• ~011 ~

     
    Gênée, Charlotte entre et s’assoit sur les genoux de Loic et pour tenter de faire bonne figure, elle pianote sur l’écran de verre du photomaton pour choisir les options de photos.

    Très vite, elle sent les mains du blondinet glisser sur ses hanches, tandis que ses lèvres se mettent à lui effleurer le cou. Il ne prononce pas le moindre mot, mais semble très entreprenant, la rouquine ne sait plus où se mettre, partagée entre une envie terrible de profiter de l’instant ; mais aussi tiraillée par une honte terrible d’être en train d’avoir un comportement inapproprié avec celui qu’elle s’est toujours juré de protéger de ses pouvoirs maléfiques.

    Gênée, elle se redresse alors légèrement.

    Charlotte : Tu préfères quoi entre le format paysage ou portrait. Pour la photo, je veux dire...

    Loic : Comme tu veux....

    Dit-il en remontant ses mains sur les seins de son interlocutrice afin de les attraper sensuellement, tous les deux. Il recommence ensuite à lui embrasser le coup, apparemment sans aucune gêne alors que la rouquine en meurt déjà de honte.

    Charlotte : Loic, arrête ça...

    Loic, murmure entre deux baisers : Tu n’aimes pas ça ?

    Charlotte : Sortons d’ici stp... Nous sommes amis ; et quasiment frère et sœur, que fais-tu, Bon Dieu...

    Loic, continuant de lui caresser les seins : nous n’avons aucun lien du sang. Et vu comme tu frémis, tu ne peux pas dire que tu es insensible à ce que je te fais...

    Charlotte : Arrête, ça suffit, sortons de ce photomaton.

    Loic, soupire en retirant ses mains du délicieux emplacement où elles avaient trouvé refuge : OK.

    ~011 ~

     
    Loic : Tiens les slows sont finis, viens on va rejoindre les autres sur la piste.

    Charlotte : bonne idée. 
     

    ~011 ~

     
    À peine a-t-on rejoint le reste du groupe que Sabine se précipite sur Loic, mais je mentirais si je vous disais que je ne l’attendais pas.

    Logan, vexé : Et moi je pue ?

    Sabine : Chacun son tour !

    Evy : Genre Loic voudrait danser avec toi, Gemey. C’est beau de rêver !

    Sabine : Ebola a parlé ?
     

    ~011 ~

     
    Logan : Hey Charlotte, je crois que j’ai vu ta soucoupe volante se prendre un PV dehors !

    Sabine, pouffant de rire : Idem, je l’ai vue aussi !!!

    Loic : Logan... La ferme.

    Evy : Oui, recrache vite ce clown périmé, tout de suite. Un slow avec la Mongole et ça y’est, t’es devenu encore plus con qu’avant ; je savais pas que c’était possible, en plus...!

    Nathan s’incruste dans la conversation : y’avais pas un dessin animé avec un héros qui a des yeux rouges dans la nuit ?
     

    ~011 ~

     
    Charlotte, stressée, s’éloignant du groupe : Va chier !

    Logan : C’est ça, retourne sur ta planète, et vite !

    Loic : LOGAN, j’ai dit de la fermer !

    Logan : Oh ça va, si on peut plus déconner.

    Sabine : T’es devenu coincé au possible Loic =(! Déride-toi un peu mon chou, tu es trop mignon pour avoir un air aussi stressé !

    Bien entendu que j’ai entendu cette dernière réplique et évidemment que je sais bien que ce soir encore, cette idiote le drague ouvertement. 
     

    ~011 ~


     
    En le repoussant, je l’ai peut-être envoyé directement dans ses bras...
     
    Mais je n’ai pas le choix, c’est pour son bien.
     
    Je n’ai pas le droit de l’aimer... 
     

    ~011 ~



    Déprimée, je m’isole sur la terrasse du Nightclub. Il fait bon en cette saison...
     
    Et je sens encore ses mains sur ma poitrine....J’étais tellement bien, dans ses bras. Je paierais cher pour revivre ce moment.
     
    Mais je ne dois pas céder à mes envies et rester forte. Je fais ça pour son bien.
     
    Jamais je ne me pardonnerais si je le blessais.
     
    Jamais.
     

    ~011 ~

     
    Fille inconnue : Salut ! Tu fais quoi ici toute seule ?

    Charlotte, sortant de ses songes : Hein, quoi, que... qui êtes-vous ?

    Fille inconnue : Quelqu’un qui prend l’air a l’extérieur de la boite, comme toi. Dis donc, tu as l’air désespéré. Je parie qu’il y a un mec là-dessous.  

    Charlotte : Pas vraiment. Disons que c’est compliqué...

    Fille : Bah vas-y, raconte ! J’ai rien à faire, ça m’occupera.

    Charlotte : Non merci. Ça ne regarde personne.
     

    ~011 ~

     
    Charlotte, se relevant de sa chaise : Je retourne à l’intérieur.

    Fille : Bah attends, je te suis !

    Charlotte : Non. Merci... Et laisse-moi tranquille... Je ne suis pas comme vous...

    Fille, pouffant de rire : Bouge pas, je vais chercher ds bandages, je prédis une explosion de chevilles très bientôt !
     

    ~011 ~

     
    Fille, se relevant de sa chaise pour attraper Charlotte par le bras : Hey t’en vas pas comme ça ! T'es mal polie comme nana, toi, dis donc !

    Charlotte : Va-t’en... pendant qu’il en est encore temps.

    Fille, pouffant de rire : Sinon tu vas faire quoi ? Me Marav avec tes talons aiguilles ou me lancer ton fard à joues dans le nez ???