• 066

      Musique

      

    Soudain, et sans qu’il ne s’en aperçoive, tellement excité par son combat avec son cadet, qui est des plus palpitants, une forme se distingue dans son dos…

     

    066

     

    — Sale gosse ! le cingle vivement cette voix en lui lançant un rapide et violent coup de pied, 

     

    066

     

    … qu’il n’a pas le réflexe d’esquiver, tant il est surpris.

     

    066

     

    — Yeah ! s’exclame Aaron en voyant son frère se faire expédier par ce coup, — bien joué papa ! qu’il ajoute, fier du père dont il vient de ressentir la présence derrière lui.

     

    066

     

    Furieux, terriblement vexé, Maxime se relève d’un bond.

     

    — Debout Aaron, à trois… ordonnes brusquement Hikague au concerné,

    — « Un »… « Deux…

     

     066

     

    — Trois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    066

     

    — Bouffons ! se moque cruellement Maxime en arrêtant sans difficulté l’attaque créée par son père et son frère. 

     

    066

     

    — Retires ça tout de suite petit con ! gronde Hikague, – on ne parle pas comme ça a son papa qu’on aime ! qu’il se moque avant de se retourner brusquement, en s’entourant d’une aura protectrice : il a ressenti quelque chose d’agressif derrière lui, il en est sûr.

     

    066

     

     — Ah, ce n’est que toi, Cloud ! qu’il rit-il ensuite en apercevant le blond en train de préparer une attaque. — Tu sais que tu es tellement nul que j’ai ressenti ta présence avant même que tu ne fasses un pas ? Triste !

     — Allez ranges moi ces armes, tu vas finir te blesser mon grand ! qu’il continue de se moquer, alors que Cloud ensorcèle déjà ses shurikens pour les lui lancer et être sûr de ne pas le louper.

     

    066

     

    066

     

    — Que… sursaute soudain Hikague en en réalisant que quelque chose apparait dans son dos,

     

    066

     

    il fait volte-face en une fraction de seconde et envoie un violent coup de poing dans la direction de l’intrus.

     

    066

     

    Un moment d’inattention.. Songe Cloud avec un sourire en coin, c’est parfait…

     

     — Opps, désolé petit, je pensais que c’était ton vilain papa ! lance Hikague au petit Jun qu’il vient d’envoyer valser.— Tiens d’ailleurs il est où celui-là.. Qu’il marmonne ensuite avant de l’apercevoir, plus loin, en train d’affronter son frère de nouveau.

    — Pfiuuuh sympa ces deux-là ! Ils combattent ensemble et moi je me paie le soldat fourbe et les gamins ! Faites des gosses qu’ils disaient, faites des enfants..reprend Hikague.

     

    066

     

    — Crève !!!!!!!!!!! lui lance soudain la voix de Mash, qui apparait brusquement pour lui envoyer une violente attaque-surprise qui l’envoie valser plus loin.

     

    066

     

    — Putain, mais vous êtes décidément bons qu’à ça ? râle Hikague, vexé, en se réceptionnant au sol

    — Apparaitre et attaquer dans le dos ! Voilà ce que c’est la nouvelle génération Daemon ?!! Et beh ! J’aurai mieux fait de me faire castrer au lieu de faire des mômes moi !

     

    066

     

    Agacé par le manque de fair-play évident de tout ce petit monde, il commence à amplifier son aura pour se battre à 100 % de ses capacités, tout en gardant un œil sur Cloud et les deux enfants… Il n’a que ces trois là à occuper, Maxime et Aaron ont l’air bien occupés ensemble pour se soucier de ce qu’il fait, lui.

    Ça ne devrait pas être bien difficile de ratatiner deux enfants et un vulgaire soldat de seconde classe.

     

    066

     

    — Tiens, mangez-moi ça, vous m’en direz des nouvelles !!! lance-t-il en déversant l’énergie accumulée sur Mash, qui se la prend de plein fouet sans rien comprendre.

     

    066

     

    066

     

     — Et toi aussi, qu’il poursuit en direction de Cloud, — comme ça, pas de jaloux !!


  • 067

    Furieux, Mash revient aussitôt à la charge, aussi vite que l’éclair et cette fois accompagnés de son frère…

     

    067

     

    Humpff, ils sont forts, ce sont bien les enfants de Max songe alors Hikague en recevant l’attaque commune des deux gamins.

     

    Finalement, tout ne sera peut-être pas aussi facile qu’il le pensait…

    Maxime est bien épaulé.

     

    067

     

    — Crèèèèèèèèèèèèveeeeeuh ! hurlent ensemble Mash et Jun, en déversant tout leur pouvoir sur leur grand-père.

     

    067

     

    … et comme s’ils n’étaient pas assez de deux, voilà Cloud qui apparait soudain à leurs côtés pour les aider dans leur tache…

     

    067

     

    Hikague ne gagnera pas seul, contre eux trois, il faut qu’il trouve un moyen, de l’aide, réalise-t-il très vite : il cherche rapidement Aaron du regard, sans le trouver.

    Son fils doit sûrement être en train de courir dans tous les recoins de la clairière en combattant son frère sans répit ; et sans se préoccuper de ce qui l’entoure…

    — Ere, Ere, Damailin !! Esprit sain, protégez ! « Stry Bar » ! fait soudain une petite voix qu’il reconnaît…

     

    067

     

    Oui ! Enfiiin !!! C’est elle ! Hikague pousse un soupir de soulagement en se sentant soudain protégé par la douce invocation de sa femme. L’attaque qu’il allait recevoir est stoppée net.

     

    067

     

    — Tu as pris ton temps ! Un peu plus et tu laissais mourir l’homme de ta vie, bouh, femme indigne ! Taquine Hikague.

     

    067

     

     — J’étais partie chercher Bastien et Mickaël pour leur filer un coup de main… lui répond sa moitié d’une petite voix.

    — Ils nous rejoignent bientôt ? s’empresse de demander Hikague, sans perdre du regard ses agresseurs.

     

    067

     

    — Non… Plus jamais… qu’elle lui offre pour réponse en ravalant un sanglot.

    — NON !! Ce n’est pas possible, pas eux ! Putain de merde !!! S’énerve brusquement Hikague en se jetant sur Cloud et les enfants, profitant de son aura protectrice pour leur faire payer, sans risque, la mort de leurs amis…

    Mais Maxime n’a pas l’intention de le laisser faire du mal aux siens, bien à l’abri derrière une invocation de protection ; en une fraction de seconde il apparait derrière Evy, bien décidé à l’empêcher de protéger ainsi son père.

     

    067

     

     — Aaaaahhhhh.. M.. Max... réalise Evy avec peur, sentant une aura malfaisante l’entourer et lui brûler tout les membres.

     

    067

     

    Va-t-il oser la tuer ? qu’elle songe avec effroi, se demandant si son propre fils, la chair de sa chair, oserait le faire. Elle s’adresse donc à lui, l’air résigné ; en apparence. Car en réalité, elle souhaite le tester. Le sonder. Son Maxime existe-t-il encore ?

    — Bah vas-y, qu’est-ce que tu attends ! Tue ta mère, vas-y ! Tu es si fort, aujourd’hui, tu n’as plus besoin de personne…

    Evy croit en lui. Elle pense toujours que sous sa couche d’orgueil et de cruauté se cache encore un cœur, elle en est sûre. Il ne la tuera pas. Son unique point faible étant l’amour, ils ont une chance de le vaincre… Et peut être pas par la force. Si seulement ils pouvaient le ramener à la raison…

     

    067

     — La ferme ou je te transperce ! la menace Maxime en l’effleurant de son épée.


  • 068

    068

     

    Evy se fige de terreur, déglutissant avec douleur...

     

    068

     

    — Fous lui la paix ! hurle soudain Aaron en apparaissant derrière son frère

      

    068

     

    — Laisse maman et reviens te battre, tu fuis alors que j’avais presque le dessus ! qu’il poursuit dans son élan, joueur,

     

    068

     

    — Tu deviens pénible toi ! le cingle méchamment Maxime en faisant volte-face pour se retrouver devant lui,

     

    068

     

    … et lui planter son épée dans la cuisse.

      

    Ça lui apprendra la vie à ce petit con ! Non, mais pour qui il se prend ?  

     

    Mais malgré cette vive douleur que lui inflige pourtant le déchirement de sa cuisse, Aaron n’arrête pas son attaque pour autant, 

     

    068

     

    ....Pour une fois, il est dans une position qui l’avantage, il ne faut pas qu’il rate cette occasion de toucher sévèrement son aîné…

     

    068

     

    068

     

    Maxime tombe en arrière, accusant douloureusement l’attaque de son cadet

     

    068

     

    — Putain, tu vas me payer ça !!!!! Qu’il beugle en se relevant maladroitement, fou de rage.

     

    068

     

    — Ji Elio Fil Ale ! Je demande la protection des temps anciens ! « Deflepard » ! invoque Evy en se tordant de douleur sous l’aura destructrice de son plus grand enfant.  

     

    Raaahhh, et maintenant voilà que sa mère se réveille pour invoquer cette maudite protection qui va l’empêcher de lacérer ce jeune impertinent devant lui… râle en pensées Maxime.

     

    068

     

    Tant pis alors, si elle veut être gênante, autant qu’elle aille manger les pissenlits par la racine, qu’il finit par songer froidement en assénant un violent coup d’épée dans le dos de la concernée..

     

    068

     

    Il a osé… est sidérée Evy avec effroi en subissant l’attaque.

     

    068

     

    — ENFOIREEEEEEE ! Hurle aussitôt Aaron en attaquant vivement son frère pour l’expédier le plus loin possible de sa mère.

     

    068

     

    — Maman...? Qu’il s’inquiète ensuite, les larmes aux yeux.

    — Ne lui fais pas… de cadeaux, fait péniblement Evy à son fils, — il n’est plus notre Maxime… ce n’est plus ton frère… alors, fonce, Aaron… n’hésite plus… Ou il nous tuera tous…