• ~ 033 ~

     

    Evy : Cet espèce de vieux schnock a raison sur une chose ... Les humains sont misérables ...

    Loïc : Hein ?? Pourquoi tu dis ça ??

    Evy : parce que nous sommes prétentieux, nous pensons être la seule planète habitée, nous pensons être les meilleurs, tout savoir ... Alors qu'en fait ....Nous ignorons tout ! On ne sait rien........ Nous sommes des êtres faibles ... Le camp des perdants ....

    Loïc réfléchit quelques minutes, puis,

    Loïc : Peut-être ...

    Evy : on la reverra jamais ... Elle va me manquer .... Tu as vu comme ils l'ont changée ? C'est plus Charlotte ... Elle est des leurs maintenant ...

    Loïc : Non.... On va la retrouver, j'en fais le serment ! Je ferai tout ce que je peux pour la retrouver. Je le jure, sur ma vie.

     

    ~ 033 ~

     

    Evy <ironique> tu vas braquer la Nasa, voler une fusée, et chercher sa planète ?

    Loïc : Fous-toi de ma gueule ! Bien sûr que non ... Je ne sais pas ce que je vais faire ..... Mais je vais trouver ! Les humains ne sont pas faibles et misérables ! Je me battrai pour le prouver ! Toi aussi non ? Tu ne baisses pas les bras, tu me suis ? On va montrer ce que c'est la race humaine !

     

    ~ 033 ~

     

    Evy <souris> OK !! Je ne sais pas ce que tu projettes de faire, mais tu as raison !! On n’est pas des faibles ! Enfin, l'était peut être jusqu'à ce soir, mais on s'est réveillés! Vive les humains ! Vive la terre !

     

    ~ 033 ~

     

    Deux semaines plus tard, la vie a repris sur la petite planète bleue. Difficilement, car il est douloureux d'oublier cette soirée sordide, mais elle a repris son cours...

     

    ~ 033 ~

     

    Bien sûr, pendant ces deux semaines, Loïc a cherché, réfléchi à ce qu'il pourrait faire pour la retrouver ..... Mais il perd espoir.

    Comment ? Mais comment ?


    Les humains ne sont pas dotés de pouvoirs, ils ne savent rien sur ce qui les entoure, ça, c'est une certitude .... Mais comment changer cela ?  ...

    Tant de questions .... sans aucune réponse à l'horizon...

     

    ~ 033 ~

     

    Que faire ?? Tu vas revenir hein ..

    Dis-moi que tu vas revenir ... Que tu ne m'as pas oublié ...

    Je ne peux pas y croire...

     

    ~ 033 ~

     

    Loïc <entrant> Coucou le crabe !

    Olivia : Salut !! Tu viens jouer ?!

     

    ~ 033 ~

     

    Mais à peine entré dans la chambre rose....Il ne peut que remarquer ...

     

    Loïc : Gnééééééééééééééééé !!!! C'est quoi ce bordel !!

    Olivia : De quoi ?!?

     

    ~ 033 ~

     

    Loïc <tremblant de rage> OU SONT LES AFFAIRES DE CACHOU ?? SON LIT ???? LA COIFFEUSE ????

    Olivia : Hannn, mais faut pas t'énerver comme ça, c'est maman, elle a dit que comme Cachou est en vacances en ce moment, elle fait de la place, mais elle va tout remettre quand elle revient elle a dit !

    Loïc : Q.....Que.....

     

    ~ 033 ~

     

    Sans dire un mot de plus il se jette à l'extérieur, les poings serrés....

    Olivia : Où tu vas ?!? Pourquoi tu es fâché ?!?

    Avant même qu'elle ait fini sa phrase, il avait déjà emprunté l'escalier pour descendre au rez-de-chaussée.....

     

    ~ 033 ~

     

    Loïc <hurlant> MAMAN !!!!! TU AS OSÉ !!!!!!!!! TU AS OSÉ !!!!!!!!!!

    Suzanne : Pardon ?

    Loïc : POURQUOI !! POURQUOI !!!!!!!! SI PAPA SAVAIT ÇA, IL SERAIT FURIEUX !!! TU AS FAIT ÇA EN DOUCE !!! C'EST DÉGUEULASSE !!!

    Suzanne : Oh...je vois.

     

    ~ 033 ~

     

    Loïc : POURQUOI ??? EXPLIQUE-MOI !!!!

    Suzanne : D'abord tu vas te calmer. Et réfléchir un peu. Elle est partie, elle vit désormais chez les gens comme elle, il est temps pour toi de l'admettre. Alors oui bien sûr je pouvais garder son lit et sa coiffeuse toute notre vie, mais ça n’aurait servi à rien.

    Loïc : Je vais la RAMENER !!!

    Suzanne : Comment ? Allez arrêtes ton cinéma Loïc tu me fatigues.

    Loïc : Je te déteste !!! Comment tu as pu......... Sans m'en avertir en plus !!!

    Suzanne : Depuis quand je dois te demander la permission pour réaménager des pièces de la maison ? Non, mais je rêve Loïc, tu es complètement atteint ! Je comprends ta douleur, mais la vie continue.

    Loïc <serrant les poings, les larmes aux yeux> je te DÉTESTE ! JE TE HAIS !! JE LA RETROUVERAI !! JE LA RETROUVERAI !!

     

    ~ 033 ~

     

    Loïc : Je me casse de cette baraque !!

    Suzanne <ironique> et pour aller où ?

    Loïc : Ailleurs !

    Suzanne : Ne sois pas stupide ..

    Loïc : Oui c'est ça je suis stupide ! Mais moi au moins j'ai un coeur ! Tu allais la sortir de notre vie comme ça ! Je te pardonnerai jamais !

    Suzanne : Tu es ridicule ... rends-toi à l'évidence, elle n'est pas comme nous..

     

    ~ 033 ~

     

    Sans lui laisser le temps de dire un mot de plus, il s'élance dans l'escalier, il est furieux ..

     

     

    ~ 033 ~

     

    Suzanne <s'effondre> qu'est-ce qui se passe ..... Oh, Erwan, tu me manques tellement ...... Notre famille entière se désintègre .....Tout ça, c'est ta faute Charlotte ....... Tout ça, c'est ta faute .......

     

    ~ 033 ~

     

    Pendant ce temps,


    Olivia <pleurant> tu vas où ??? Tu vas où ??? Moi aussi je veux venir !! Moi aussi !! Ne me laisse pas !!!

    Loïc : Tu es avec maman tu es pas toute seule ! Arrête de chouiner maintenant !

    Olivia : Tu es méchant !! Je veux Cachou, toi tu es méchant !! Tu es méchant !!!

     

    ~ 033 ~

     

    Se sentant coupable, il se radoucit ...

    Loïc : Arrête de pleurer ... Tu es bien avec maman, moi je pars en voyage quelque temps, mais tu viendras me voir quand tu voudras, je reviendrai te voir promis ! Toi tu restes ici bien sage et tu travailles bien à l'école !

    Olivia : Je pourrai venir chez toi ?? Hein .... ?

    Loïc : Mais oui !! Quand tu voudras, tu viendras, promis !

     

    ~ 033 ~

     

    15 minutes plus tard,

    Loïc : Au revoir !

    Suzanne : Tu vas aller où ? Tu es ridicule ..... Sans argent ....

    Loïc : J'ai des bras pour bosser, je me débrouillerais très bien !

    Suzanne : On ne loue pas d'appartement à des mineurs.

    Loïc : Les chambres universitaires, tu connais ?

    Suzanne : Tu es ridicule !

    Loïc : Non c'est toi ! Comment tu as osé ! Et de toutes j'ai besoin de prendre l'air un peu.

    Suzanne : Tu reviendras ? Le week-end au moins ...

    Loïc : Si tu veux.

     

    ~ 033 ~

     

    C'est en silence qu'elle le laisse sortir, car connaissant son caractère têtu, elle préfère ne pas insister. Elle peut juste espérer qu'il réalise rapidement l'erreur qu'il fait, pour décider de revenir ....