• 081

     

     

    Deux coups de feu retentissent a nouveau.

     

      ~ Musique ~ 

     

    081


     

    “Allez vous aimer en enfer, bande de chiens...”

     

    081

     

     
    Ce seront les derniers mots que Kylian entendra, avant de cligner des yeux, tituber, puis commencer à perdre connaissance en se vidant de son sang...

     

    081 

    081 

    081 

    081 

    081

    081 

     

    - Merde ! Hurle Hugo a son ami, peu après que le deuxième coup de feu ai retenti, - il faut faire quelque chose, bordel de merde !

     

    081

     

    Sans attendre une minute de plus, le rouquin empoigne la matraque qui est toujours posée a la verticale, contre la petite table de la pièce, avant de s'élancer vers la sortie, guidé par une seule et unique force ; celle de l'amitié.

    “En espèrant que ce ne soit pas trop tard..”

     

    081


     

    A l'extèrieur, devant la porte, il tombe nez à nez avec Kain. 

     

    081

     

    Le brun semble surprit de voir son ami débouler comme ça, une matraque a la main ;

    - Hugo.. ? Arrive t-il a peine a prononcer avec difficultées.

     

    Il..Il va oser le frapper? Lui?

    Alors qu'ils se connaissent depuis... le bac a sable?

     

    081


     

    - Adieu Kain, lui fait une dernière fois le rouquin, avant de lui asséner un violent coup de matraque en pleine tête.

    Il ne souffrira pas.

    Son crâne a presque volé en éclats et il a dû en mourir sur le coup. 


  • 082

    082

      

    Pour la première fois de sa vie, Franz sent ses yeux se remplir de larmes. La dernière fois qu'il avait eu autant mal, c'était a la mort de son père, lorsque celui-ci s'est fait lâchement assassiné par un gang adverses de mafieux.

    Mais aujourd'hui, s'il pleure, c'est parce-qu'Hugo a rompu leur pacte d'amitié éternelle. 

     

    082

     

    Et a cause de cette trahison, il va devoir attraper l'un de ces sabres accrochés au mur...

     

    082

      

     Parce-que ce pacte était sacré..

    Parce-que tout les trois, ils devaient tout traverser... Ensemble.

    Parce-que si l'un trahissait, les autres devaient le punir, sans hésiter. 

     

    082

     

    - Hey ! Hurle-il une fois a l’extérieur, en direction de sa future cible, qui semblait s'apprêter a rejoindre les corps de Kylian et Emma.

     

    082

      

    - Tu as rompu le pacte! Poursuit-il les larmes aux yeux, en serrant son sabre de toutes ses forces.

     

    082

     

     - Je... Je sais.. arrive a peine a souffler Hugo.

     

    082

      

    Et il sait aussi ce que cette infraction va lui coûter.

    Parce-qu'ils en avaient décidés ainsi.

    Et Franz a toujours été très attachés aux valeurs de l'amitié.

    Il n'était pas celui qui allait passer ça.

     

    082

      

    - Puisses-tu enfin trouver ton paradis, mon ami.. souffle ensuite Franz après son crime.

     

    082

     

    - On se..retrouvera... là-haut.. prononcer difficilement Hugo, avant de retomber lourdement sur le sol, inerte.

     

    082

     

     Il est désormais temps de partir pour ce jeune adolescent.

    Partir loin.

    Parce-que tôt ou tard la police viendra trouver ces corps.

    Et a ce moment là, il devra être loin. 

     

    082

     

    Pour la dernière fois de sa vie, il va jeter un regard sur cette petite maison rouge qui a abrité tant de moments de joie et de rires..

     

    082

     

     Mais on ne revient pas sur le passé petit homme.

    On subit, on chute, puis on rebondit.

    Ainsi va la vie.

    Alors avance maintenant, sans te retourner.

    Avance tout droit, et marche le plus loin possible. 

     

    082

      

    La-bas, droit devant toi. Le bonheur te sourieras peut-être enfin.

    Parce-qu'ici, tu ne trouveras plus rien.

    Alors avance et pars.

    Loin.


  • 083

    083

     

    C'est la fin et Kylian le sait.

    Il ne ressent déjà plus la douleur ; tout ce qu'il arrive a apercevoir en clignant péniblement des yeux, c'est une étendue blanche et lumineuse qui semble sans fin...

    Dans un semi-délire, il arrive a peine a gémir ;

    - Au secours... Tiphanie.. Aid...aides moi...

     

    083

     

     Mais il est trop tard.

    Aujourd'hui, l'enfant est seul.

    Aujourd'hui, l'enfant regrette.

    Aujourd'hui, l'enfant aimerai que quelqu'un soit là pour veiller sur lui.

    Aujourd'hui, l'enfant a peur...

     

    Peur de mourir.

     

    Car l'enfant veut vivre.

     

    Mais il n'est pas maître de son destin.

     

    Car personne ne l'est.

     

    Alors l'enfant va tomber.

     

    083

     

     Pour le long...

    Le plus long des voyages...