• 058

     

    *     *

    *

     

    058

    - Daï? Oh oh oh, mais que vois-je? Ne serai-ce pas un petit roi qui dort au boulot? Arrive en taquinant Anne dans le bureau du concerné - qui est en train de piquer un petit somme sur son ordinateur portable.

    - Hmmm... se réveille alors difficilement celui-ci en se frottant les yeux, avant de se dépêcher d'agresser verbalement son interlocutrice,

    058

    - Qu'est-ce que tu fais ici, toi?? Tu.. Tu..

    - Daï.. pour te présenter mes plus sincères excuses, je pensais accepter la demande que tu m'avais faite il y'a deux ans... Tu te souviens?

    - Mais je ne veux plus rien avoir a faire avec toi!! Alors tu vas déga..

    058

    - J'étais l'une des meilleures invocatrices, alors ne me rejettes pas, maintenant que je me décide a t'aider... parce-que ça vient du coeur, car je m'en veux réellement pour tout ce que j'ai provoqué...

    058

    - C'est Aaron qui t'envoies?

    - Non.. Il n'est même pas au courant de ma décision, alors..

    - Hmmm...Bon... ok. Ca marche. Mais je t'ai a l'oeil! Alors gare a toi... car a la moindre entourloupe, je n'aurai aucune pitié!!

    - Allez, emmène moi voir tes petits soldats! conclue en soupirant de dépit la reine d'Eternia, devant le peu de confiance qu'a en elle le jeune homme, - Et explique moi ce que j'aurai a faire, combien est-ce que je devrais en former? Ecetera, ecetera! Enfin tu vois quoi...

     

     

    *      *

    *

     

     

    Deux jours plus tard, une conversation des plus sérieuses entre un père et son fils, se tient dans le nouvel appartement d'Aaron Daemon – que celui-ci a prit a part, pour laisser la maison familiale a son ex-femme.

    058

    - Tu ne trouves pas que la situation est des plus ironiques, pa'? Fait Arkan en se mordillant la lèvre infèrieure de stress – il est assis sur le canapé du salon avec son paternel et se dépite de la taille ridicule de cet appartement, face a celle de la grande maison où il a grandit famille.

    058

    - Quoi donc? Qui est ironique.. ne semble pas comprendre le rouquin désormais célibataire.

    - Tu te sépares de maman pour ce qu'elle a soit-disant fait a Daï.. et elle de son côté, elle s'en va l'aider a se monter une armée d'invocateurs. Je sais pas, mais moi... Je trouve ça très ironique!

    - Elle fait ce qu'elle veut.. Que veux-tu que je te dises..

    - Maman n'est pas méchante, c'est ce que je voulais dire..

    - Peut-être, mais j'ai quand même du mal a accepter qu'elle ai envoyé un gosse se perdre dans l'univers, sans jamais m'en toucher le moindre mot. Sans jamais se sentir coupable, ou au moins mal a l'aise..

    - Elle l'était sûrement pa'.. mais elle n'osait pas te le dire. C'est tout.

    - Peut-être.. m'enfin de toutes manières, le mal est fait et le divorce bientôt prononcé, alors on tourne la page et on oublie.

    058

    - Le divorce n'est pas encore prononcé, alors réfléchit bien papa.. Parce-que toi au moins...tu peux encore quelque chose.

    - La situation n'est pas la même que la tienne avec Tenma mon fils.

    058

    - Non, mais elle est pire! Parce-que toi tu as encore ta femme, mais tu la laisses! Alors que moi, la mienne, elle m'a dit adieu une semaine après la mort de mon fils..

    - On sait tous que Tenma a eu tort de te tenir responsable de tout Arkan et tu dois continuer de te relever. Fièr et fort! Tu m'avais promis.. de ne pas te laisser abattre.

    - C'est ce que je fais! Je tiens le coup! Mais te voir quitter maman, ça m'achève... Et tu l'achèves toi aussi, même si elle ne le dit pas.

    - C'est clair qu'elle ne le dit pas, non. C'est a peine si elle m'a retenu quand je lui ai demandé le divorce, c'est pour dire..

    - Et qu'est-ce que tu penses de sa décision d'entrainer l'armée de Daï? Moi ça ne me dit rien qui vaille..

    - Daï est un bon petit. Un peu perturbé, certes, mais c'est un bon petit.

    - Un peu « perturbé »?! Complètement « instable » oui plutôt, tu veux dire!

    - Il est orphelin Arkan. O.R.P.H.E.L.I.N! Alors ne le blâme pas trop.. Et attend de le voir se débrouiller sur le trône d'Octavia. Peut-être nous surprendra t-il? Car il est loin d'être bête, tu sais...

    - Justement. Il n'est pas assez bête pour qu'on lui fasse trop confiance. Daï est malin papa. Trop malin!

    - Oh mais quelle petite langue de pute tu fais, toi! Jun aurait honte de t'entendre parler ainsi de son fils!

    - Jun.. Jun! Ah la la, Jun... C'est vrai qu'il n'aimerait pas qu'on parle ainsi, mais d'un côté s'il était là, tout serait tellement différent...

    - Excuse moi, je change de sujet, mais.... Moi c'est l'histoire des humains qui auraient survécus qui me titille encore. Tu te rends compte Arkan? Il reste des humains quelques part dans l'univers!

    - Ca franchement, j'en suis pas sûr, vu que c'est Daï qui le dit.

    - Waouh! Tu le portes dans ton coeur le petit bout décidément!

    - Je l'aime bien, arrête. Mais je ne crois que ce que je vois, c'est tout!

     

     

    *      *

    *

     

     

    058

    - Bonjour votre majesté d'Octavia! J'ai entendu dire...

    058

    - .. que votre armée recrutait!

    058

    - Je..Je.. Eeeuhhh... Non, ne me dis pas que tu es...

    Je balbutie de surprise devant une jeune fille que mes yeux pensent bien reconnaître..

    058

    - Eh oui! Tu m'as reconnue au premier coup d'oeil alors?!

    058

    - La fille d'Arkan. Shika..!

    - Alors, tu me prends dans ton armée?

    058

    - Quoiii? J'en sursaute de surprise et presque d'effroi, - euuuh, tu veux que ton père m'immoles, c'est ça?!

    - Depuis quand as-tu peur de mon père, toi? Ces deux années d'absence t'auraient transformé en chiffe molle?

    - Je n'ai pas peur de ce crétin d'Arkan, non! Je me défend aussitôt pour sauver mon honneur, - Mais tu es sa petite fifille quand même. La petite Shika, et tout et tout! Alors non, ça peut pas se faire! Y'a pas moyen, je suis désolé!

    - N'oublie pas que je suis éternienne moi aussi, et que pour cette raison je serai une alliée puissante a tes côtés!

    - Oui, mais j'ai des projets pour Octavia – et ils pourraient se révéler dangereux pour beaucoup de monde! Alors t'es mignonne Shika, mais tu fais demi-tour et tu retourne jouer a la poupée avec Satoshi! Thanks!

    058

    - Ca va faire deux ans que Sato nous a quittés Daï..

    058

    - Ah.. mince. J'suis désolé.... Mais ça ne fait que confirmer ma décision, parce-qu'après avoir perdu Sato, tu veux que tes parents te perdent aussi? Tu cherches vraiment a ce qu'ils m'immolent vifs décidément..!

    058

    - J'ai 17 ans maintenant Daï. Ton âge il me semble, non? Et comme toi, je fais des choix. Souviens-toi quand tu avais demandé a ta mère d'être plus, de faire plus, de devenir quelqu'un et tout pour Octavia, d'être promu au poste de général des armées et tout..

    - Et regarde où ça m'a mené tout ça!

    - Alors dis toi que je suis ton chemin! Un chemin que j'adore et applaudis, parce-que tu es fort et tu sais ce que tu veux.. Un peu comme Sato.

    - Ouais, mais.. j'en déglutis de gêne, finalement a court d'arguments – et j'avoue aussi un peu désireux de rallier a ma cause une éternienne de sang.

    058

    - S'il-te-plaîs Daïïï!!! finit-elle par me piailler en se jetant vivement sur moi pour me serrer dans ses bras et enfouir sa tête contre mon cou. Je ne bouge pas d'un millimètre et me contente de lui déglutir de gêne, - Eeuh.. Shika? Ça va dans ta tête des fois? T'as besoin d'un toubib peut-être?

    - Je n'ai pas peur Daï.. Et j'ai besoin d'une cause, d'un frère.. De quelque chose a laquelle me raccrocher... Alors je t'en pries, ne me rejettes pas! Surtout qu'au fond de toi, le petit malin que tu es... il sait qu'il a envie d'avoir une éternienne a ses côtés.

    058

    - Ouais, mais... Recule tout de suite, vilaine incestueuse, je lui répond d'une voix glaciale pour qu'elle décolle sa poitrine de mon torse, - si tu veux que je te gardes a mes côtés..

    - Hiyaaaah!! Je t'adore Daïchoupinou!! me piaille t-elle a nouveau avec un large sourire a la Aiko,- T'es génial! Géniaaaaal!!

    - Je sais, merci!


  • 059

     

    *      *

    *

     

    059

    Deux jours plus tard, et après que Shika m'ai rejoint, je me décide ensuite a rallier Hide a mes côtés dans la politique du royaume, en lui offrant une place de..

    - Président du conseil?! Moi?! Se sidère t-il aussitôt que le mot s'est échappé de ma bouche, - Mais tu es malaaade Daï!!

    - Euh non, je vais très bien. Pourquoi?

    059

    - Tu as évincé mon père de cette place, pour me la donner ensuite?! Alors non, tu ne va pas très bien mon poulet!! Parce-qu'il faut avoir un grain pour vouloir la mort de son meilleur ami a ce point!!

    - J'ai évincé Denzel parce-que.. Tu te souviens?.. Du.. « Tu ne vaux pas mieux que Daï..? » ...

    059

    - Tu plaisantes? A cause de cette phrase putride? Tu l'as viré pour ça?!

    - Je vais lui montrer, moi.. Ce que vaux.. Daï!!

    - Tu ne te serviras pas de moi pour ta vengeance en tout cas! Parce-que ça reste mon père et que je ne veux pas me faire renier! Non mais attends, t'imagines sa tête s'il me voit a son poste?!

    059

    - Dis lui que les temps changent et que celui de ma mère est révolu. Désormais, c'est moi le roi!Et je mets donc qui je veux dans mon conseil! Et si ça lui déplaît.. Et bien il est libre de quitter notre monde pour rentrer dans le sien.

    059

    - Mais j'y connais rien en politique en plus, moi. Je sais même pas ce que j'aurai a faire! Non mais t'es un fou d'avoir pensé a moi pour ça!

    - C'est en forgeant qu'on devient forgeron. Et j'ai besoin de toi a cette place Hide, j'ai besoin d'un proche au conseil. D'un ami! Et a part toi, je vois pas vraiment qui..

    - Tu joues avec mon petit coeur sensible Daï! C'est mal! Tu le sais ça, au moins? Que c'est mal?! Que pour toi je vais sans doutes me faire jeter de la maison?!

    - Il va gueuler au début, c'est sûr... mais il est temps qu'il se rende compte qu'Octavia change! En plus... prendre sa retraite ne lui fera pas de mal! Il pourra ainsi faire du tricots, surfer sur les forums, apprendre le ski nautique..

    -T'es vache...

    059

    - Je sais, merci!

    059

    - T'es fourbe Daï! Et moi très con.. de suivre une fourbasse telle que toi!

    - C'est parce-que tu m'aimes ma poule!

    - Trop. Grmblblbl.

    - J'oubliais de te dire que tu vas suivre l'entrainement d'Anne – pour devenir invocateur.

    - Ah bon?

    - Quoi? Tu veux rester le seul faible a mes côtés?

    - Tu sais ce qu'il te dis le faible??

    - Qu'il va suivre l'entrainement d'Anne, et qu'il m'aime?

    - Va mourir!

    - Tu commences demain avec Anne, cinquième caserne, de huit heures a midi. Puis, l'après-midi - tu es au conseil.

    - Grmblblblbl..

    - Moi aussi, je t'aime!

     

     

    *      *

    *

     

     

    059

    Le soir même - et c'était a prévoir -, la main de Denzel claque violemment sur la joue de son fils, devenu aujourd'hui la plus grande déception de sa vie.

    059

    - DENZEL!! lui hurler aussitôt son épouse pour tenter de le calmer, - Mais tu es tombé sur la tête ou quoi?!

    - Il me vole ma place!! Il me vole ma place!! lui grogne en réponse l'accusé en se retenant de refaire le portait a son propre enfant, - Tu.. tu.. tu te rends compte?? Lui, et son petit enculé de copain... Tu te rends compte de ce qu'ils nous font??

    059

    - Pas de gros mots devant la petite! Ou je vais devoir m'en méler et ça va faire très mal entre nous trois!! reprend la mère de famille en se préparant a prendre dans ses bras sa benjamine qui semble inquiète par les cris de « Popa' » et « Hiki »

    059

    - Je suis désolé papa.. s'excuse alors timidement Hideki devant le regard noir et haineux de son père, - Mais il faut que tu comprennes que Daï est roi aujourd'hui, et..

    - Je l'emmerde ce petit péteux! Je l'emmerde!!!!

    059

    - J'ai dis, pas de gros mots!! Reprend nerveusement la seule femme de la pièce, - vous êtes bouchés tout les deux, ou quoi?

    059

    - Un royaume gouverné par Daï?? continue de s'énerver l'ex-président du conseil d'Octavia, - UN ROYAUME GOUVERNE PAR DAI??? Mais laissez-moi rire!!!

    059

    - On peut te laisser rire si tu veux! Oui! lui soupire d'un air blasé son épouse, - mais de ton côté il va bien falloir que tu acceptes qu'Octavia a un nouveau roi, et que ce nouveau roi est Daï! Et ce n'est pas en te défoulant sur Hide que tu y changeras quoi que ce soit!

    - JAMAIS! JAMAIS, je ne serai gouverné par ce petit con! JAMAIS! Tempère toujours Denzel en trépignant de rage, - JAMAIS! JAMAIS!

    059

    - Je crois que je vais m'absenter quelques temps.. déglutit discrètement Hideki dans son coin, - prenez soin de vous, et.. et.. et a la prochaine. Hein?.. Ok?.. eh..eh.. euhhh...

    059

    - Allez, VA! Va rejoindre ton abruti de copain ,TOI! VA! Ne s'adoucit pas le roquet Denzel en ne prenant même pas la peine de se retourner pour regarder son fils se diriger vers la sortie, - Laisse toi entrainer dans sa folie, vas-y! Et peut-être même dans une guerre où tu trouveras la mort! Vas-y, oui! Puisqu'à tes yeux, il n'y a que DAI! DAI! DAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!

    - Il ne t'entends déjà plus.. se retient difficilement d'exploser en sanglots son épouse, en assistant au triste spectacle de son mari qui hurle dans le vent, parce-que leur plus grand enfant vient de passer la porte de la maison, l'air désespéré.


  • 060

     

    *    *

    *

     

    060

    - Nanami! Il faut que tu te calmes, maintenant! Il le faut! Rappèle sagement Aiko a sa meilleure amie ce soir. Peu après que celle-ci ai débarqué chez elle le visage peignant la haine – un bien étrange visage d'ailleurs... Un que la jeune fille adepte des couleurs roses bonbons n'avait plus aperçu depuis bien longtemps sur ce minois qu'elle connait depuis si longtemps..

    060

    - Je suis calme Aiko. Tu ne vois pas, que je suis calme? Lui répond simplement son interlocutrice d'une voix glaciale, - terriblement calme...Je SUIS... TERRIBLEMENT CALME!

    - Est-ce ton père.. Ou Shiro? Qui arrive a te remettre dans cet étât..?

    - Pourquoi ne dois-je en citer qu'un, quand les deux prennent plaisir a me pourrir l'existence?? POURQUOI??

    - Calme toi Nanami.. je t'en pries. Tu.. tu.. m'avais promis..

    060

    - Je suis calme. Je suis CALME! De toutes manières, je ne suis bonne qu'a ça. Etre calme! Sois gentille et tais toi! Sois mignonne et marche droit! Pleure, mais ne crie pas!

    - Tu sais ce qui arrive quand tu te laisses submerger par ta colère...alors respire un grand coup, et...

    060

    - Pour cet abruti de Daï, j'aurai finalement tout gâché! Tout détruit! Pendant que lui, sans doutes, se remet a couler des jours heureux dans son petit monde. YATAAA! Oh putain.. Oh putain...!!!

    - Nanami.. ne redeviens pas « ça ».. parce-que tu as fais un gros travail sur toi même pour apprendre a refouler tout ça, alors ne gâche pas tout maintenant..

    060

    - Ouaiiiis! Refoule, refoule!! Même si a refouler sans arrêts je ne me fais que me crucifier moi-même en refusant d'exister!! En vivant cette idylle qui finit par se transformer en cauchemar - parce-que l'homme que je pensais doté de toutes les qualités humaines se révèle être une pourriture finie!! Et même si, parce-que je refoule sans arrêts, je n'arrive même pas a dire a un abruti qu'il me plaît!! Pour le laisser ensuite bêtement s'en aller! Disparaître de ma vie!! Sans parler qu'en refoulant sans arrêts, je ne me défends même pas! Ni ne fuis! Je reste là, comme la pire des lâches!! Soumise et domptée!!

    - Nanami, je t'en prie, arrête! Calme toi! Calme toi maintenant!!! Ou tu.. Ou tu vas...

     

     

    *     *

    *

     

     

    « Tu vas sans doutes répéter le passé », voudrait sans doutes balbutier de peur la jeune Aïko, en souvenir de ce que sa meilleure amie est capable de faire lorsqu'elle ne se contrôle plus.

    060

    Mais ce n'était pas de sa faute. Parce-que ce soir là, elle surprenait une conversation entre ses parents – qui ne se doutaient pas qu'elle était là, plantée en bas de l'escalier, dans le couloir, juste devant l'entrée du salon.

    Alors son père s'est autorisé a parler a son épouse d'un sujet qu'ils évitent habituellement en présence des enfants.

    Un sujet épineux.

    060

    - Je pense que je peux forcer la croissance de la petite, se vantait le scientifique de la maison, en direction de son épouse assise en face de lui. Une épouse bien sceptique face a cette vantardise - sceptique et inquiète. Car avant d'être la moitié de cet homme, elle était avant tout une mère. Biologique pour l'une des fillettes de la maison, et adoptive pour l'autre.

    - Tu pourrais lui faire du mal, alors n'y pense même pas, le contredisait-elle alors rapidement en soupirant de dépit, - elle est encore si jeune..

    - Oui mais on en tirerait tellement d'avantages! Tu ne réalises toujours pas?!

    - Je réalise surtout que tu ne vois plus les petites comme des enfants.

    - Pfiouuuu! mais que tu es lourde Meï! Alors que pour te faire plaisir, j'ai déjà laissé tranquille Nanami! Et en remerciements, tu viens maintenant me freiner lorsque je te parle de l'autre!

    - L'autre, elle s'appèle Aïko.

    - Ouais, si tu veux. Mais en tout cas, demain, elle vient avec moi au labo.

    - Et si tu la tues?

    - Dans toutes les expériences, il y'a des risques.

    060

    Alors la jeune adolescente, aussi rousse que sa mère biologique - et a ce moment là le visage ravagé par des larmes silencieuses - se pressait de remonter les marches de l'escalier pour revenir au premier. Le plus discrètement possible – il ne fallait pas que l'un de ses deux parents la remarquent : cela aurait tout fait échouer.

    En moins de deux, elle arrivait dans cette chambre décorée de rose qu'elle partageait avec sa meilleure amie – ou petite soeur adoptive. Les appélations variaient.

    060

    - Nanami? Ne manquait évidemment pas de s'étonner l'enfant, les yeux grand ouverts d'étonnement devant les larmes de son aînée.

    - Habille-toi. Vite! On s'en va.

    Bien entendu, Nanami n'avait aucun endroit sûr pour emmener – voir cacher – sa petite protégée. Mais cela ne l'empêchait pas de courir dans le noir, en tenant celle-ci par la main pour la forcer a se dépêcher – Aiko ayant tendance a trainer la patte sinon.

    La forêt de sapins étant reconnue pour être la plus dense du Neptania, il ne pouvait y avoir meilleur endroit pour dissimuler l'existence d'une enfant – qui serait activement recherchée dès le lendemain. Nanami en était certaine.

    Dès le retour de l'aube donc, la jeune adolescente laissait seule la petite Aïko - en lui laissant mille et unes recommandations - pour retourner chez elle l'air de rien. Son père ne se douterait pas que ce n'était qu'elle l'unique coupable de la disparition de la petite. Alors il criserai. Hurlerait. Peut-être briserai quelques bibelots du salon. Avant de se calmer pour respirer un grand coup.

    Encore une fois, Nanami en était certaine

    Alors c'est le pas tranquille qu'elle rentrait par la porte principale.

    Pour retrouver rapidement son paternel, le regard vitreux et embrumé, avachi dans son canapé et accompagné d'une dizaine de bouteilles de divers alcool. Il riait aux éclats. Hurlait de rire même. Tout en criant a sa rouquine de fille que cette putasse s'était barrée! En emmenant sa plus belle expérience!

    Et là, Nanami comprenait. Figée sur place, devant le spectacle de ce père alcoolique - habituellement violent avec ses proches - elle comprenait. Que sa mère avait finalement pris ses affaires pour le quitter. Lui laissant ainsi la seule et unique garde des enfants de la maison. Partant ainsi comme la pire lâche que la terre n'ai jamais engendré.

    Et oui, à ce moment la, Nanami comprenait encore. Qu'elle était désormais le dernier oiseau, crucifié par son propre silence, dans sa cage aux grilles hypocrites.

    - Y'a pluuus que toiiii ici, POIL DE CAROTTE!! se mettait a lui ricaner son alcoolique de père, en titubant pour se rapprocher d'elle, - PLUS QUE TOIII!!

    Allait-il la gifler? Lui lancer de violents coups de pieds? Ou tout simplement la serrer dans ses bras? La jeune adolescente hésitait encore en essayant d'analyser le futur comportement de son paternel.

    Mais il fronçait les sourcils. Tout en s'avançant, il les fronçait. D'une façon effrayante, voir terrifiante.

    Alors elle décidait de se défendre. Paniquée, elle décidait de se défendre. Avec les moyens qu'il lui avait lui-même offert! Injecté a même le sang. L'âme.

    Quelle ironie. A l'époque, il entamait sur elle des expériences - et quelques années plus tard, il en payait le prix.

    Beaucoup de sang perdu, de nombreuses côtes brisées, et de nombreuses semaines a l'hôpital. Voilà ce que cette soirée allait coûter a cet homme - qui avait décidément trop joué au petit chimiste sur sa fille unique - mais fort heureusement pour lui, pas assez pour qu'elle ne sache pas se contrôler avant de le tuer.

     

    *      *

    *

     

    060

     

    - OU JE VAIS QUOI????

    ...

    ...Commettre l'irréparable.

    Ne plus savoir te contrôler jusqu'à laisser échapper d'un seul coup toute ton énergie négative en une seule et même vague - qui déferlera sur la première cible qui croisera ton chemin.

    Voilà ce que n'aura pas le temps de répondre la jeune Aiko...

    ...

    ...

    Parce-que ci-git désormais...

    060

    ....

    Aiko.

    Brutalement assassinée par...

    060

    ... sa meilleure amie.