• ~ 007 ~

     

    Nicolas [chuchote] oh merde… réessaie de l’appeler demain. Et tu peux lui écrire aussi… ET si toujours aucune réaction rien, on ira un week-end a Veronaville pour que tu lui parles en chair et en os ! Il faut qu’il sache à quel point tu l’aimes…

    Maya [chuchote] Nico je me fais peut être des films… t’emballe pas…

    Nicolas [chuchote], tu dois lui parler pour en avoir le cœur net !

    Maya [chuchote] et si je me fais des films et jme tape l’humiliation de ma vie…

    Nicolas [chuchote] je ne pense pas du tout, mais au moins tu serais fixée et plus dans le doute

     

     

    *

     

     

    Une semaine passe durant laquelle je lui téléphone tout le temps. Ce sont toujours des voix féminines qui décrochent, jamais lui… sans doute de nouvelles pensionnaires… sans doute a-t-il laissé des consignes, car on ne me le passe jamais « désolé pas dispo » qu’ils me disent tous…

     

    Suivant les conseils de Nico, j’ai aussi écrit une lettre, ça fait 5 jours maintenant… et pas de réponses. Sachant qu’elle a dû mettre 48 h a arriver, pas plus… j’ai compris le message qu’il me fait passer par son ignorance… je déprime… je mange quasiment plus, je ne parle presque plus, a personne et n’arrête pas de pleurer, presque tout le temps…

     

    ~ 007 ~

     

    Barbara : Maya ? Qu’est-ce qui se passe depuis ne semaine, je ne te reconnais pas… Explique-moi ce qui s’est passé avec ton Jérémie… car seul l’amour peut retourner ainsi un cœur, donc je sais que c’est lui le coupable.

     

    Je lui ai tout raconté de A à Z.

     

    ~ 007 ~

     

    Barbara : OK je vois… Tu veux aller à veronaville ? on y va samedi si tu veux

    Maya : non-maman, je ne veux rien, je veux même plus le voir, je crois que je l’aime plus, je m’en fiche.

    Barbara : menteuse !

    Maya : mais merde on était très liés, de quel droit il m’oublie comme ça a ignoré mes appels ?? Je ne veux pas le voir déjà pour cette raison… c’est abject ce qu’il fait… il n’essaie même pas de voir si j’ai quelque chose a lui dire, a lui expliquer, il se trompe sur mon compte et n’essaie même pas de chercher a savoir…

    Barbara : va avec ton frère à Veronaville pour un week-end, entre vous, entre frangins.

    Maya : Non.

     

    ~ 007 ~

     

    Je suis énervée. Je prends la décision de sortir avec Ludo. Il faut que je chasse Jere de mon esprit, les seules fois de ma vie où je suis malheureuse à en crever, c’est à cause de lui. Il est mon poison, lui seul a le pouvoir de me faire dégringoler quand tout va bien. Il ne fait pas mon bonheur, mais me rend malheureuse, tout le temps et depuis trop longtemps.

     

    J’en ai marre, c’est trop difficile de t’aimer Jérémie....Peut être que je ne suis pas douée, j’aurai du hurler au téléphone que je t’aime plus que tout au monde avant que tu ne raccroches comme un malpropre… Mais on ne revient pas sur le passé et je n’ai plus de moyens de te contacter… et je n’irai pas te chercher a veronaville… c’est toi qui me rejettes… ce n’est pas a moi d’aller vers toi là-bas…

     

    ~ 007 ~

     

    Je rejoins les garçons ds la chambre.

     

    Maya : encore cette musique pourrit, je zappe !

    Nicolas : hey nous mets pas un de tes trucs de filles hein !

    Maya : gnagna !

     

    ~ 007 ~

     

    Nicolas : du Patrick BruelSims ?? Oh non tu veux m’achever !

     

    Musique

     

    Maya : gnagna si tu n’es pas content perces toi les tympans !

     

    ~ 007 ~

     

    Nicolas : Je vais piquer une tête dans la piscine, qui m’aime me suive !

     

    ~ 007 ~

     

    Ludovic : dis Maya, ou tu veux en venir ? Tu viens, mets un slow, et m’attrapes pour danser avec moi ?

    Maya : tu ne veux pas danser avec moi ?

    Ludovic : Sissi, mais j’ai l’impression que tu cherches a te servir de moi pour une relation-pansement ='D et je m’appelle Ludovic, pas Hansaplast… ='D

     

    ~ 007 ~

     

    Maya : Je sais pardon… <explose en larmes> j’ai tellement mal je sais plus quoi faire, j’ai le cœur brisé Ludo…

    Ludovic : Maya… je…

     

    On ne dit plus rien et on se serre fort l’un contre l’autre, je continue de pleurer et il m’embrasse tendrement dans le cou… il est si doux… c’est agréable… dans ses bras je me sens mieux…

     

    Je veux t’oublier Jérémie…

     

     

    *

     

     

    ~ 007 ~

     

    Retour des cours !

     

    ~ 007 ~

     

    On fait nos devoirs !

     

    ~ 007 ~

     

    Une fois libérés de la corvée, on s’isole dans le Jacuzzi avec Ludo.

     

    Ludovic : avoue que je suis bon masseur !

    Maya : ça va tu te défends !=p

     

    ~ 007 ~

     

    Ce qui devait arriver arriva ! Il me rapproche doucement de lui, et…

     

    ~ 007 ~

     

    Ne me jugez pas.

    C’est mon seul moyen d’oublier vous savez qui…

     

    Adieu Jérémie…

     

     

    *

     

     

    ~ 007 ~

     

    Le temps passe et je m’attache de plus en plus à Ludo…

    Je suis bien à ses côtés.

    J’ai l’impression d’être heureuse…

     

    On dit bien que nul n’est irremplaçable…

     

     

    * *

    *

     

     

    ~ 007 ~

     

    3 mois + tard.

     

    Nous avons déménagé dans une maison beaucoup plus grande.

    Je n’ai plus eu de nouvelles de Jérémie.

    Et non je ne l’ai pas toujours pas oublié.

    Le premier amour, c’est coriace !

     

    ~ 007 ~

     

    Le premier étage ! 

     

    ~ 007 ~

     

    Le second étage !

    Vous avez vu ? 3 chambres !!!!!!

    Eh oui j’ai ma chambre désormais !!!!!!

    Avec un grand lit !!!!!!!!

    ~ 007 ~

     

    Mon grand liiiiiit !

     

    ~ 007 ~

     

    Et toujours la grande piscine et le Jacuzzi !

     

    ~ 007 ~

     

    On a fêté nos anniversaires pendant ces trois mois au fait !

     

    ~ 007 ~

     

    On a 16 ans désormais avec Nico !

     

    ~ 007 ~

     

    Et Ludo a pris un an de plus aussi ces derniers jours.

    Il a 17 ans désormais…

     

    ~ 007 ~

     

    Et non nous ne sommes pas encore passés a l’acte avec Ludo.

    À son grand malheur, car je sais qu’il en meurt d’envie !