• *     *     *

    - Heeeeeeey! Raphaël!!! appelle vivement Eva en surgissant devant son prince, comme prévu et au moment de la pause du matin. Son coeur est évidemment en train de jouer du banjo dans sa poitrine mais elle ne pouvait pas râter cette occasion... Le dieu vivant s'était éloigné quelques instants de ses amis. De ses nouvelles groupies!! A ce souvenir, Eva fulmine de jalousie et de honte, en se réalisant cliché sur pattes, du niveau des groupies d'Edward dans Twilight.

    - Eva, c'est ça? répond Raphaël sans attendre, l'air souriant.

    - Ehhhhh, oui! C'est ça! S'étonne la jeune fille en retour, agréablement surprise qu'il se souvienne encore de son prénom, - Tu te souviens de moi, alors ?

    - Hum... Oui, bien sûr.

    L'adolescente en déglutit de gêne et timidité devant le calme et le naturel de son interlocuteur. Mais à quoi est-il en train de penser en ce moment précis? Se souvient-il de leurs nombreux échanges de baisers passionés et langoureux?

    - C'est vrai? Ah bah c'est cool, alors! Qu'elle lui renvoie en retour, en essayant de ne pas se laisser intimider et en se tournant vers le reste des élèves qui discutent ici et là pour se donner un air calme et détaché.

    - C'était une soirée sympa. sourit de nouveau Raphaël. Ce type n'était décidément bon qu'à sourire et à offrir des gentillesse, n'en revenait pas Eva en se tournant de nouveau vers lui pour lui rendre la même expression du visage ; avec les joues empourprées en bonus.

    - Je.. Je suis désolée d'être partie comme ça! Mais pour ma défense, j'étais..

    - Complètement, soûle! Oui, je l'ai remarqué! Mais ne t'excuses pas, tu étais marrante! 

    - Marrante..? Je vais le prendre pour un compliment, ah ah ah... Mais tu sais, je suis rarement, euh.. dans cet état-là, et je... Bah voilà quoi, ah ah ah... 

    - J'espère que tu ne l'as pas mal pris, tente de rassurer Raphaël, un peu maladroitement cependant, - ce que je voulais dire c'est que tu m'as fais beaucoup rire.

    - Je t'ai fait rire ? Ah bah.. c'est toujours mieux que de faire pleurer, tu me diras! se relève péniblement Eva de d'une honte infinie de réaliser que son Apollon a honte d'assumer être sorti avec elle pendant de longues et nombreuses minutes! Il ne semble avoir retenu d'elle que la présence d'un bozo amusant et le comprendre signe l'arrêt de mort de la fierté de la jeune fille. Elle qui s'imaginait déjà vivre une idylle avec, elle tombe réellement des nues et reste figée devant lui telle une statue de sel. 

    - Je vais te laisser, Eva. Faut que je rejoigne Wilfrid. Je te dis à tout à l'heure en cours!

    - Euh, Raphaël, tu es sûr que... Euh..? Enfin.. Euh... Tu, ne te souviens de.. rien d'autres.. de cette soirée ?! relance la brunette dans un dernier assaut désespéré. 

    - Je ne crois pas. Pourquoi ? Y a t'il quelque chose que tu voudrais me dire ?!

     

    - Disons que je n'ai pas les mêmes souvenirs de cette soirée que toi, et je me demandais si tu faisais exprès d'ignorer ce à quoi je pense, ou si... a osé la jeune fille en devenant rouge pivoine et en fixant tout les élèments du décor pour éviter de tomber sur le regard de son interlocuteur.

    - Ah bon ? fait simplement Raphaël, l'air nonchalant et indifférent.

    - Je pense que toi et moi.. Euh.. Enfin.. Voilà quoi!! balbutie Eva en joignant ses deux index pour mimer maladroitement une union. Elle s'enfonce, elle en a conscience, mais elle ne sait plus s'arrêter!

    - Non. Je ne crois pas, Eva. Je suis même sûr que non. On a fait que discuter et rire, je t'assure. Maintenant, si tu veux bien m'excuser, je vais voir Wilfrid. A plus tard! Lui répond aussitôt et avec un calme, une patience impressionante, Raphaël. Il tourne les talons juste après et s'échappe d'un pas rapide.

    - Ok.. Ok, a plus!!!! ne trouve qu'à balbutier Eva en retour en commençant à se demander si elle n'aurait pas rêvé la scène des roses ainsi que leurs baisers...

    C'est donc frustrée, terriblement vexée, et en serrant les poings, qu'elle se presse de retourner dans sa salle de classe pour finir la récréation à l'intérieur. Trop d'humiliation tue, et elle se réalise pas loin de l'AVC.

    ~ 020 ~

    De façon puérile et lache, elle se demande ensuite si son amie Paula le prendrait bien si elle osait demandait au directeur de la changer de classe. En effet, l'idée de finir l'année auprès du jeune homme de ses fantasmes qui vient pourtant de l'humilier comme jamais, ne lui plaît guère... 


  • - HEY! Pupuuuuuuuuce! briaille joyeusement Paula en arrivant en trombe vers sa meilleure amie pour se planter fièrement devant elle et la gronder amicalement - Qu'est-ce que tu fous à l'intérieur? T'es en manque de cours, aujourd'hui ?

    - Je ne sors plus en public, c'est fini. Et gaffe, ne t'approches pas trop de moi!! L'humiliation, c'est contagieux... marmonne la brunette en réponse et en se triturant une mèche de cheveux de la main droite.

    - Ton dieu ne se souvient pas de toi ?

    - Si si ! Comme un bozo qui est là pour amuser la gallerie et qui a beaucoup "ris" avec lui ! C'est cool non ? Quand je remue la tête, j'ai l'impression d'entendre des grelots sonner..

    - Il ne se souvient peut-être pas de ce que vous avez fait! Qui te dis qu'il était pas saoûl, lui aussi ? Voire shooté par deux, trois, trucs !

    - C'était moi qui étais soûle, Pao! Pas lui! Et d'ailleurs ça se voyait, il était clean, lui, ce soir-là! Il se souvient donc de moi, au fond, mais il assume même pas de.. de... Je veux mouriiiiir !

    - Donc tu penses que c'est la honte de sortir avec toi? Tu es terrible, Eva...

    -  Bah écoute, les faits sont là! 

    - C'est vrai que tu es une fille particulièrement laide, Eva! C'est bien connu. Que tous les hommes vomissent sur ton chemin!

    - Tu as fini de te foutre de moi, oui?

    - Quand tu auras fini de dire des bêtises, peut-être!

    - Je veux mouriiiiiiiiiiiir ! J'ai jamais eu aussi honte de toute ma viiiie !

    - Mais y a pas de quoi avoir honte à cause d'un kéké, raah!

    - C'est pas un kéké, c'est un dieu!! Et il a honte d'être sorti avec moi, beuh euh euuuuhhhhh !!!!

     

    - Et si c'était toi qui ne te souvenais pas de tout ?

    - J'y ai pensé ! Mais nan, c'est impossible, car je revois encore parfaitement la scène !!

    - On avait tous beaucoup bu Eva, et...

    - HANNNN!! Tu me traites de mytho, de skyzo, si je comprends bien!!!

    - Je dis juste que ce mec est canon et que n'importe quelle fille s'imaginerait bien pendue a ses lèvres! C'est tout!

    - HAN! HAN! HANNN! Et tu oses le répéter, en plus! HANNN!

    - Ah, merde, ça sonne, remarque Paula, lorsque ses petites oreilles lui font comprendre que la sonnerie de l'établissement est en train de retentir.

    - 'Te cause pu', continue de la bouder sa meilleure amie, toujours avachie sur sa table, - Monde ingrat! Monde ingrat! Monde ingraaat! 'Veux mouriiiiir !!!! 


  •  

    *

     

     

    ~ 022 ~

    - Heeey, Eva! Je ne t'ai pas vue, au lycée, aujourd'hui! T'étais où, à la pause? Se renseigne le jeune Gustav Foster, petit cousin des jumeaux Beckers, car fils de la soeur du défunt père de ceux-ci, Tiphanie Foster/Gutter.

    Ce jeune adolescent de treize printemps est venu, en cette fin de soirée, passer un peu de temps avec ses cousins. Comme il le fait très souvent, vu qu'il n'habite qu'à quelques pâtés de maisons d'eux.

    ~ 022 ~

    - Je boudais contre l'injustice de ce monde, dans ma salle de cours, lui répond sa cousine avec amusement désormais, tout en se balançant a ses côtés. Elle hausse les épaules. Elle a vécu l'humiliation de sa vie, certes, mais elle en verra d'autre! Elle soupire tout en appréciant le calme des lieux. 

    En effet, et à cette heure-ci, le petit parc des enfants de l'immeuble est toujours désert : à la grande joie des plus grands, qui n'hésitent jamais à venir lui squatter ses deux balançoires, dès qu'il n'y a pas une dizaine de bambins braillards dans les environs.

    ~ 022 ~

    - À cause de Jeff? Cherche discrètement à se renseigner le jeune Gustav, avec un petit rire amusé, - Et il est où, lui, d'ailleurs, ce soir?!

    - Il est chez Angelika, je crois qu'ils révisent! Bah, tu peux les rejoindre si tu veux. Moi, je ne vais pas tarder à remonter à l'appart.

    - Nan, c'est bon. Je préfère rester avec toi! 

    ~ 022 ~

    - Tu veux manger à la maison? Ou Tiphanie t'a demandé de rentrer?

    - Je peux rester! Pas de problème. Suffit juste que je passe un coup de téléphone à la maison. Sinon papa gueule!

    - Bon ben go alors! On va commander une pizza.

    - Raconte-moi pourquoi tu boudais dans ta salle de cours!! reviens subtilement demander l'adolescent.

    ~ 022 ~

    - Rien de bien grave! Commence alors à épancher eva en levant les bras au ciel, - je suis juste sortie avec un mec trop beau, en boîte, qui a ensuite nié les faits lorsqu'il m'a retrouvée dans la même classe que lui!

    - Ah, c'est qui? Je le connais?

    ~ 022 ~

    - Je ne pense pas, c'est un nouveau qui a débarqué aujourd'hui! Et moi je l'ai reconnu au premier coup d'oeil, mais lui, mais lui... ah ah ah... !!!! Enfin si ! Il s'est souvenu de moi ! Je l'ai marqué en tant que bozo !!! La classe, hein ?! Moi il me marque en tant que dieu vivant, et moi il me retient en tant que clown, c'est excellennnnnt !!!

    ~ 022 ~

    - Ça doit être un gros naze! Pfeeeuh!

    - Non, du peu que j'en ai vu, il a l'air très sympa. C'est juste que.. Qu'il a honte d'être sorti avec moi! Peut-être qu'il me trouve laide et conne, qui sait! Je suis une bête honteuse et lui un dieu vivant! On est pas compatibles, donc!

    ~ 022 ~

    - Tu me le montreras, demain, au lycée?

    - Hmmm...Si tu veux.

    ~ 022 ~

    - Que je vois sa tête de con!

    ~ 022 ~

    - Hey! Je vais te laver la bouche avec du savon si tu la ressors, celle-là, espèce de singe! Et t'as pas intérêt à lui dire quoi que ce soit, j'ai déjà assez honte comme ça. J'en ai même pas encore parlé à Jeff.. Il va mourir de rire !

    - Ou le défoncer! Il est fou ce type de pas assumer avoir eu la chance de sortir avec la plus belle fille du monde!

    - Han! T'es trop mimi, toi, ce soir ! Allez, pour la peine, je te laisse choisir la pizza !

    - Marguaritaaaaaaaaaaaaa !

    - Ça roule !