• 009

     

    *

     

    Quelques heures plus tard, Sacha Gutter rentre chez lui après une dure journée de labeur.

    009

     Il est fourbu et ne souhaite qu’une chose : que son canapé préféré ait été livré pour qu’il puisse se jeter dessus ! 

    Telle une loque, il traine sa carcasse fatiguée à l’intérieur de sa maison, en signalant sa présence par un

    — Je suis làààà, d’une voix forte et moins de dix secondes plus tard, Claire arrive en courant vers lui, pour se jeter amoureusement dans ses bras.

    — Coucouuu mon chéri, chantonne-t-elle en affichant une mine radieuse et un sourire plein de tendresse et d’amour.

    009

     — J’adore quand tu m’accueilles comme ça !! fait remarquer Sacha, en la réceptionnant tendrement, 

    009

     — J’ai trouvé un boulot mon cœur !! s’empresse de révéler Claire, en le serrant fort contre elle, — je suis prise chez Hessen3 !! 

    — La chaine de télé ? s’étonne Sacha.

     — Ouuuuuuuuuuuuuuiiii, piaille Claire en lui trépignant dessus de joie, — je vais maquiller des stars !!! 

     — Moué.. Mais si ce sont des hommes ; tu leur balances le pot de fond de teint à la gueule, ça suffira !! 

    Claire ne peut s’empêcher d’éclater de rire en visualisant la scène,

    — Ça serait folklo, le pot de fond de teint dans la tronche de Bill des Tokyo Hotel !! 

    — Non, il a l’habitude, se moque Sacha.

    009

     — On se fait une soirée en amoureux pour fêter ça ?? Fais ensuite Claire avec son petit regard mielleux qui le fait toujours craquer.

    009

     — Soirée télé, ça te va ? Propose gentiment Sacha. 

    — Eeeeuh chéri... Je pensais à un resto en amoureux moi... Un truc pour marquer le coup... 

    L’idée n’enchante pas Sacha ; il tire la grimace et soupire,

    — Je suis crevé ce soir.. Et puis il y’a les enfants...

    Alléluia, les enfants !! Ah, le prétexte des enfants !! Le meilleur prétexte qu’il pouvait trouver : sur ce coup-là, il est plutôt fièr de lui, elle ne pourra pas rétorquer après ça !! 

     — Les enfants sont grands, on leur commande une pizza ? Tif saura sait bien s’occuper des petits, répond tendrement Claire sans se laisser impressionner.

    — Je suis crevé ce soir chérie... marmonne Sacha avec une grimace qui en dit long, avant de se décoller doucement d’elle pour se diriger discrètement vers le salon, — au fait, les meubles sont arrivés ? demande-t-il innocemment pour changer de sujet. 

     — Oui... la majorité des meubles sont arrivés... se force à répondre Claire en serrant les dents.

    009

     — Ouaaaai cool !! Et le salon ?? Il est arrivé notre salon ?? 

    009

     — Oui... Il est arrivé.. Notre salon... marmonne Claire en serrant désormais les poings ; il a décampé comme un pet sur une toile cirée... 

    — Heeeeeeeeey chérie, crie-t-il assez fort pour qu’elle l’entende, demain on appellera pour faire changer les moquettes !!! 

    009

     Elle ne lui répond pas et le rejoint calmement, après avoir soufflé un coup ; compréhensive, compréhensive.. Elle doit être compréhensive.. Il est fatigué ce soir... elle doit être compréhensive... 

    Quelques pas pressés plus tard, elle le retrouve déjà avachi au salon, arborant son sourire de vainqueur.

    009

    — Aaaaaaaaaah mon canapé chéri !!! On s’est pas planté sur ce choix, il est vraiment génial !!! 

    — Tiens, tu as retrouvé de l’énergie tout d’un coup... ironise Claire d’une voix glaciale. 

     — La télé !! La télé marche mon ange !! Regarde !!! chantonne-t-il en sélectionnant une chaine de séries télévisées. Tu viens t’asseoir avec moi ?? propose-t-il tendrement.

     — Non, vu que tu es fatigué, je suppose que tu dois te reposer.... 

    — Bonne idée tiens, fait-il remarquer en s’allongeant de tout son long sur le moelleux canapé. 

     — Pfiiiouu, qu’elle est nulle cette série, laisse-t-il ensuite tomber, — tu trouves pas mon cœur ? 

    009

     Ne pas lui arracher les yeux... Ne pas lui arracher les yeux... s’ordonne intérieurement Claire en serrant les dents.


  • 010

    Zen, je suis zen... continue-t-elle de se répéter en allant se réfugier dans la cuisine : elle va faire un gâteau aux enfants tiens, ça l’occupera et l’empêchera d’arracher les yeux de son tendre époux. 

    010

     En chemin, elle sent soudain les vibrations de son téléphone portable et décroche vivement, encore agacée :

    — Oui, allo ?

    — Saluuut ma poule !! s’exclame une voix qu’elle reconnait bien, — alors, comment ça s’est passé a ton entretien ??? Dis-moi tout !!!! 

    Incroyable... Lui, un simple ami qui réside au loin... il a pensé a l’appeler peu après son entretien, pour lui demander des nouvelles... chose que son époux n’aurait jamais faite, lui... Claire en a presque les larmes aux yeux d’émotion.

    010

     — J’ai le poste ! se contente-t-elle de répondre doucement, trop émue pour en dire plus.

     — Yessss ! T’es la meilleure !! Je suis trop fièr de toi !! Tu vas fêter ça dignement ce soir, je suppose ! 

     — Non... répond-elle tout bas, je ne fais rien...

     Un silence s’installe soudain dans le combiné, puis vient une proposition qui fait presque défaillir cette jeune femme ;

    — C’est quatre, cinq heures de TGV, non ? Si je pars maintenant, je suis à Berlin ce soir dans la nuit !

    Gênée, Claire répond tout bas, pour éviter que son adorable mari ne l’entende ; ça serai la fin du monde s’il savait le prénom de son interlocuteur...

    — Idiot.. Ne dis pas des choses pareilles, comme si tu... 

     — Je te laisse, je vais me préparer, l’interrompt vivement son interlocuteur, y’a un train dans une heure là, je viens de check sur le web !! 

    010

    Sacha s’est endormi... constate-la jeune femme en jetant un œil au salon ; elle se sent rassurée tout d’un coup. 

     — Alors à ce soir !!! reprend son vieil ami dans le combiné.

    010

     — Attend !! l’arrête Claire, un peu perdue, — comment est-ce que tu veux que je fasse ? Je veux dire que... 

    — Tu vas te coucher tranquillos, lui annonce calmement son ami à l’autre bout du fil — et je te ferai vibrer ton portable quand j’arriverai à Berlin ! Tu iras alors t’habiller discrètement pour me rejoindre et faire la fête toute la nuit !!! On va célébrer dignement ton nouveau boulot ma poulette, tu peux avoir confiance en ton Jonathan !!

     L’idée est séduisante.. Mais elle reste une sorte de trahison pour son époux... songe avec effroi la jeune femme.

     — Je te laisse, je vais faire mon sac vite fait !! À ce soir beauté fatale !! lance-t-il avant de raccrocher vivement, pour ne pas lui laisser le temps d’hésiter plus longtemps.

    010

     Honteuse, mais heureuse de retrouver un vieil ami pour s’amuser ce soir, Claire  range son téléphone dans sa poche en haussant les épaules.

     Après tout, ce n’est qu’une soirée pour danser et rire, il n’y a pas de trahison là-dedans..

    Il n’en saura jamais rien, parce-qu’il déteste Jonathan, mais elle ne fera rien de mal avec lui, elle va juste s’amuser...   

     Il n’y a pas de honte à s’amuser avec un vieil ami de toute manière... Non ?

     

    *

     

    010

    Ainsi, quelques heures plus tard, après l’habituel repas du soir et quelques occupations diverses et variées, il est tard et il faut penser a faire sa toilette pour rejoindre, enfin, les bras de cette douce morphée. 

    010

    Claire est au taquet. Son portable est dans le tiroir de sa table de nuit, prêt à vibrer pour l’alerter de l’arrivée de son meilleur ami. 

     Il va vibrer pour lui dire d’aller le rejoindre. 

    Il va vibrer pour lui susurrer fourbement de mentir à celui à qui elle n’a jamais menti.  

    Claire est mal à l’aise. Honteuse, elle ne sait ni mentir ni tricher...

    010

     En fait, elle est tout simplement terrorisée a l’idée qu’il puisse avoir ne serait-ce qu’un soupçon. 

    Le connaissant, cela serait la fin du monde..

    010

     Mais il faut qu’elle se reprenne, ce n’est pas une tromperie tout de même. C’est une simple sortie a laquelle il ne participera pas, car il est fatigué. Point barre. Elle n’a pas l’intention d’entailler le contrat sacré du mariage, elle va juste s’amuser. C’est tout.  

    010

     Et puis il a le sommeil profond, il n’y verra que du feu, elle sortira et reviendra discrètement, et il n’en saura jamais rien. 

     De toute manière, elle ne va pas boire ; il faut qu’elle reste sage, lucide, et surtout qu’elle évite d’avoir la gueule de bois pour le lendemain, qui sera son premier jour de travail a Hessen3.


  • 011

    011


     Et si elle craquait et lui proposait de venir avec eux ?... Songe-t-elle soudain en frissonnant ; il fait un peu froid dans leur couloir, mais elle a surtout terriblement peur de le trahir. 

    Non... C’est idiot. Se reprend-elle vivement en réalisant l’énormité de la suggestion.  

     Sacha deviendrai fou et il l’empêcherait de sortir, et Jonathan aurais fait tout ce chemin pour rien.. 

    011

     — Extinction des feux ! chantonne-t-elle vivement en revenant dans la chambre conjugale. 

     Elle va s’en tenir au plan initial ; un petit mensonge n’a jamais détruit un couple!

     À deux cloisons de là, deux adolescents sont sur le point de faire comme leurs parents : se coucher. 

    011

     — Hey le geek, dans deux minutes, j’éteins tout ! prévient Tiphanie, à moitié avachie sur son fauteuil de chambre.

     — T’es aigrie à cause du brun ?  

    — Que.. Quoi ?? s’interloque-t-elle en faisant les gros yeux. Mais de quoi tu te mêles toi !! Occupe-toi de tes jeux vidéos et pas de ma vie !! 

    — C’est ça alors, il t’a tapé dans l’œil Casper !

     — Casp..Casp-quoi ? Fais Tiphanie en bouillonnant intérieurement. 

    — T’as pas vu sa face ?! Il est blanc comme un cul !!  

     — Maaaaaaaaaaais.... se prépare-t-elle a cingler, avant que Kylian ne l’interrompe

    — Je déconne ! Pas taper ! Pas taper ! Pitié !  

    011

     — Pffft, non en fait, je vais pas t’étrangler, j’ai pas le moral... soupire Tiphanie en levant les yeux pour scruter le plafond, comme si elle allait y voir apparaître la solution a toutes ses angoisses.

     — Kesskiya ? T’aimes pas ta classe ? s’étonne Kylian sans décrocher les yeux de son jeu.

    011

     — Bof.. C’est une classe banale, y’a des nanas canons, des gars canons, et des thons... comme moi ! 

    — Le brun, tu lui as parlé ?
     
    — Il s’appelle Kurt...
     
    — Waah, tu connais déjà son prénom !
     
    — C’est Anja qui me l’a dit, elle m’a fait un topo sur la classe. 

     — En fait, reprend Kylian, tu fais un gros complexe d’infériorité vis a vis des pots de peinture de ta classe, tu te crois moins belle.

      En réponse, un haussement d’épaules et un soupir qui en dit long.. 

    — Baaah, tu te maquilles et tu te mets en valeur, et Casper il va te manger dans les doigts, ajoute Kylian en éteignant enfin son jeu pour aller se jeter sur son lit.

    — On se couche ? demande-t-il pour rappeler à sa sœur qu’il est tard et qu’il faudrait qu’elle pense à extraire ses fesses de son fauteuil..

     

     

    *

     

     Les minutes s’écoulent..

    Tout le monde est désormais couché dans la petite maisonnée Gutter, mais tout le monde ne dort pas encore profondément, oh que non..

    Claire doit attendre que son portable se mette à vibrer dans le tiroir de la table de nuit..

    Il faut être la plus silencieuse possible et guetter ce discrèt petit bruit qui va se faire entendre d’une minute à l’autre.

    011

     Il faut faire semblant de dormir, pour ne pas éveiller les soupçons. 

     Il faut être fourbe, hypocrite et lâche.  

    011
     Même quand il se rapproche tendrement pour l’enserrer de ses bras protecteurs, comme il le fait toutes les nuits. 

    011

     Soudain, le bruit d’un téléphone portable qui vibre se fait entendre au fond du tiroir...

     Il faut qu’elle le fasse s’éloigner d’elle, sinon elle ne pourra jamais se lever sans le réveiller!  

    Discrètement et le plus naturellement possible, elle simule des mouvements brusques, comme ceux que l’ont fait lorsque l’ont est assaillis par les pires cauchemars.

     Victoire. Perturbé par ces coups agaçants, il se décolle inconsciemment et revient, toujours en dormant, a sa place, à gauche du lit. 

     Il émet un petit gémissement et se remet à ronfler discrètement. 

     Pas de doutes, il dort profondément.

     Le plus discrètement possible, elle se lève et s’extirpe de leur lit sans un bruit, avant de filer hors de la pièce, sur la pointe des pieds. 

     Il dort. Il dort à poings fermés. Elle en est certaine.