ton tour!!! Allez, oublions ça, de toute manière il n'y a plus rien à perdre!! Sauf mon esprit et tout ce que j'ai toujours voulu.. (-percer dans la musique-)... Ça, je l'ai obtenu, mais jette-le au loin. C'est un signe, je t'ai eue, je veux rester!! Tout ce temps que je perds... Je n'ai plus peur de te regarder en simulant!!!

    Ils ne le laisseront jamais chanter un tel lyric, jamais de la vie !

    289

    Comment puis-je comprendre ce moment ou un nuage (-noir?-) est venu se poser au-dessus de ma tête... Tu es la partie de moi que je ne veux pas voir (-aimer ma soeur...-) OUBLIONS ÇA!

    FORGET IT! FORGET IT! FORGET IT! FORGET IT!....

    289

    Il y a un endroit au loin où je te vois me suivre... Juste un avant-gout de ce qui pourrait arriver (-de ce qu'on va/pourrait vivre!-). Je suis seul, mais je ne peux respirer que le même air que toi. À chaque question sa réponse.. (-il n'y a pas à réfléchir plus longtemps. Nous, c'est toi, et moi-)

    289

    Raphaël soupire alors à nouveau. "C'est ça, ou rien." Il n'écrira rien d'autre et sa voix est calme, posée, et assurée lorsqu'il affirme cela. Il sait ce qu'il veut chanter, si on le traine presque de force à ce concert, et n'a clairement pas l'intention de changer d'avis a ce sujet. Il s'est déjà trop investit dans ce lyric et déjà que lui n'en voulait pas, de cette fichue représentation...

    289

    Ou alors tu passerais simplement au loin... (-il serait plus sérieux que l'on se sépare-)... S.t.p., laisse-moi rester, dans ton chemin!! (-mais non, je ne veux pas!)
    OUBLIONS ÇA! (-oublions nos origines!-)

    289

    Un moyen de se venger? Peut-être! Ah ils veulent le révéler, hein...?

    Eh bien dans ce cas s'ils veulent jouer, lui aussi va participer au jeu.

    Puisque finalement, ils ne sont rien sans lui...

    Eh eh. Riera bien qui rira le dernier! Lui aussi peut se moquer de ce qu'ils ressentent. Désirent. Lui aussi peut faire ce qu'il veut!

    289

    C'est un crime d'avoir laissé cela m'arriver.. Je m'en fous. Je l'aime. Il est facile de plaire... (-on pourrait refaire nos vies l'un sans l'autre, sans doute-). Peu importe, souviens-toi juste. Toute la douleur que l'on a ressentie (-lorsque l'on a été séparés-), elle est inscrite sur les pages d'un cahier à spirales.. (-là où tous deux, l'on griffonnait les vers de ces chansons explicites... -).

    289

    "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes, mais ne s'éprend-on que d'une seule? [Guillaume Musso]

    289

    Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison. [Guillaume Musso]

    Puisque lui de toute manière, il s'en fout. Il s'assume. Il assume ce qu'il est et celle qu'il aime en fait autant.

    289

    Comment puis-je comprendre ce moment où un nuage (noir?) est venu se poser au-dessus de ma tête...? Tu es la partie de moi que je ne veux pas voir... Mais je pourrais vivre pour toujours avec ça.


  • 290

     

    * 

     

    290

    — Il est vraiment sympa ton appart!! complimente Eva en laissant son regard vagabonder sur chaque endroit de ce coquet petit studio.

    290

    Comme prévu, elle est venue prendre un café chez la voisine de palier de son Roméo pour apprendre à découvrir la concernée. Après tout, il n'y a pas de raison de la détester, la haïr, et tout et tout..

    290

    Elle n'a pas l'air méchante. Elle n'avait finalement pas fait grand-chose de mal, à l'époque... À part tenter sa chance avec un beau jeune homme... Chose que bon nombre de jeunes filles font souvent! Lorsqu'elles font la connaissance de Raphaël...

    290

    — Tu trouves ? Merci beaucoup ! réagit Silvia au compliment de son interlocutrice, — mais j'avoue que ma mère en a fait beaucoup !

    — En parlant d'elle, elle vit sur Berlin ? Tes parents ne te manquent pas à force de vivre tout le temps toute seule ?!

    290

    — Hum, bah déjà mon père s'est barré avec sa maîtresse quand j'avais douze ans, et depuis, eh bien c'est plus le grand amour entre nous ! Ça réduit donc considérablement l'effet de manque ! Et ma mère, bah on s'appelle quasiment tout les jours et elle se pointe plusieurs fois par semaine, donc !!

    — C'est chouette que tu aies ton indépendance, tu dois être aux anges ! Tu fais ce que tu veux, quand tu veux.. ! Tu vas rentrer en quoi, cette année ?

    290

    — Euh première année de droit, et toi ?

    290

    — Je... se sent brusquement tellement honteuse Eva dans un douloureux ravalement de salive, — je devrais rentrer en terminale, à nouveau.

    — Tu l'auras au prochain coup, réconforte Silvia avec un sourire, comprenant dans la seconde ce qui semble gêner son interlocutrice, — et dans le registre musical ? Tu as l'intention de sortir de nouveaux titres ? Je te rappelles que je suis une grande fan !! qu'elle change ensuite de sujet.

    — Baaaah, sans doute! Faut voir! fait joyeusement Eva, reprenant ensuite avec malice et à l'aide d'un immense sourire taquin,

    290

    — Eeeeet sinon, le regiiistre amoureux, il va commennnnt ?

    290

    — Très bien ! Quand je te disais que tu n'as rien à craindre venant de moi, c'était pas pour plaisanter ! Car j'ai un copain sooooo sexe depuis trois mois maintenant, et tu le répètes à personne, mais je crois que je l'aime vraiment beaucoup!

    — Trois mois ! Ce qui veut dire que.. Attends voir.. Septembre, aout, juillet.. Commence à compter à haute voix Eva, — que tu l'as rencontré pendant les vacances ? Que c'est miiiiiiignonnn !! qu'elle taquine pour finir.

    — Moque-toi, saleté ! Mais je t'avoue que c'est exactement ça. Je l'ai rencontré au camping où l'on va tout les étés avec ma mère, et on s'est tout de suite plu !! Plus cliché, je crois qu'on fait plus, mais c'est pas grave !! rit Silvia avant de se relever d'un bond du canapé pour courir vers son bureau en s'exclamant,

    290

    — ...attends faut que je retrouve une photo où il est canonesque dessus, tu vas halluciner !!!

    290

    — Vas-y montre! sourit en retour Eva en observant son interlocutrice fouiller son bureau avec assiduité.

     

     

    *

     

     

    Everything - Lifehouse ♪  *conseillée par annouche pr Jeff <3

     

     

    290

    — Jeffrey ? s'étonne Darius en voyant le concerné arriver vers lui, dans le salon de sa résidence personnelle, — qu'est-ce que...

    290

    I want to feel you...
    I need to hear you...
    You are the light...
    That's leading me...

    Le chef de gang est bien entendu perturbé par le visage dévasté de son interlocuteur : une tête baissée, un regard désespéré affublé de yeux rougis et encore humides... Un lot d'indices qui en révèle bien plus que n'importe quelle explication.

    — Il s'est passé quelque chose ? qu'il reprend alors tandis que le jeune Beckers se traine d'un pas lourd jusqu'à lui, la tête et le regard baissé, le regard sombre, marmonnant ensuite dans un souffle glacial et sombre,

    290

    You are the hope, that keeps me trusting...
    You are the light, to my soul...
    You are my purpose, you're everything...

    — Apprend moi tout ce que tu sais... apprend moi à tirer, a...apprends-moi.. Tout ce que tu sais... Je veux les tuer. Tous.. Je veux tous... Les tuer. Leur arracher les tripes une à une...

    290

    — Que s'est-il passé? reste stoïque Darius devant cette poupée titubante qui semble se tenir difficilement droit devant lui : on pourrait croire qu'elle va s'effondrer au sol à tout moment...

    — Dans.. Dans mon appart.. Apprends lentement et toujours de cette voix assombrie Jeffrey, en hoquetant à moitié entre deux sanglots, — tous.. tous.. Darius.. tous... les corps.. tous tués.. tous...

    — Je vois, interrompt d'un coup Darius, comprenant dans la seconde ce qui à l'air d'être arrivé aux proches de son interlocuteur, — ils te provoquent, qu'il reprend sagement, ajoutant ensuite avec calme, — ils savent où tu habites et s'amusent un peu avant de te faire massacrer, avant d'ordonner sur un ton plus sévère, — tu ne retourneras donc plus jamais dans cette résidence, ni dans ce quartier. Ta vie en dépend.

    290

    — A.. Apprend moi tout ce que.. Ce que tu sais... recommence à marmonner de sa voix d'outre-tombe la poupée Jeffrey, — tout.. Tout... Apprend moi...Il.. Ils m'ont tout pris.. je.. je dois la retrouver... tous.. tous les tuer... je.. je...

    ...

    Cause you're all I want, you're all I need!

    You're everything, everything!

    You're all I want, you're all I need!

    You're everything, everything!

    ...

    290

    — Ok, lui répond simplement Darius dans un hochement de tête.
    La situation étant des plus claires désormais, il n'a plus rien d'autre à ajouter.

    Une nouvelle guerre de gangs va bientôt débuter.

    L'homme a l'habitude. Elle ne sera ni la première, ni la dernière.

    Car c'est comme cela que ça se passe, ici, dans la rue. Dans leur monde.

    Les plus forts écrasent, les plus faibles craignent et se plient.

    Il est donc très important de rester toujours incontesté...


  • 291

     

     

    *

     

      

    291

    Pendant ce temps, sur Berlin, Raphaël commence à paniquer en revenant dans son appartement après sa répétition avec les Memories. Et pour cause... Où est donc sa petite amie ?!

    Il l'appelle d'une voix forte et fouille l'appartement en moins de deux : introuvable !! qu'il réalise dix secondes plus tard en déglutissant d'angoisse.

    291

    Serait-elle rentrée chez elle?! Aurait-elle eu des problèmes avec quelqu'un, en son absence? Peut-être Terry...

    291

    La porte de l'appartement s'ouvre doucement pour le faire brusquement sursauter et réagir dans la seconde,

    291

    — Putainnn, où étais-tu?!? Tu m'as foutu les boules!!!

    291

    En effet, son coeur est en train de lui cogner furieusement la poitrine. Sans doute pour lui rappeler que pendant un instant, il a bien cru la perdre. Une nouvelle fois....

    — J'étais chez Silvia, sourit tranquillement Eva en refermant la porte de l'appartement derrière elle, reprenant ensuite en se rapprochant de son roméo, toujours le même sourire, — elle est super sympa!!

    291

    — Tu, tu... Humpf!! Alors pendant que moi, je m'inquiète pour toi, toi tu, toi tu... Humpffff! lui bougonne Raphaël en grimaçant, — avec elle, en plus?!?

    — De l'eau a passé sous les ponts depuis, et puis bon.. J'étais toute seule, et je m'ennuyais! Et puis tu devrais être content, que je ne sois pas bêtement rancunière!

    291

    — M'en fout d'elle et d'une quelconque rancune que tu pourrais avoir à son égard, perso j'avais déjà presque oublié son existence! est profondément agacé Raphaël et du coup très amer.

    291

    — C'est pas très sympa, ça, lui fait remarquer Eva, sceptique, avant de reprendre avec une suspicion croissante, — mais en fait pourquoi tu t'énerves, là?

    291

    — Je m'inquiétais!!!!! lâche alors Raphaël, la gorge nouée, — ne me refais plus jamais ça! Car je, je.. Je devais te retrouver ICI, et lorsque je rentre, eh bien tu n'y es pas, et je...qu'il lâche, avec désespoir.

    — Hey, mais c'est bon, l'interrompt son interlocutrice, en ayant l'air presque choqué, — je ne suis pas une peluche qui doit attendre sagement sur un lit, Raph!

    291

    — Oui, mais vu ton état, je m'inquiète, c'est tout, je, je.. Fini par bafouiller Raphaël, penaud, — je, je.. J’ai eu peur de t'avoir perdu, une nouvelle fois...

    — Vu mon état, "quoi"? reprend Eva dans un soupir las, — c'est bon, c'est pas parce que je suis assise sur cette chaise que je suis en sucre...

    — M'en fout, je m'inquiétais tout de même, continue de bougonner Raphaël en plongeant désormais son regard malheureux dans celui presque ébahi de son interlocutrice,

    291

    — J'ai déjà failli te perdre une fois... qu'il reprend, la gorge nouée, les yeux humides, en s'accroupissant devant son interlocutrice pour lui attraper tendrement le bras gauche d'une main tremblante.

    Mais maintenant je suis là, et plutôt en bonne forme, le réconforte en retour Eva avec un sourire timide et penaud et en lui caressant la joue, — alors s.t.p., arrêtes de trop en faire, de me couver comme si j'étais en cristal et que j'allais me briser dans les cinq secondes, car ce n'est pas le cas. Je te le promets! Tout va bien aujourd'hui, on est ensemble...

    291

    — Moui, mais... Enfin bon, bref!!! se ressaisit brusquement Raphaël en se redressant d'un bond pour reprendre avec sérieux et sagesse, — est-ce que tu as bossé tes exercices de réeduc', au moins ???

    291

    — J'avoue que non! lui fait timidement son interlocutrice en retour, — j'ai pas eu le temps! mais promis je les ferais cet après-midi!

    — Putain t'es chiante, t'es vraiment pas sérieuse, sale gamine!! la gronde sans attendre Raphaël, les mains désormais sur les hanches pour imposer son autorité, — car ça, c'est quelque chose de sérieux! qu'il désigne ensuite du regard la chaise roulante de sa petite amie, — ça, ça passe prioritaire sur Silvia!!

    291

    — Oh t'es chiant, lui rétorque Eva dans un soupir, — occupe-toi de bosser ta chanson pour ton concert et laisse-moi respirer avec ces putains d'exercices,

    291

    ♪ I WANT TO BE FREEEEE!!! ♪  qu'elle lui chantonne en roulant ensuite vers le frigo de la cuisine pour y piocher une canette de coca.

    — T'es vraiment un bébé!! réagit Raphaël dans un grommellement blasé, 

    — Bah oui, t'as pas vu mon beau Youpala noir dans lequel je roule ??

    — Oh le level de la blague, recrache ce clown périmé!

    — Moi aussi je t'aime! qu'elle lui lève les yeux aux ciel en avalant une gorgée de sa boisson fraîche.

    291

    — Etouffe toi avec ta canette, va!! s'en va bouder Raphaël sur son lit avec ses crayons de papier et brouillons de Forget it.

    — T'es trop cute quand tu boudes! n'attend pas pour le taquiner Eva en pénétrant dans la salle de bain pour se faire un brin de toilette.

    291

    Gnégnégné,  lui bougonne à son tour Raphaël une fois seul, laissant ensuite son regard vagabonder dans le décor.

    291

    Ils s'aiment plus que tout au monde...

    291

    Et c'est malheureusement ça le problème!

    Le faire comprendre au monde...