• 063

    063

     

    — Olivia arrête… soupire Anne, c’est fini pour moi, alors arrêtes de te tuer pour me sauver, s’il-te plaît…

     

    063

     

    — Ne dis pas de bêtises… J’ai les moyens de te sauver.

    — Non tu ne peux pas, c’est un drain d’énergie… cela ne sert a rien que tu me transfères ton énergie en boucle, alors qu’il me la suce derrière… On va juste être deux à mourir de la même attaques, c’est idiot.

     

    063

     

    — Je ne te laisserais pas mourir sans rien tenter.

    — Pense a ta fille…

     

    063

     

    — J’y pense… soupire Olivia, — mais je ne peux pas te laisser mourir sans rien tenter… Je suis guérisseuse…

    — Ma seule chance de m’en sortir c’est que ce chien n’arrive plus à tenir son drain, pas que toi tu te suicides sur moi, alors ne sois pas stupide. Et va te battre à leurs côtés, affaiblissez-le.

    — Si je te laisse quelques minutes, tu mourras.

    — La discussion des deux femmes est soudain interrompue par un bruit de téléportation…

     

    063

     

    Olivia ressent immédiatement l’arrivée de sa fille…

     

    063

     

    Sitôt apparue, Anaïs se retourne vivement vers le cadavre ensanglanté derrière elle en appelant avec désespoir

    — Pa… papa ??!

     

    063

     

     — Ça va aller ma chérie, s’empresse de rassurer Olivia — je… Je vais le soigner tout à l’heure, ne t’inquiète pas.

     

    063

     

    Inquiète, Anaïs regarde alors partout autour d’elle pour constater le combat d’Aaron contre Maxime et Cloud, ainsi que la tentative de soin de sa mère sur la pauvre Anne…

    — Va aider Aaron, ordonne calmement Olivia à sa fille. Cela ne sert à rien qu’elle reste là à admirer le corps de son père, autant qu’elle aille servir à quelque chose…

     — Mais.. mais.... balbutie-t-elle, l’air perdu

    — Ne discutes pas ma chérie ! reprend Olivia, cours ! — Va aider Aaron !

    — Mais… et toi ? ose-t-elle tout de même demander

    — Moi… Moi, ça va aller, sourit Olivia — cours maintenant ! Aide Aaron ! 

     

    063

     

    Sans un mot de plus, Anaïs s’élance vers Aaron qui vient de s’écraser au sol, projeté violemment par Cloud…


  • 064

    Musique

     

    De nouveau seule auprès d’Olivia, Anne soupire,

    — Ne te tue pas pour moi, je t’en prie…

    — Prends soin d’elle, je te la confie, sourit Olivia en donnant de plus en plus d’énergie pour essayer de vaincre le drain de Maxime, — c’est une bra… brave petite… suffoque-t-elle.

    — Arrêtes, idiote ! commence a s’énerver Anne, en réalisant qu’elle se sent moins faible, son amie semble réussir a atténuer le drain. Anne est impressionnée par la puissance de sa volonté, tout en ressentant de la honte et de la tristesse ; — Tu ne peux pas mourir tu as une famille, putain de merde !

    — J’ai été la plus heureuse des femmes auprès de Dylan, tousse Olivia en esquissant un sourire difficile… — Il m’a donné le plus beau des enfants.... Je ne regrette rien…

    — Arrête !! reprend Anne en la secouant comme un prunier : elle est maintenant en pleine forme, alors qu’Olivia commence à se rapprocher dangereusement du sol.

     

    064

     

    — Anne… sourit une dernière fois Olivia, en essayant de se tenir droite, — promet moi que vous allez donner une leçon a ce vilain garnement, a qui je regrette d’avoir offert une Super Nintendo il y a dix ans.. 

    — Idiote ! explose Anne, en pleurant, furieuse, arrêtes ça tout de sui…

     

    064

     

      — Attention ! lui lance Olivia en lui appuyant soudain et fermement sur la tête pour qu’elle s’abaisse de force…

       

    064

    … pour qu'elle puisse esquiver ce Boomerang qui leur fonçait droit dessus… 

     

    064

     

     Aucun son ne sort de la bouche d’Anne qui essaie de réaliser que son amie vient de se faire trancher la gorge sous ses yeux ; pour la sauver…  

     

    064

     

    Le Boomerang était l’arme du soldat blond… se souvient-elle très vite sans même se retourner pour constater le visage de fouine du concerné...

     

    064

     

    — Espèce de salaud… qu’elle se met à gémir de douleur et désespoir, maudissant de toute son âme l’immonde assassin de son amie… avant de s’essuyer vivement les yeux en détournant le regard du cadavre d’Olivia : cette femme d’honneur, cette mère de famille, cette comparse qu’elle aimait énormément..


    Elle se relève soudain d’un bond pour esquiver une nouvelle attaque de boomerang, avant de se moquer ironiquement de son adversaire

    — C’est plus facile de toucher de dos hein ! CONNARD !



    Furieux par l’insinuation, Cloud lui fonce alors dessus en préparant une attaque, histoire de la calmer un peu, cette petite garce..

     

    064

     

     — Boo Rain Boo Rain Date ! Obéissez à l’alliance du sang, venez à moi ! « Exodus » ! incante rapidement Anne, avant de lancer sa plus puissante attaque sur ce soldat trop prétentieux.

     

    064

     

    — Sale garce ! Hurle Cloud, furieux et honteux de s’être pris de plein fouet l’attaque d’une misérable humaine.

     

    064

     

    — Tu vas me le payer… qu’il marmonne ensuite en agitant ses shurikens.

     

    064

     

    Que fait-il ? se demande soudain Anne, interloquée : les armes se mettent à briller d’une étrange lueur et elles sont entourée d’une sorte d’aura…

     

    064

     

    – Anaïs, attention ! lance brusquement Anne en direction de l’adolescente qui fonce sur Cloud

    — Il prépare quelque chose ! Éloigne-toi ! crie-t-elle.

     

    064

     

    — Di Vumu steen ! esprit de la terre et de l’air !! Commence à invoquer la petite blondinette, sans se préoccuper des mises en garde de son alliée.

     

    064

     

    —  … Faites votre devoir, « Megadeath » ! qu’elle termine en lançant rapidement son attaque sur le soldat qui se la prend de plein fouet.

     

    064

     

    064

     

    — Striiiiiiiiiiiiike, lance fièrement Anaïs en regardant son ennemi se prendre son invocation en pleine tête.

     

    064

     

    — Attention !!!!!! Hurle Anne, quand une forme bleue apparait sur la jeune fille.

     

    064


  • 065

    — Qu’est-ce que… sursaute de surprise et d’effroi celle-ci, avant de pousser un cri de douleur sous l’impact de l’attaque de son agresseur ; qui n’est autre que l’un des razmokets de Maxime !!!

     

    065

     

    — Boo Rain Boo Rain Date ! Obéissez à l’alliance du sang… commence à invoquer Anne de son côté pour se dépêcher de venger sa jeune amie.

    Mais dans sa précipitation pour lancer son Exodus, elle ne fait plus attention à Cloud, qui fonce sur elle, armé de ses shurikens…

     

    065

     

    — Meurs, sale garce !!!!! qu’il lui cingle avec cruauté en lui plantant ses shurikens dans le corps,

     

    065

     

    … avant de lui asséner un violent coup de pied pour l’expédier à quelques mètres plus loin. 

     

    065

     

    065

     

    — Ouaaah, bravo !! Applaudit joyeusement Mash en se rapprochant vivement de ce grand soldat qui l’a toujours impressionné — tu l’as ratatinée la vilaine, tu es le meilleur !!!


    — C’était trop facile ! soupire Cloud en jetant un regard sur la jeune Anaïs, couché plus loin. — tu veux la finir ? Je te la laisse ! 

     

    065

     

    — Ah ah, mais je crois qu’elle a son compte ! rit Mash.

      

    — Tu es venu tout seul ? se renseigne ensuite Cloud, plutôt surpris de voir le jeune prince ici.

     

    065

     

    — Vla Jun, fait remarquer Mash en désignant du doigt l’aura bleue qui apparait, — on est venu voir ce que fait papa parce qu’on a senti son énergie grandir !

    — Oui, en effet, confirme Cloud — il combat son frère dans le coin.

     

    065

     

    À quelques mètres de là, Anne lutte désespérément contre la mort : elle ne veut pas mourir, pas comme ça… Non !! 

    — Aar… Aar.... on… qu’elle tente de gémir avec difficulté, appelant ainsi à l’aide l’amour de sa vie.

    La mort est proche, elle n’arrive même plus à prononcer correctement le prénom de son homme.. Qu’elle songe avec effroi en se souvenant qu’Olivia a donné sa vie pour elle…

    Son amie se serait alors sacrifiée pour rien.. Quelle honte, mourir ainsi, charcutée par deux Shurikens, à cause d’une simple erreur d’inattention..

     

    065

     

    — Anne !!! Appelle soudain Aaron en apparaissant subitement devant le corps de sa petite amie ensanglantée : il a senti son énergie fléchir incroyablement vite et s’est soudain mis à paniquer, avant de courir à sa rescousse.

     

    065

     

    — Aaar… Aaar… se remet à gémir Anne, les yeux à moitié fermés, agitant les bras dans le vide pour tenter de sentir la présence de son amour : la lourde brume qui s’est maintenant déposée sur sa vue l’empêche de voir quoi que ce soit désormais…

    Aaron est au bord des larmes, agenouillé auprès d’elle, il tente de lui parler, de signaler sa présence : peine perdue à son avis, elle ne le voit pas.

     

    Mais que sont donc ces deux déchirures dans son abdomen..? Qu’il pense très vite, terrifié, avant de se dire qu’elles ont dû être faites par deux armes… Deux Shurikens… 

     

    065

     

    — Mon ange, qu’il bafouille en pleurant à moitié, — je t’en pries, tiens bon jusqu’à ce qu’un guérisseur arrive, sois forte, économises toi et attends-les…

     

    065

     

    — Hey ! l’appelle soudain Maxime en apparaissant derrière son frère,

     

    065

     

    — tu t’es cru au club med ici, ou quoi ?? Reviens ici tout de suite bouffon ! J’en ai pas fini avec toi !