• 012

     

     

    *

     

     

    012

    - Alors Purple-Garce, on fatigue??? je la provoque le plus ironiquement pssible, en regrettant amèrement qu'elle ne puisse comprendre ma langue.

    012

    En réponse, elle grogne tel un animal et se mord la lèvre infèrieure de rage. Je me tiens alors sur mes gardes, puis la provoque a nouveau, pour la faire se jeter ; une nouvelle fois ; dans ma direction – poings serrés et visage a nouveau déformé par la haine.

    012

    Les deux plaies qui s'affichant maintenant sur son minois? Elle l'a bien cherché et je n'ai pas a être blâmé, vu que je ne fais là que me défendre.

    012

    Cependant, après ce nouveau coup de poings reçu dans la poitrine, je me dis que je devrais peut-être vraiment commencer a passer aux choses sérieuses. Et ce, même si je prend ainsi le risque de dévoiler mes pouvoirs a un peuple dont je ne sais rien encore.

    012

    Sans attendre, je m'enferme alors dans une aura protectrice, pour repousser les petits poings de ma Purple-Garce qui écarquille maintenant ses grands yeux violets et haineux. Oh, la pauvre, que je la plains... Elle réalise sans doutes qu'elle ne peux rien contre moi! Malheur.. Que son égo doit en souffrir!

    D'un coup sec, je la renvoie plusieurs mètres en arrière avec violence. Elle s'écrase contre un tronc d'arbre devant moi – je range alors mes mains dans mes poches en lui soupirant que l'on peut en rester là – qu'il vaudrait mieux pour elle d'ailleurs.

    Et malgrès ma proposition des plus amicales, elle se relève pour se jeter a nouveau sur moi en hurlant de toutes ses forces – alors en réponse je la repousse une nouvelle fois ; toujours en direction du même arbre : a force, elle commencera a le connaître par coeur celui-là, - a force de s'éclater dessus.

    012

    Et puis peut-être qu'au final, elle finira par comprendre?

    012

    Qu'on ne joue pas dans la même cours, elle et moi?

    012

    Non?

    Apparement, et d'après son regard toujours aussi assassin, je me trompe en la pensant suffisament censée pour arrêter de m'attaquer.

    012

    Tsss... Je vais donc devoir continuer de lui faire mal.

    012

    Parce-que la connaissant, là, elle va me gromeller deux ou trois conneries incompréhensibles, avant de me fondre dessus a une vitesse plutôt impressionnante - Oui, il faut bien que je l'admette. Cette fille est plutot douée en combat rapproché et je n'ai de plus qu'elle que mes pouvoirs d'éternien. Ce qui est assez balot pour sa petite personne – vu qu'elle ne saura donc jamais rivaliser contre moi.

    - Un mouchoir, ma petite? Ou une claque? Je commence a la provoquer froidement, tandis que je la vois s'élancer dans ma direction.

    Sans attendre, je me met en position défensive pour me préparer a la repousser, quand soudain...

    ...m..merde...Que... que...?

    012

    - Ney Va Mo Anza ! Ira One Ney Kusaita ! "Herion" ! 

    012

    - Que.. Que..Merde Purple-Garce...? Tu.. tu...

    012

    - ... es invoqueur!

    012

    - Une humaine! Une.. une.. humaine?? Alors.. ça veux dire que je suis ici sur terre? Mais comment?? Sachant que notre vaisseau ne nous...

    012

    - Nei Va Mo An...

    012

    - Ou alors c'est qu'il y'aurait d'autres peuples usant d'invocations dans l'univers?

    012

    - ... Anza.. Ira One Ney...Ney...

    012

    - Ney.. Ney...

    012

    - Hmmm.. Purple-Garce?

    012

    - Gun.. Gun Ro Zis!

    012

    - Hey ! Non ! Je grogne dès que j'aperçois la purple-garce me disparaître sous le nez. Par ce que je pense être une invocation de téléportation.

    012

    Je n'en reviens pas. Cette fille est, en plus d'une combattante émérite, une invocatrice plutôt compétente.

    Une alliée a avoir a ses côtés en quelques sortes.

    Il faut que je me dépêche d'aller raconter tout ça a Hide. Il ne va pas en revenir. Que nous sommes peut-être, voir sans doutes, sur terre. Même si cette éventualité défierai toute logique puisque, et ça, j'en suis certain, le radar de notre vaisseau nous affirmait que la terre avait disparu.


  • 013

     

     

    *

     

     

    013

    C'est sur le chemin du retour ; a pieds, évidemment ; que je réalise soudain la chance que j'ai habituellement de maîtriser sans doutes le plus merveilleux et pratiques des pouvoirs.

    013

    La téléportation.

    013

    La téléportation.

    Oui, ce pouvoir qui me permet ; en temps normal, évidemment ; et sur une planète censée ; évidemment aussi ; de me téléporter instantanément sur les lieux de mon choix.

    013

    Je l'avoue. Cela faisait bien longtemps que je n'avais plus marché comme cela. Certes, moins de vingt minutes, donc une durée risible aux yeux de tous – mais avant tout une perte de temps, flagrante et inutile, aux miens.

     

    *

     

    Finalement revenu devant l'entrée de la cabane de bûcherons, je prend poliement la peine de toquer a la porte.

    Quoi? Oui, a moi aussi il m'arrive d'être poli, parfois. Et plus particulièrement quand je sais que je ne suis pas sur mes terres ; et donc peut-être en danger de mort – et si ça se trouve, désiré par des monstres sanguinaires, idiots, moches et affâmés. Ouch. Je viens de m'imaginer là le pire des scènarios et en grimace de dépit, tout en poussant la porte d'entrée pour pénétrer a l'intèrieur, vu que je viens d'entendre une voix féminine me demander d'entrer. Que ce n'est pas verrouillé. Je me retiens alors de rire. Une voix féminine? Encore? Et celle-là, va t-elle se jeter sur moi pour m'arracher les yeux, elle aussi?

    Non mais j'vous jure..

    013

    - Heeey! Je fais vivement en entrant dans la pièce, tout en dirigeant mon regard sur la droite – pour apercevoir un petit canapé qui soutient confortablement les fesses d'Hideki, et de.. de.. euh...

    013

    Mais qui est donc déjà cette fille aux cheveux bleus et a l'allure d'une Barbie girl trop prononcée?

    - Bonjour Daïïï!! me perce t-elle immédiatement l'ouïe, avec une petite voix d'un aigû qui m'insupporte déjà – Oh mon dieu, qu'est-ce qu'Hide est allé me draguer là? Un spécimen qui cumule à lui seul tout ce que j'exègre le plus chez la gente féminine...

    - Je vais mieux, si tu t'inquiètes encore pour moi! Me feint avec ironie mon meilleur ami dragueur de sainte-ni-touche, en me faisant ses yeux de merlans frits pour me demander avec inquiétude, - Et toi? Ca va toujours? Aucuns signes de malaise?

    - Non, je le rassure alors, en ne quittant pas le bonbon rose du regard, pour ne pas manquer de me renseigner ensuite, - Et elle ? Euh...

    013

    - Aiko! M'apprend immédiatement et sans attendre, la concernée - avec un large sourire Freedent et niais a claquer.

    - Cool, alors... enchanté, je lui répond quand même en me demandant a nouveau ce que je fais là – souvenir qui va rapidement me rappeler que je dois poser quelques questions a ce qui semble être notre hôte,

    013

    - Aiko, sommes-nous sur terre?

    013

    - Non, me contredit-elle avant de se faire relayer par Hideki, qui semble avoir déjà cette petite conversation avant moi,

    - Nous sommes a bord du Neptania Daï. Un vaisseau terrien.

    - Gné? Je ne vais pas pouvoir m'empêcher de pouffer, ironiser, et rapidement rire, - Za ké quoi? Un vaisseau? Tu te fous de ma gueule?

    013

    - Les occupants du Neptania sont tout ce qu'il reste de la race humaine, reprend alors Aiko avec un sérieux dont on ne croit habituellement pas les barbie-girl capables, - La terre.. si tu n'es pas au courant, elle a implosé il y'a dix-huit ans, rongée de l'intèrieur par une force maléfique qui l'a dévorée a petit feu, avant de la détruire complètement.

    - Je suis ici, dans un vaisseau? La forêt, que j'ai traversé tout a l'heure, se trouve dans un vaisseau? C'est ça que t'essaies de me faire gober mini-poupée? Je ne peux m'empêcher de lui pouffer au nez, tant ses absurdités semblent plus énormes encore que sa tenue vestimentaire...

    013

    - Vois le Neptania comme une sorte de planète mobile, oui. Avec une atmosphère artificielle, un bouclier protecteur, des supermarchés, des maisons, des buildings même!!

    Sa voix devient ironique et elle prend de plus en plus d'assurance au fil des secondes ; constatation qui me fait rapidement déglutir, parce-que..

    Et si c'était vrai?

    Mais dans ce cas, comment Anne, étant tout de même humaine ; et je suppose profondément attachée a sa planète d'origine ; aurait pû passer a côté d'une telle catastrophe?

    013

    - On est coincés ici Daï, se dépite Hideki dans un soupir, tout en promenant son regard a l'extèrieur ; a travers une fenêtre qui mériterai bien un coup de torchon - tant elle a l'air crasseuse ; - Le fameux bouclier protecteur de leur Neptania.. c'est lui qui t'empêche de te téléporter. C'est certain.

    013

    - Et notre vaisseau, a nous, notre chasseur? Où est-il, lui? Et ta maladie, qui était en train de te crever, y'a même pas deux heures, elle est où? Putain, tout ce bordel commence a me casser les couilles, a un point, je te le dis même pas! Et je commence a me dire que tout ça n'est qu'un putride cauchemar! Parce-que rien n'est censé dans cette histoire de fous! La terre, qui a implosé il y'a dix-huit ans, sans que personne ne sâche rien! C'est a en mourir de rire!

    013

    - Sa maladie était justement un échantillon de ce mal qui a anéanti le monde, intervient a nouveau le bonbon rose en mode « sérieux », - Ce mal qui s'est rapidement répandu sur des milliards de kilomètres dans l'univers - après l'implosion de la terre.

    - Ok, et notre vaisseau alors? Je tente de la coincer pour la voir s'embrouiller seule dans son mensonge. Quoi? Un menteur, aussi habile soit-il, a toujours une faille.

    - Je.. je.. ça, je n'en sais rien. M..moi, je vous ai juste trouvés, tout les deux, évanouis, dans la forêt de sapins.

    - L'hésitation est la preuve du mensonge, je reprend avec fierté devant les doutes de miss Barbie, pour finir de ridiculiser ses inepties sans noms.

    013

    - Oh mais tu parleras a Nanami si tu ne me crois pas! Elle t'en diras beaucoup plus et te cloueras le bec! Monsieur je sais tout, j'ai raison, et les autres ne sont que des merdes qui ne peuvent qu'avoir tort!

    - Nanami?

    013

    - Daï.. revient me soupirer Hideki d'un air blasé, - Elle n'a aucunes raisons de nous mentir, alors...

    013

    - Mais tu arrives a croire son histoire de fous, toi?

    - Ouais.. Et rien que le fait que tu ne puisses pas te téléporter, je te le répètes, ça justifie ce qu'elle t'as dis sur leur bouclier protecteur.

    013

    - Certes...Mouais, admettons... Et qui est Nanami, au fait?

    013

    - ... Et pourquoi est-ce que je dois lui parler pour réussir a croire au scènario le plus fou encore jamais inventé?


  • 014

    014

    - Nanami? Hmm.. commence a me répondre Aiko d'un air taquin, avant de s'emparer de la télécommande de la télévision pour l'allumer, tout en me conseillant ; toujours armée de son plus beau sourire freedent, - Allez, viens t'asseoir avec nous! Parce-que je peux te montrer une emission qui devrait t'intéresser!

    014

    M'asseoir? Près d'elle et de son aura Shojo?

    Non merci! Je préfère encore rester debout! 

    014

    - Bouge de sous cette échelle Daï, tente de m'ordonner l'Hideki superstitieux, sans doutes terrorisé a l'idée qu'un nouveau pépin nous arrive.

    - Non.Quitte a avoir la poisse, autant l'avoir jusqu'au bout, je lui rappèle alors en haussant les épaules de dépit.

     

    Musique ♫

     

    014

    ♫ Ah ah, tu veux être mon chéri ♫ Tu veux être mon homme ♫

    Que.. Que..

    014

    Purple-Garce..?!

    014

    ♫ Mais moi je suis une fleur ♫ Et je te blesses les mains ♫

    Ah ah.. ah..!!

    ♫ Ne dis pas que tu m'aimes ♫ Ne dis pas que cela t'es égal ♫

    014

    Non, c'est impossible. Cette fille est beaucoup trop jolie et gracieuse pour pouvoir être cette folle furieuse agressive.

    Humm.. A moins que...Une soeur jumelle, peut-être?

    014

    ♫ Je n'suis pas humaine ♫ Et nous ne serons jamais les mêmes ♫

    Tu peux continuer comme ça ♫ Je te donnerai de l'amour, mouais ♫

    ♫ Mais je ne suis pas celle a regarder ♫

    Parce-que les fleurs ne tombent jamais, jamais amoureuses ♫

    014

    - Fais voir ton bobooo, me fait brusquement sursauter cette idiote d'Aiko en venant se lover a moitié contre moi, dans un but que j'ai encore du mal a saisir, - euuuh.. Aiko? Je lui tente tout de même, un peu gêné par cette soudaine proximité et par ses doigts qui se dirigent doucement vers le bout de mes lèvres.

    014

    ♫ Que tu sois un géant ♫ Que tu sois un enfant ♫

    ♫ J'ai grandis sur ce sol ♫ Et je n'ai jamais pleuré ♫

    ♫ Ne dis pas que tu m'aimes ♫ Que cela t'es égal ♫

    ♫ Je n'suis pas humaine ♫ Et nous ne serons jamais les mêmes ♫

    014

    - Il faut soigner ça, avant que ça s'infecte, me sourit-elle simplement en réponse, avant de sortir un mouchoir de l'une des poches de sa jupe pour essuyer doucement la plaie de ma lèvre infèrieure.

    014

    014

    Je la laisse faire en ne bougeant plus d'un millimètre. Peur? Moi? Non, sûrement pas! Gêné, honteux, oui, un peu, sans doutes. Enfin, vis-a-vis d'Hide, cette scène est tout ce qu'il y'a de plus déplacé - vu que je vois déjà les flammes de l'enfer s'afficher dans son regard lorsqu'il me dévisage.

    014

    - Et elle s'appèle? Nanami, c'est ça? Je tente discrètement de faire diversion, en observant les courbes délicieuses de la concernée qui chante et danse merveilleusement bien dans le petit écran de télévision.

    014

    - Voilà, c'est Nanami, me confirme Aiko en se décollant légèrement de mon torse où elle s'était sensuellement collée, pour se planter debout a mes côtés, tout en me fixant de ses grands yeux vert turquoise.

    014

    - Et tu la connais personellement? Je ne peux m'empêcher de la questionner, rongé par une curiosité dévorante au sujet de cette jolie fille qui ressemble étrangement a la folle furieuse de la forêt de sapins.

    - Elle te plaît ?

    - Non ! Bien sûr que non !

    014

    - Menteur !

    - Je ne mens pas ! Je gromelle pour ma défensen en argumentant tant bien que mal que, - Je cherche un moyen de rentrer chez moi. C'est tout. Et tu m'as dis tout a l'heure que cette fille pourrait m'en dire plus au sujet de...

    014

    - Je sais Daï, m'interrompt rapidement Barbie cheveux-bleus, en allant se rasseoir aux côtés d'Hideki, - Je disais ça pour te faire sortir de tes gonds, rien de plus.

    014

    Et moi je n'ai pas marché dans son piège, mais volé. Voir jeté. Ouais, je me suis jeté dedans la tête, la première. Comme un crétin de première catégorie.

    014

    Dépité par ma propre bêtise, je préfère me taire pour revenir fixer le petit écran, tout en laissant se chambouler mille et une questions dans ma tête : Nanami. La purple-garce. Les derniers humains. Le vaisseau-planète. L'implosion de la terre il y'a dix-huit ans. Une chanteuse. Une guerrière. Voir une invocatrice. Une Barbie-girl. Un peu niaise – mais attachante. Voir marrante. Une bicoque de bois cachée au fin fond d'une forêt de sapins. Notre chasseur disparu. Volatilisé? Ecrasé? Perdu, peut-être?

    Tant de questions qui restent encore sans réponses. Tant... Et auquelles j'espère bien répondre au plus vite. Parce-que je ne peux me permettre de rester indéfiniement ici.

    Un bouclier protecteur? Qui m'empêche de me téléporter? Soit... Dans ce cas, je dois soit retrouver notre chasseur, soit m'en procurer un autre.

    014

    A première vue, tout pourrait sembler être enfantin ; et pourtant.. J'ai comme un drôle de pressentiment. Comme si tout cela n'était que le début d'une longue... très longue aventure.

    014

    - Aiko!! T'es là?? Faut que je te racontes un truc de fous!!!