• ~ 005 ~

    Charlotte : Oh non...
    Souffle-t-elle avant de s’élancer hors de la chambre ; loin de ses amis, afin de ne prendre aucun risque.
     

    ~ 005 ~

    Evy : BAM pauvre porte ! Je me demande ce que les portes diraient si elles pouvaient parler !

    Loïc : Arrêtes de plaisanter de tout, c’est vraiment tout sauf drôle ce qui arrive.
     

    ~ 005 ~

    Evy <se retournant>, il faut rire de tout, ça rend la vie moins triste. Cachou a les yeux qui virent au gris et elle pourrait nous embrocher soudainement ? Ce pouvoir pourrait être travaillé pour améliorer nos barbecues !

    Loïc : Je te jure que des fois tu me fous les boules.
     

    ~ 005 ~

     
    Evy : On sort ce soir ?

    Loïc : Je sais pas, j’ai cours demain et je commence à 8 h.

    Evy : Mais tu es un homme, un vrai, tu es fort et résistant...

    Loic : Tu es tellement fourbe !

    Evy <grand sourire taquin> : S’il-te-plaiiiiiiiiit !

    Loic : Il faut demander à Cachou, tu sais bien que lorsqu’elle a son truc des yeux gris, elle est souvent patraque après.
     
    Evy : J’avoue, mais il est encore tôt alors elle aura peut-être le temps de se remettre avant ce soir !
     

    ~ 005 ~

     
    Pendant ce temps, dans la salle de bain. Charlotte soupire, l’air triste,

    Voilà, c’est fini, heureusement que ça dure jamais longtemps cette connerie...

    Lorsque j’ai les yeux gris, quiconque me touche peut se faire brûler vif et comme je ne sens rien venir et n’ait aucun contrôle sur cette « chose », je pourrais très bien blesser un être cher sans même m’en rendre compte...
     
    J’aurais pu frôler Evy tout à l’heure...
     
    Heureusement que Loic a réagi si rapidement, parce que sans ça, j’aurais pu, j’aurais pu...