• 061

    Musique

     

     

     

    — MAXIME !! ATTENTION !! hurle soudain Cloud en se rapprochant à grandes enjambées.

     

     

    — Hein ? s’étonne aussitôt celui-ci en se retournant, pour apercevoir une aura bleue qui apparait juste derrière lui..

     

     

    Sans réfléchir, Cloud lance ses deux boomerangs de toutes ses forces, afin d’égorger d’un coup sec le nouvel arrivant, qui est sûrement un ennemi.. 

     

     

    Mais l’attaquant est vif comme l’éclair : il se jette sur le côté pour esquiver les deux armes qui le manquent, avant de faire demi-tour pour revenir dans les mains de leur lanceur.

     

    — Aar… Aaar… gémit péniblement Dylan en essayant de rester conscient.



    Malheureusement Maxime n’a pas l’intention de le laisser reprendre ses esprits : d’un violent coup de pied, il l’envoie valser et se vider de ses boyaux a quelques mètres d’eux.

     

     

     — Dylan !!! Crie Aaron, la gorge serrée : il vient de voir son ami s’écraser sur le sol en répandant une énorme flaque de sang autour de lui. 

     

     

    Il n’aura pas le temps de chouiner sur le triste sort de son camarade : Maxime apparait brusquement derrière lui pour lui asséner un violent coup de pied, qui l’expédie violemment en arrière.

     

     

     — Je t'attendais avec impatience... souffle t-il avec haine.

     

     

     — Pffiouu, rit Aaron en se réceptionnant, — toujours dans le dos décidément ! Qu’est-ce que tu es fourbe ma parole !

     

     

    — Je vais t’envoyer rejoindre ton pote, vous pourrez discuter de ma fourberie dans l’au-delà, misérable larve, va… souffle froidement Maxime, avec un regard noir et cruel.

    Ces yeux pleins de haine perturbent Aaron, qui avait commencé à croire que son grand frère l’aimait finalement… Enfin, c’est ce que Caroline lui avait révélé en tout cas…

    — Tu… Tu me hai vraiment… balbutie-t-il, le cœur brisé.

    — Plus que tout au monde, se contente de lui répondre son aîné.

     

     

    Soudain, deux formes se téléportent à côté des deux frères : Olivia et Anne.

    Olivia, qui, à peine a-t-elle fini d’apparaitre, se précipite en hurlant vers l’homme agonisant, voire peut-être déjà mort : son tendre époux.

     

     

    — DYLAN !! DYLAN !!! explose-t-elle en sanglots, sans faire attention a ses ennemis derrière elle : plus rien n’a d’importance lorsqu’elle voit son homme en train d’agoniser ; elle est guérisseuse, elle doit le sauver, vite, vite !

     

     

    — Ça va aller mon cœur, ça va aller, gémit-elle en commençant a incanter sa formule de guérison pour lui transférer de l’énergie vitale.

    — Tu es… à… la… bourre.... suffoque difficilement Dylan.

    — Chut, ne parles pas, économise-toi…

    — C’est… fi..ni… p.. pour… m.. moi… Je.. Je t’aime…

    — Il le sait, que tout est fini pour lui. Il ne voit déjà plus, il ne ressent plus la douleur et tout les sons autour de lui deviennent de plus en plus inaudibles : il perd peu a peu conscience, et se laisse guider doucement vers la mort.

     

    A quelques mètres, le combat fait rage, Anne et Aaron affrontent désormais Maxime et Cloud.

     

     

    Olivia commence a craquer, elle pleure toutes les larmes de son corps en donnant toute son énergie, tout ce qu’elle peut, pour sauver son époux, le père de sa fille, l’homme de sa vie… En vain.

     

    Pas lui.

    Olivia hurle de douleur et tente de le remuer de force, reussissant juste a faire sortir, un peu plus, ses boyaux de son abdomen…

    Pas lui, pitié.

    Pas lui…


  • 062

    062

     

    — Prête ?! Demande Aaron à sa petite amie, on attaque ensemble ! Prépare ton Exodus ! ordonne-t-il ensuite en faisant dévier le boomerang de Cloud, sans effort.

     

    062

      

    Non, mais, pour qui se prend-il ce soldat de pacotille, comme si sa vulgaire arme pouvait le toucher, lui, Aaron... Ridicule !

     

     

    062

      

    Profitant que les deux gamins se défendent contre Cloud, Maxime s’envole pour prendre un net avantage sur ses adversaires, comme à son habitude…

     

    062

     

    — Attention ! fait remarquer Aaron en signalant la présence de la chauve-souris dans les airs – à trois on lui balance la sauce ! Un…

     

    062

      

    Unis, ils combattent, liés par un lien indestructible, et fort… tellement puissant..

    C’est cette union qu’il voulait, lui aussi, avec Caroline… 

    Ils se sont entraînés, ensemble… Il aurait tant aimé être un jour, comme son frère, en ce moment précis, en train de préparer une attaque avec celle qui l’aime..

    Mais voilà, encore une fois, son frère possède ce que lui ne peut avoir…

    Et bien non ! Il n’y a pas de raison qu’il soit le seul à avoir droit à l'amour…

     

    062

     

    Un hurlement se fait entendre, celui d’Anne, qui commence à se tordre de douleur sous la décharge de puissance du roi d’Eternia.. Sa favorite et habituelle attaque…

     

    062

     

     — NON !! Hurle immédiatement Aaron en jetant un regard mauvais a son frère, encore dans les airs, — pas elle ! Pas avec cette technique de fourbes ! MAXIME ! ARRETES ! 

     

    062

      

    Elle va souffrir le martyre, jusqu’à exploser sous les yeux de son amant… qui souffrira autant que lui a souffert lorsque Caroline l’a laissé tomber, Maxime songe.


    Ils sont frères, alors autant qu’ils souffrent de la même façon !

     

     

    062

     

    — Espèce de fils de.... souffle Aaron en direction du bourreau de sa petite amie ; avant de se précipiter vers lui qui vient de poser un pied au sol. 

    Parfait. Il va le réduire en miettes. Autant il y a quelques minutes il avait encore l’impression de l’aimer, autant maintenant il ne doute plus de sa haine envers ce monstre qui est en train d’assassiner puiser l’énergie de sa compagne.

     

    Pas de quartiers désormais.

    Ce chien va mourir !

     

    062

      

    Pendant ce temps, Olivia se jette sur la jeune agonisante, pour tenter d’atténuer l’effet de l’attaque de Maxime, à l’aide de ses invocations de guérison.

     

    062

     

    Elle n’a pas pu sauver Dylan et pleure encore son décès, mais ce n’est pas le moment de se laisser aller au désespoir : il faut se battre et lutter sans répit, avec ceux qui sont encore vivants…

     

     062

     

    — Je suis là Anne, tente-t-elle de rassurer, —  ça va aller… ça va aller, respires, ça va aller..  Eraï Eraï Mazakin ! Esprit divin, guérissez ! « Stroy Bar » !


  •