• 081

     

     

    *     *

    *

     

     

    Quelques jours plus tard, au palais d'Octavia...

    081

    Tout est ma faute. A moi. A moi... et à personne d'autre.

    Je.. Je.. Je détruis tout ce que je touche et approche.

    Tout...

    081

    Et si seulement... si seulement on pouvait changer le passé. Revenir en arrière.

    081

    Et agir différemment...

    Crétin.

    081

    On ne change pas le passé!

    Crétin...

    - BWOOF!

    Zephyr?

    - Hey! Je force un sourire douloureux en direction de mon fidèle ami à quatre pattes qui se dirige affectueusement vers moi.

    081

    Sale bâtard que je suis. Mon chien. Mon chien, à moi, et à personne d'autre... Mon fidèle compagnon..Je l'ai complètement délaissé depuis mon retour.

    Mais malgré cela, lui, il est toujours là...

    Quand je vais mal, lui... Il est toujours là.

    Bordel.

    - Pardonne-moi, mon chien... Je lui demande, tout en l'enlaçant.

    - Bwoof!

    Et il ne semble même pas m'en tenir rigueur... Parce que c'est certain, lui.. Il n'a jamais cessé de m'aimer. Ni d'être là près de moi. Tandis que je ne le remarquais presque plus. Trop occupé dans mon train-train quotidien.

    Ouais... Comme le disait un humoriste célèbre... « si les hommes avaient dans le coeur tout l'amour que leurs animaux ont pour eux, il n'y auraient alors plus de guerres et les gens vivraient heureux* »

    - Si seulement je pouvais revenir en arrière Zephyr.. Je te promets que tout se passerait différemment. Je lui dis. 

    - Bwoof? Qu'il me répond. Non je ne suis pas encore fou, pourquoi pensez-vous cela?

    - Tout...

    - Bwooff!

    - Daï? T'es là? m'interpelle soudain Hideki en poussant hâtivement la porte de mes appartements privés!

    - Tu pourrais toquer avant d'entrer.. je lui soupire de lassitude, fatigué de ne pouvoir rester seul plus de cinq minutes.

    - C'est Nanami qui m'a dit que tu ne voulais voir personne, alors...

    - Alors tu en as déduit que toi, tu avais un accès spécial pour venir me saouler??

    - Oui. 

    - Pffft! Je ne trouve rien d'autre à lui souffler d'agacement, de dépit, et désespoir, - c'est ma faute Hide!! Ma faute.. Je.. Je ne fais rien de bien. Strictement rien de bien... Et.. et.. elle aurait dû se régénérer.. elle aurait dû..! J'explose de nouveau, rongé par la culpabilité.

    - Elle a tout donné dans cette bataille et n'avait certainement plus assez d'énergie pour se régénérer.. Alors tu n'as pas à te blâmer, tu n'y es vraiment pour rien.. Toi qui es un dirigeant hors pair et un général des armées exceptionnel !

    - Tu te fous de ma gueule? Je lui pouffe de rire avec ironie ; - moi?! Moi, un bon dirigeant?! Franchement, si tu voulais te moquer de moi, et bien c'est réussi!!

    - BWOOF BWOOF BWOOOF!! m'aboies brusquement dessus Zephyr en me fusillant d'un regard où je lis aisément une profonde colère.

    - Oh, tu vas pas t'y mettre, toi aussi, hein!!

    - Tu vois, même ton chien te contredit dans tes conneries, en conclut mon meilleur ami dans un sifflotement amusé.

    - Mais tout ce que j'ai toujours fais dans ma vie, Hide, c'est détruire celles des autres...

    - Non Daï... Car ta folie des grandeurs a fait d'Octavia ce qu'elle est aujourd'hui. L'égale, voir la supèrieure, selon certain, d'Eternia! Alors ne dis pas que tu es un mauvais leader!

    - Je ne sais faire que la guerre...

    - Et tu la fais merveilleusement bien. Parce que tu as le charisme d'un leader, et ça... très peu peuvent se vanter de le posséder.

    - Mais arrête de parler comme ça, merde! On dirait moi il y'a encore deux semaines! A croire que tu ne vois pas tout ce que mes choix ont engendré! Aïko!! Mes choix et décisions ont tué Aïko!!

    - Toutes les décisions militaires entraînent des décès Daï! Aïko n'est pas seule à avoir trouvé la mort dans cette guerre...

    - Non. Je n'accepte pas ce présent. Et je refuserai toujours de l'accepter. De voir un avenir où elle n'a pas de place, se lever...

    - Daï...

    - Je veux changer le passé!

    - Mais on ne peut pas!

    - Si!

    - Et comment?

    - En apprenant à maîtriser « Sacrifice ».

    - L'invocation « Sacrifice » ?? C'est bien d'elle dont tu parles?? La fameuse invocation qui n'a jamais été utilisée que par un seul sorcier, tant elle était complexe et risquée à apprendre ?!

    - Oui. L'invocation qui permet de voyager dans le passé.

    - Mais n'importe quoi! Parce que tu ne peux pas choisir l'époque où tu vas atterrir avec cette invocation, et tu n'as aucun moyen de revenir dans la tienne!

    - Sisi! L'invocation peut être relancée et agir ensuite en sens inverse pour te ramener.

    - Ca, c'est sur le papier que c'est écrit, boulet! Parce que dans la pratique, cela n'a jamais été vérifié! Et si tu t'étais un peu mieux renseigné, tu aurais appris que le fameux sorcier qui maîtrisait cette invocation n'a jamais su revenir dans son époque! Jamais!

    - Peut-être qu'il ne l'a pas désiré, tout simplement.

    - Non! Plutôt qu'il n'a pas su! Bordel, Dai! Tu.. Tu ne peux pas prendre ce risque! Tu ne PEUX PAS!

    - Si.

    - Non!! qu'il se met soudain à me fondre en larmes –réaction qui me surprend aussitôt, - Hideki.. Eeuh...?

    - Les chances d'apprendre une telle invocation sont quasi nulles Daï! Tu.. Tu risqueras de mourir à chaque étape de son apprentissage et succombera sans aucun doute avant même d'avoir.. d'avoir..

    - Oui, mais je veux essayer.

    - Alors laisse-moi l'apprendre pour toi!

    - Hein? Mais non! C'est hors de question.

    - Si! Je.. Je suis déjà invocateur, moi! Alors, je.. je.. Enfin, pour moi, ce n'est qu'une invocation de plus à apprendre ma foi... et Sacrifice n'a pas de pré requis. Alors je peux la maîtriser, moi aussi! Même si je suis guérisseur.

    - J'ai dit non!

    - Mais ce n'était pas une proposition! Car c'est moi qui l'apprendrai! Que tu le veuilles ou non!

    - J'AI DIS NON! Je m'emporte brusquement dans un hurlement de rage où se mêlent désespoir et impuissance, - J'ai déjà du mal à supporter le sacrifice d'Aïko pour ma pomme, c'est pas pour que tu t'y mettes à ton tour!!

    - D.. Daï..

    - C'est à moi de le faire!! A moi, et à personne d'autre!! Et si je dois crever en apprenant ce sort, et bien que je crève! Rien à foutre!

    - Mais tu ne peux pas te permettre de mourir! Je te rappelles que tu es roi ici! Et que pour cette raison, tu as un peuple tout entier qui compte sur toi pour les diriger, toujours aussi bien que tu as l'habitude de le faire!

    - Plus les minutes passent et plus je crois en ma décision Hide! Alors j'apprendrai « Sacrifice », un point c'est tout! Pour laver le passé de tout ce que j'ai pu y faire de mal! Pour laver Octavia de mes guerres! Pour la ramener à son état de petite planète faible, certes, mais heureuse! Pour permettre à tous ceux qui sont morts par mes folies, de pouvoir continuer leurs vies! Et Pour.. pour empêcher Aïko de se sacrifier pour ma gueule!!!

    - Mais.. Mais j'ai besoin de toi, moi!! Je.. Je ne saurais jamais vivre sans toi... Quand tu es tombé dans le coma, c'était comme si ma vie s'arrêtait en parallèle, alors... Non! Non! Non! Et re-Non! C'est vraiment à moi de l'apprendre cette invocation! Puis je t'emmènerai dans le passé! On y retournera ensemble! Tout les deux! Comme toujours! Ensemble!!

    - Tu n'as pas les ressources nécessaires pour maîtriser un tel sort Hide... alors c'est a moi de..

    - Apprenons là tous les deux alors! Et le premier à la maîtriser emmène l'autre!

    - Non! Sale fourbe! Doué comme tu es, tu l'apprendras avant moi!

    - Je suis doué dans la voix de guérison, mais pas dans celle des ténèbres mon gros!

    081

    - Intéressante, cette petite conversation, surgit sournoisement Nanami en pénétrant dans la pièce, l'air paniqué et à moitié ulcéré, - mais j'espère que c'est une blague??

    Notre silence et nos échanges de regards gênés lui en disent sûrement long, puisqu'elle reprend aussitôt avec nervosité,

    081

    - Mais vous êtes dingues!! Daï?? Tu.. es.. DINGUE! Car on ne change pas le passé!! Car il ne faut pas CHANGER LE PASSE! Ce qui est fait, est fait, et ne dois en aucun cas être modifié!!

    Notre silence persiste, tandis qu'elle continue d'une voix plus grave,

    - C'est écrit noir sur blanc, dans le grimoire! Que si m'on modifie le passé, cela entraîne immédiatement la disparition du présent! Donc, pour nous.. De notre monde! De nous... en quelque sorte! Et tout ça?.. Pour n'avoir aucun moyen de revenir? Tout ça.. Pour se retrouver enfermés dans une époque qui n'est pas la nôtre.. ?

    081

    - Pourquoi parles-tu au pluriel ? Je sors soudain de mon mutisme, tandis qu'elle sèche les larmes qui avaient commencé à couler le long de son minois désespéré.

    081

    - De.. de..? Que.. Quoi? m'hoquette-t-elle en réponse, - parce que.. parce que.. parce que tu ne m'avais pas incluse dans ton projet...?

    - Bah.. Non.

    081

    - Oh...Je.. Je...

    Je ressens bien dans son regard que le sol vient de s'ouvrir sous ses pieds pour elle, et c'est l'air tout de même un peu honteux que je la regarde ressortir de la chambre en courant.

    - Ouais... Pense à elle, Daï.. s'en mord les lèvres d'embarras, Hideki, une fois que nous nous retrouvons de nouveau seuls, - tu ne peux pas l'abandonner, tout de même...

    - Si. Mais c'est pour son bien.

    - Quedalle. Parce qu'admettons, par le plus grand des hasards, que notre voyage dans le passé réussisse, cela voudra dire qu'on aura détruit son présent.

    - Oui, mais elle existera toujours dans une époque précédente, et se re-écrira une nouvelle vie.

    - Humpff... Ca me semble fou.. Complètement fou. Et.. et j'ai du mal à croire que je suis en train de me laisser entraîner dans une telle folie.

    - Je ne t'oblige à rien Hide.. Je t'ai juste expliqué ce que MOI.. j'allais faire.

    - Mais oui mon lapin, en tous cas, c'est moi qui maîtriserais en premier « Sacrifice »! 

    - Pari tenu!

     

     

    *

     

     

    - C'est une blague Daï! Dis-moi que c'est une blague! Que tu ne le pensais pas vraiment,recommence Nanami, dès la nuit tombée.

    On ne s'est presque plus parlé de la journée, après qu'elle soit sortie de la chambre en claquant la porte tout à l'heure -mais quelques heures plus tard, elle trouve le courage de revenir, l'air de rien. Déjà en tenue de nuit -comme s'il ne s'était rien passé. 

    Sans attendre, elle ramène sur le tapis le sujet de conversation de l'après-midi.

    - Il y'a trop de choses qui n'auraient jamais dû arriver, je me résigne alors à lui soupirer, les bras croisés et le regard qui tombe dans le décolleté affriolant qu'elle porte ce soir.

    - Arrête de mater mes seins! qu'elle tente nerveusement de m'interdire dans un grognement de dépit.

    - Tu fais tout pour, aussi!

    - Daï!!! Est-ce que tu.. tu... est-ce que tu m'aimes vraiment..?

    - Ca, je ne suis censé le dire que lorsqu'on fait l'amour! C'est dans le contrat!

    - EST-CE QUE TU M'AIMES VRAIMENT???

    - Mais oui, pourquoi tu me sors ça encore?

    - ALORS POURQUOI??? POURQUOI es-tu idiot au point de vouloir te sacrifier?? Parce que c'est ce qui arrivera, et tu le sais!!

    - Non. Parce que je la maîtriserai, cette invoca...

    Une douleur aiguë me claque brusquement la joue pour m'obliger à m'interrompre. Avant de me faire gronder avec agacement,

    - HEY!!!! Ne.. Ne refais jamais ça!!

    - EST-CE QUE TU VAS CESSER UN JOUR, D'ETRE AUSSI PRETENTIEUX??? De te réaliser aussi normal que le commun des mortels ?? Et non supérieur à tous??

    - Non. Parce que je suis ambitieux.

    - Qui rime bien avec prétentieux!

    - Si tu veux.

    - PUTAIN!!! JE TE HAIIIIIS!!! qu'elle finit par me vociférer avec rage en sortant de la chambre comme une furie, les larmes aux yeux et le visage ravagé par un mélange bien palpable de colère et de déception.

     

     

    *     *

    *

     

    Et ce ne sont pas les jours suivants qui vont aider à notre réconciliation, puisque bien au contraire, une semaine plus tard, on en arrivera à faire chambre à part.

    Chacun dans nos coins. Elle, a maugréer tout ce qu'elle peut, tout en écrivant, écrivant, écrivant encore.. je ne sais quoi d'ailleurs. Elle passe désormais le plus clair de son temps sur des textes. Une nouvelle chanson je crois bien. Sans certitudes cependant, car cela est devenu le cadet de mes soucis, vu que je suis désormais plongé dans un entraînement intensif pour apprendre à maîtriser cette fichue invocation. Avec Hideki est à mes côtés. Qui est toujours persuadé qu'il y arrivera le premier.

    Puérils. Nous sommes deux gamins attardés et bien puérils, en train de faire la course au sacrifice. Lequel se tuera le premier? En essayant de téléporter l'autre dans le passé?

     

     

    *      *

    *

     

     

    081

    Un mois plus tard, Nanami et moi finissons par rompre. Pour que, dans sa grande colère, elle se précipite habiter quelque temps chez Sayuri.

    Soi-disant que je ne la voyais plus exister. Qu'il n'y avait à mes yeux plus que cet apprentissage idiot et insensé, dans l'unique but de détruire le monde.

    Sans oublier, bien sûr,  ma soi-disante tentative de manipulation des sentiments de sa meilleure amie, pour me servir de son incroyable puissance.

    Enfin, pour finir -oui, son petit speech a bien duré deux bonnes heures- qu'il faut décidément qu'on se sépare, parce que je ne suis devenu un pauvre type, fou à lier, borné, destructeur. Qui mène les siens à leur perte, écétéra, écétéra.

    En gros elle essaie de me faire croire que moi, je suis un mauvais leader ?

    081

     

    Deceiver of fools - Within Temptation ♪

     

    081

    Quelques jours plus tard, elle enfonce le clou en montant sur scène pour interpréter sa fameuse chanson que je découvre enfin. En riant jaune... Car le lyric m'est destiné. Elle l'écrit depuis un mois, pour mettre en garde le monde entier et qui veut l'entendre, contre le trompeur d'idiot, celui qui manipule les coeurs et les sentiments, pour arriver à ses fins.

    La trouvant culottée, je ne peux me résigner à la détester après ce titre mais c'est avec dégoût que je l'observe se dandiner bêtement avec son micro, crachant ces insanités. Tout ce que je tente, je le fais pour les miens...

    Même si je ne trouve pas cette chanson complètement érronée...

    081

    He feeds on fear
    He feeds on pain
    He rules again
    With growing hate
    He will guide
    Their faith again

    No light in the darkness
    Is too small to see
    There's always a sparkle of hope
    If you just believe

    He told the tale so many times
    About the dream not meant to be
    In a world of the free

    081

    As faith for the future faded fast
    He grows strong with their displeasure
    It sets him free

    Deceiver of hearts
    Deceiver of fools
    He rules with fear
    Deceiver of hearts
    Deceiver of fools
    He rules again

    081

    Without a hesitation to make
    He belongs to the dark

    081

    In my heart there is a place
    In my heart there is a trace
    Of a small fire burning
    A sheltering ray shines through this night
    Although it 's small, it's bright
    But darkness is lurking

    He will sell your soul to bitterness and cold
    Fear him

    Deceiver of hearts
    Deceiver of fools
    He rules with fear
    Deceiver of hearts
    Deceiver of fools
    Shall he rule again?

     

     

     

    *     *

    *

     

     

    J'en ris tous de même jaune. De sa pathétique tentative pour me discréditer aux yeux de mon peuple, mais ne me démonte pas pour autant : Hideki m'a rassuré. Qu'elle dit n'importe quoi. Que ce n'est la frustration de la rupture qui la fait parler, et rien d'autre.

    Rupture...Rupture... Tiens, tiens... Mon meilleur ami n'aurai jamais dû employer ce mot aujourd'hui, puisque... C'est à peine une heure plus tard qu'il vient me trouver dans mes appartements, la gorge et l'estomac noué, pour m'annoncer que Shika vient de le laisser tomber.

    Comme Nanami, celle-ci ne voulait plus que son cher et tendre poursuive le dangereux apprentissage de « Sacrifice ». Elles pensent que ces invocations pourraient faire tomber le chaos sur le monde. 

    Je me contente alors de consoler à mon tour mon meilleur ami, effondré. Je lui lance quelques blagues salasses et typiquement masculines pour le faire rire, avant de lui rappeller que nous n'avons pas besoin de filles dans nos vies, finalement. Rien ne nous arrêtera. Nous serons désormais mieux sans elles, nous n'aurons plus personne pour nous freiner dans nos plans.

    081

    Nous sommes libres !!!

     

     

    *     *

    *

     

     

    Deux jours plus tard....

    - Ce que j'en pense ? Et bien.. que tu n'as même pas à me poser cette question, soupire en définitive Sayuri à son interlocutrice, les yeux dans le vague.

    - Tu penses, que je n'aurai jamais dû chanter un tel lyric pour le qualifier, en déduit Nanami avant de reprendre pour plaider timidement sa cause, - Mais tout n'était pas diffamateur dans ma chanson, Sayuri. Tu ne t'en es pas rendu compte...?

    - Ta chanson est insultante et Daï ne retiendra que le passage où tu le traite de manipulateur de cons.

    - « Trompeur d'idiots », s-il-te-plaît...

    - Ne joues pas sur les mots. Tu l'as dénigré devant son peuple tout entier.

    - Tout était implicite Sayuri.. et personne dans mon public n'a dû comprendre qui je visais réellement. J'en suis certaine.

    - Tu voulais mon avis? Bon, et bien je te le donne : ta chanson, c'est de la pure merde alimentée par une profonde frustration. Voir dépression. Et rien d'autre. 

    - Waouh! Et bien ça au moins, on peut dire que c'est honnête et franc.

    - Arrête de jouer les idiotes aveugles et va le trouver pour t'excuser. Parce que tu l'aimes encore, ça crève les yeux, et ça commence à me gonfler.

    - T'es pas folle, dis? Il va se faire une joie de m'incendier, et je vais sûrement répliquer! Puis, nous connaissant, il y'aura des hurlements qui vont claquer dans l'air, accompagnés de coups de pieds dans le mur et d'insultes bien cinglantes!

    - Comme tu veux, Nanami! Mais après.. faudra pas venir pleurer quand il aura fini par se tuer en invoquant sa saloperie, avant de foutre un boxon fou sur le monde! S'il réussit à changer le passé, et le connaissant, rien ne l'arrêtera, cela sera une catastrophe.

     

     

    *

     

     

    Perturbée par les dernières paroles de son amie Sayuri, la jeune chanteuse ne tardera pas à se mettre à courir en direction du palais royal d'Octavia. Pas vraiment pour présenter d'éventuelles excuses à son ex-fiancé, mais plutôt pour se renseigner sur sa santé actuelle. Voir son état.

    Comme si cette récente conversation venait de réveiller en elle un désagréable et très mauvais pressentiment.

     

     

    *

     

     

    Ainsi, quelques minutes et un sort de téléportation plus tard, elle se retrouve devant la porte du sous-sol où s'entraînent habituellement le jeune souverain et son meilleur ami. La porte pourrait être verrouillée et pour cette raison, Nanami toque sans attendre. Avant d'appuyer avec hâte sur la poignée, sans même laisser le temps à ses probables interlocuteurs de pouvoir lui répondre quelque chose.

    - Qu'est-ce que tu veux, toi?? va se dépêcher de la cingler Daï, dès qu'il la voit mettre un pied dans la seule pièce où il n'aurait jamais espéré la croiser un jour, - dégage d'ici! Tout de suite!

    - D.. Daï, lui bégaie-t-elle aussitôt en réponse, avec anxiété et l'air apeuré : en effet, son interlocuteur transpire beaucoup et une sorte de boule lumineuse semble lui pomper toute son énergie vitale, - qu'est-ce que.. qu'est-ce que c'est?

    - Nanami, va t-en de là, lui conseille à son tour Hideki en ne quittant pas du regard l'étrange objet brillant et scintillant. Peut-être un carré. Voir un rectangle. Car plus du tout un cercle, désormais. Non, un ovale, plutôt.

    - Il ne restera pas ouvert longtemps, informe Daï en direction de son meilleur ami, sans se soucier de la présence de son ex-fiancée qui se tient là, penaude et hésitante ;

    - Euuuh, Daï..? Qu'est-ce que tu fais?

    - J'y vais! Lance le jeune souverain, toujours à destination de son meilleur ami, en se jetant en plein dans l'ovale arrondi et lumineux.

    Un portail. C'est un portail, qu'il vient d'ouvrir, réalise enfin et avec surprise Nanami, en regardant le corps tout entier de celui qu'elle aime disparaître dans cette étrange lumière.

    - Au revoir, Nanami! Se tourne maintenant vers elle Hideki en lui offrant un sourire amical, avant de se jeter à son tour dans le passage de lumière.

    Qui apparemment, et selon les dires précédents du souverain d'Octavia, ne restera pas longtemps ouvert aux éventuels voyageurs.. dans le temps?

    Nanami en déglutit d'angoisse, mais ne s'accorde pas la moindre seconde de réflexion.

    Vite. Elle doit agir. Maintenant, et tout de suite.

    Alors sans attendre, elle se jette elle aussi dans la brèche lumineuse, tandis que celle-ci commence déjà à se refermer.

     

     

    Musique - Ajimu - Futari no prologue ♫

     

     

    081

    - AAAAAAAAAAAHHHH!! ça touuurnnneee !!! 

    - MAMANNNNNNNNNNNNNNNN ARGHHHHHHHHHHHHH!!! Le sol s'effonnnndreee!! Au seeeecouuurs!!!

     - AIEUUUUHHH, putain d'bordel de merdeuuhhhh! Je vois flouuuuus!!!

     - Ouïe ouïe ouïeeeee! Je viens de tomber sur un truc, c'est toi Daï ??? 

    081

    - Je.. Je.. Merdeee! Tu crois qu'on a réussi? Écarquille en grand les yeux Hideki, en scrutant l'endroit où lui et son meilleur ami semblent avoir atterri -à cause bien sûr de cet étrange portail qui a été ouvert, peu après la réussite de l'invocation « Sacrifice ».

    - Je pense, ouais, lui répond sans hésiter son binôme, a moitié avachi sur une poubelle renversée : les deux comparses ont apparemment chutés comme des sacs, en plein dans une ruelle malodorante où sont jonchés des tas de détritus divers et variés.

    - Alors ça veut dire que tu as réussis, p'tit enculé! Yataaa!! Reprend Hideki en se relevant doucement pour essayer d'apercevoir la moindre trace de vie a l'horizon, avant de questionner avec méfiance, - tu penses qu'on est à quelle époque, toi??

    - J'en sais rien du tout! Mais vu qu'il fait nuit noire et qu'on voit des lampadaires partout, ça nous prouve déjà qu'on n'est pas revenus à la préhistoire!

    - Quelle déduction, bravo Einstein!

    - Oui, oui, je sais, merci! Je suis l'meilleur!

    081

    - Daï...? Fais soudain une petite voix dans le dos des deux jeunes hommes. Petite voix qui fait aussitôt hérisser les poils de l'interpellé, pour le faire réagir avec dépit et agacement, sans même tourner un regard vers la provenance de ce bruit bien dérangeant,

    - Tu.. Tu.. Qu'est-ce que tu fous là, toi?!?

    081

    - Nanami.. ? Ajoute a sa question son meilleur ami, en dirigeant son regard vers la concernée, assise derrière eux, entre deux poubelles puantes.

    - Vous avez réussi?! Se contente de leur demander celle-ci avec hâte, en esquivant habilement leurs interrogations des plus dérangeantes : en effet, que fait-elle ici, elle? Aux côtés de son ex-petit ami, avec qui elle a rompu avec violence, il n'y a pas si longtemps de ça? Comme « paria envahissant », on ne fait pas mieux, c'est certain...

    - Qu'est-ce que tu branles là??? la cingle maintenant et sans aucun ménagement, Daï, toujours sans tourner le moindre regard dans sa direction : cela serait lui donner bien trop d'importance que de prendre la peine de la regarder -et il préférerait mourir que de lui donner ce plaisir.

    - Je.. Je.. Bah je vous ai suivis. Tout simplement. Pourquoi? Tu as l'intention de me faire un procès pour ça?

    - On ne sait même pas si on saura rentrer chez nous, Nanami, lui soupire à son tour Hideki en s'époussetant les fesses, tandis que son meilleur ami se relève à son tour pour l'imiter, avant de brailler à nouveau sur son ex-petite amie, d'une voix emplie de mépris et cruauté,

    - Tu ne restes pas avec nous, toi, je te préviens.

    - Je.. Je.. Mais je n'en avais pas l'intention, de toute manière! Crétin!

    - Tant mieux alors!

    - Daï! Regarde là-bas! Des gens! Montre discrètement du doigt Hideki, pour changer rapidement de sujet et forcer ainsi son meilleur ami à penser à autre chose qu'a un démoniaque et vil moyen de se débarrasser de son ex.

    081

    - Ha ouais, exact! Tombe immédiatement dans le panneau celui-ci, en observant avec attention la scène qui se déroule sous ses yeux, a quelques mètres devant lui, - et tu penses qu'on peut s'avancer leur parler?!

    - Ouais, allons-y!!!

    - HEP! HEP! Appelle alors assez fort -et sans la moindre hésitation- Daï, en sortant tranquillement de sa ruelle pour se diriger vers ces étranges jeunes gens.

    - Bonjour!! Nous.. Nous sommes nouveaux dans le coin, poursuit-il ensuite, toujours en langue internationale -peu importe la planète, ou l'époque, où il se trouve : ces gens doivent le comprendre.

    081

    - Cours, Sakura, semble s'adresser le jeune homme brun à la demoiselle qui se tient derrière lui, tout en se tournant vers les trois « étrangers, - Moi, je m'occupe d'eux..

    - Lo.. Logan, non! lui répond aussitôt celle-ci en ne bougeant pas d'un millimètre, - Attention, ils sont peut-être dangereux.

    - Mais nooonnn! On n'est pas dangereux! reprend joyeusement Daï pour tenter de dérider les visages crispés de ses interlocuteurs, - Nous ne sommes que des..

    - Monstres, le coupe sèchement le prénommé « Logan », en le fusillant du regard, - Et je ne sais pas comment est-ce que vous êtes arrivés ici, mais une chose est sûre.. Vous allez le payer mes cocos!!

    - Nous sommes sur Eternia, chuchote tout bas Nanami, derrière ses compagnons de voyage, - Regardez les yeux rouges de la fille!

    - Nan, nous ne sommes pas des monstres, mon poulet! se presse de rassurer Daï en gardant son calme, pour tenter d'apaiser le regard haineux que son interlocuteur masculin lui lance désormais, - Et nous pensons être sur.. Eternia? Sans certitudes cependant, vu que nous ne sommes pas du coin! Juste de passage, car notre vaisseau s'est écrasé, et...

    - Savent plus quoi inventer ces fichus monstres de nos jours, continue de grommeler l'homme brun en amplifiant une drôle d'aura : celle d'une invocation, les trois voyageurs dans le temps la reconnaîtraient entre mille.

    Ce type planté devant eux est un invocateur!

    Ils en sont désormais certains!

    - Logan, ils n'ont pas l'air méchants, fait tout bas la jeune fille, derrière le concerné, en dévisageant tour à tour les mystérieux étrangers, - et la fille derrière, la blonde, elle n'a pas de « marques » de monstres, elle.

    - Qui êtes-vous? Et que faites-vous ici? Tente alors de se renseigner le petit nerveux, en ne baissant toutefois pas sa garde : on ne sait jamais.. vu que les deux types aux visages marqués ont l'air de tout, sauf d'habitants d'une planète alliée.

    - Nous sommes Octaviens, fait alors calmement Hideki, avant de reprendre en désignant du menton Nanami, - Et elle, elle est terrienne.

    - Octa.. viens? S'étonnent ensemble les deux jeunes gens du passé : ils n'ont encore jamais entendu parler d'une telle race, mais sont cependant légèrement rassurés par le fait que la jeune fille en face d'eux soit humaine.

    - Je suis.. moi aussi, humain. Et vous êtes ici sur terre, se décide enfin à leur apprendre Logan, toujours les poings serrés et rabattus vers lui : il ne sait rien de cette étrange race, « les octaviens », et se demande s'ils ne seraient pas porteurs d'une éventuelle maladie dégoûtante!

    - Sur.. Terre? En déglutit de surprise puis satisfaction Nanami, avant de jeter son regard dans les alentours : c'est donc cela, la « Terre » ? Sa planète d'origine? Celle qu'elle n'a jamais eu la chance de connaître à cause des Virusiens?

    Elle n'en revient toujours pas et se régale les yeux des paysages environnants. La terre! C'est la terre, partout autour d'elle!! La terre!!

    Elle est, sur terre!

    - Si vous ne savez pas où dormir, annonce amicalement la jeune femme aux yeux rouges vifs, - On peut sans doute vous héberger! Il y'a un hôtel juste derrière vous, et mon ami peut y avoir des chambres gratuitement!

    - HEYYY! la gronde sur-le-champ son ami Logan, - Mais t'es pas folle de leur dire un truc pareil, toi?? Le maître, c'est pas l'hôtel-du-coeur, hein!!

    - Ca nous permettra d'en découvrir un peu plus sur eux, Log, lui chuchote tout bas son interlocutrice avec amusement, avant de reprendre en direction des étrangers, - vous êtes d'accord, alors?!

    - C'est très gentil à vous, lui répond poliment Hideki, rapidement suivi par Daï, qui enfonce ses mains dans ses poches en lui souriant un,

    - Ouais, c'est cool! Merci! tandis que Nanami les rejoint timidement en ajoutant un astucieux,

    - Et je vous promet que mes amis n'ont rien de monstrueux, malgré leurs visages marqués! Enfinnn.. le « tout-violet », c'est un ange! Et l'autre, une vraie petite teigne! Mais on tente cependant de l'éduquer!

    - Le « tout-violet »?!? lui crie aussitôt Hideki en se retournant vers elle pour la fusiller du regard, - tu.. tu peux répéter?!

    - La « petite teigne »?! en fait aussitôt de même Daï, - mais tu sais ce qu'elle te dit, la petite teigne?!

    - Suivez-nous! Ordonne Logan en direction des trois étranges comparses, tout en s'avançant vers un grand bâtiment -un petit motel, à première vue.

    - Moi, c'est Sakura, annonce son amie aux yeux rouges, sur ses pas, amusée par la bêtise des trois idiots qui se disputent sous leurs yeux.

    - Enchantée, moi c'est Nanami! Répond avec politesse la jeune femme blonde, suivie juste après d'Hideki, qui se présente à son tour, sur le même ton, puis vient finalement celui de Daï, qui lui, préfère grommeler son nom : il vient de parler après son ex! Il vient donc d'être.. moins important, imposant, qu'elle!

    Quelle honte! Quelle humiliation!

     

     

    *

     

     

     

    081

    Quelques pas et minutes plus tard, toute la petite troupe attend désormais devant l'unique ascenseur de l'hôtel, pour rejoindre le premier étage où des chambres leurs ont été réservées. Une chacun. Daï ayant bien pris soin de préciser qu'il n'est PAS accompagné de la mégère blonde derrière lui. Oui, le jeune homme est têtu et très revanchard.

    - Merci encore, c'est vraiment... Très sympa! Ne peut s'empêcher de remercier à nouveau, Hideki, ému par tant de sollicitude de la part de gens qui ne les connaîssent ni d'Adam ni d'Eve, alors qu'ils ont l'air de tout, sauf d'humains comme eux.

    - Ne te fais pas d'illusions, « tout-violet », lui répond le jeune Logan, l'humain brun, - Si je ne vous ai pas dénoncé immédiatement en tant que monstres, c'est juste parce que cet hôtel est rempli de puissants invocateurs.. Comme moi! Alors le premier qui bouge, ne serai-ce qu'un seul poil de nez, COUIC!

    - Logan, s'il te plaît, lui fait son amie, Sakura, dans un soupir, pour le faire ajouter d'une voix plus amicale,

    - Mouais... Et sinon.. Evitons de parler trop fort, car dans les chambres à droite, il y'a des enfants.

    - Logan? poursuit encore, Sakura, cette fois avec timidité, - Pourquoi est-ce que tu.. M’as demandé une chambre? À moi aussi?..

    - Parce que tu dormiras dedans, lui répond-il simplement, en pénétrant le premier dans l'ascenseur qui vient de s'ouvrir.


    - Oh.. OK. D'accord, acquiesce alors, avec difficulté cependant, la jeune femme. Elle en aurait bien ajouté davantage, mais la présence des trois étrangers derrière la gêne terriblement.

    En effet, ce jeune homme ayant été -voir étant toujours, elle n'en est pas sûre- son petit ami dans le passé, elle aurait bien évidemment des explications a lui demander, dans l'intimité, sur le fait de la laisser dormir seule, et non dans sa chambre a lui.

     

     

     

    *

     

     

     

    Un étage et une dizaine de pas plus tard, Logan conclue enfin, face a ses quatre interlocuteurs,

    - Sakura, ta chambre est juste derrière toi, et les trois autres, vous avez celles du fond, il me semble. Elles sont toutes les trois libres !

    - C'est noté! Lui sourit Nanami, avant de remercier a nouveau, en choeur avec Hideki,- Et merci encore! Pour tout!

    - Y'a pas de quoi... Et maintenant, je vous laisse. Bonne nuit!

    - Lo.. Logan! L'interpelle piteusement Sakura, tandis qu'il s'éloignait déjà pour reprendre l'ascenseur en sens inverse,

    - Oui ?

    - Je.. Euh..

    - Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où me trouver, Saku.

    Et sur ce, il disparaît derrière deux portes mécaniques qui se referment rapidement pour le ramener au rez-de-chaussée.

    Tandis que les trois voyageurs du futur traversent maintenant le long couloir de l'étage pour rejoindre les chambres qu'on leur a désignées.


    - Bonne nuit.. Leur fait Sakura en les regardant s'éloigner, avant de s'enfermer dans la chambre qui lui a été réservée.

    - Bonne nuit, à vous aussi, lui répondent, de nouveau en choeur, Hideki et Nanami : Daï préférant rester, comme à son habitude, silencieux -voir complètement impoli.

     

     

    *

     

     

    081

    De son côté, Daï est aussi anxieux que son ex-petite-amie, puisqu'il est maintenant à moitié avachi sur la table de nuit de sa chambre, en laissant retomber sa tête dessus comme un gros sac qu'il semble las de porter.

    Il pense. À elle, surtout. Qui est venue se perdre ici, avec lui. Dans un passé dont ils ignorent tout. Dans un passé où ils resteront sans doute coincés à tout jamais... Puisqu'il n'arrive déjà plus à re-ouvrir ce fichu portail.

    Il vient d'essayer de le faire. Il y'a quelques minutes à peine. En vain.

    Et puis d'ailleurs, pourquoi.. ? Pourquoi sont-ils coincés dans ce passé là?

    Il ne comprend toujours pas.

    Puisque dans le grimoire, il était bien stipulé que celui qui invoque correctement « Sacrifice », aura une chance de rejoindre un passé qui lui est lié.

    Mais en quoi ce passé là, avec ce type, « Logan », et cette jeune femme, « Sakura », lui serait lié? Certes, sans doute par le fait que la demoiselle soit éternienne, mais encore? Parce que dans ce cas-là, pourquoi n'aurait-il pas été propulsé directement sur Eternia?

    Et à propos de Nanami...? Se surprend-il ensuite à s'interroger de nouveau, en s'insultant ensuite furieusement : pourquoi songe-t-il sans arrêt à elle?!

    Il en a assez!

    Qu'elle aille mourir au paradis, avec le cul plein de fourmis!

    Non, pire... En enfer! Avec le cul, bourré d'vers!

    Nanami.. Tsss, quelle idiote, décidément. Mais une idiote qu'il se met rapidement à imaginer en sous-vêtement -voir nue-, puisqu'à cette heure-ci, elle doit déjà être en train de se dévêtir pour se plonger sous les draps de son lit.

    À cette pensée, il en déglutit de désir, ayant subitement bien envie d'aller toquer à la porte de la jeune femme pour la prendre bestialement -tout en l'embrassant avec fougue.

    Mais cela serait la pire chose à faire finalement.

    Vu que cette petite saleté a quand même pris un plaisir fou à rire de lui dans une stupide et ridicule chanson.

    Bref...

    Pour finir, et puisque la nuit est censée lui porter conseil, il se décide enfin à se déshabiller, pour aller s'enfouir au fond de son lit. Et dormir...

     

     

    *

     

     

    Tout comme son meilleur ami, Hideki s'est aussitôt mis à déprimer, une fois seul dans sa chambre.

    En effet, quelques minutes plus tôt, il était dans celle de son binôme de toujours, pour que celui-ci fasse un essai : tenter d'invoquer « Sacrifice » de nouveau.

    Petite tentative qui s'est rapidement révélée vaine, mettant ainsi un affreux coup au moral des deux jeunes hommes. Et surtout, d'Hideki. Qui avait tout prévu, sauf de réellement se retrouver coincé dans une époque qui n'est pas la sienne, loin de sa famille, et surtout, de son ex-petite amie -qu'il espérait secrètement pouvoir reconquérir un jour.

    Mais la nuit porte conseil -il paraît- et demain, le soleil se lèvera encore? Aimerait-il bien se persuader pour se redonner espoir. Pour enfin réussir à aller se coucher sereinement, en attendant sagement qu'un jour tout neuf se lève.

    En vain.

    Parce qu'il ne peut oublier qu'il est désormais coincé dans un passé dont il ignore toute l'histoire. Un passé sûrement tumultueux. Un passé d'où il ne s'échappera sans doute jamais...

    Un passé... qui pourrait bien finalement n'être que son futur.



  • 082

     

     

    *     *

    *

     

     

    Il est tôt. Même pas neuf heures du matin, que nous descendons déjà dans la salle principale. Tous les trois, évidemment.

    Cela n'est déjà pas très rassurant d'être paumé dans une époque qui n'est pas nôtre, alors si on devait en plus se séparer pour flipper chacun dans nos coins.. Au secours, mamann, quoi!!

    Enfin bref. Nous sommes donc en train de traverser le grand couloir qui mène à la salle « restaurant ». La salle principale en quelque sorte, pour un motel de cette taille -minuscule, pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris-.

    082

    - Tu as l'air d'une pute, je sifflote tranquillement en marchant, pour faire réagir d'emblée la seule blonde de notre petit trio d'infortune,

    - Mais je t'emmerde!

    - Ils sont juste devant, informe Hideki tout bas, pour nous faire comprendre qu'il aperçoit devant, assis a une table plus loin, Logan et Sakura, en compagnie de quelques autres personnes.

    - Ça craint d'y aller comme ça, non? Ça fait clodos! Je me mets à hésiter en les regardant manger de loin ce qui semble être... des crêpes. Voir des pancakes.

    - Logan nous a vus, reprend calmement Hideki, tandis que moi, je chuchote d'une voix nerveuse, - Il est en train de parler au vieux, devant lui, tout en nous observant!!

    - Parano, me fait Nanami.

    - Putasse blonde! Je lui rétorque en retour.

    - Boulets! Nous qualifie aussi sec Hide.

    - Le vioque se lève! Je poursuis tout bas, - qu'est-ce qu'on fait? On part en courant? Les putes et les enfants d'abord! Alors GO Nanami! Go go go!

    - Co.. Connard! Que la concernée s'offusque en fronçant aussi fort les sourcils que la fée Carabosse lorsqu'elle est en colère.

    - Bonjour jeunes gens, nous salue poliment le vieil homme, - est-ce qu'il serait possible que je vous vois en privé quelques instants ? Dehors, par exemple.

    Il va nous attaquer! Tenter de nous tuer! Pour ensuite nous manger! Je me fais aussitôt un pur film digne de JD de Scrubs!

    - Oui, bien sûr, acquiesce sans hésiter Hide, comme s'il était le chef de notre groupe!

    - Très bien. Dans ce cas, suivez-moi, reprend alors le vioque, tout sourire, tout en se dirigeant vers la sortie de l'hôtel.

    Ceux restés à table -devant leur petit-déjeuner difficilement identifiable ; crêpe? Pancakes ; - nous dévisagent de la tête aux pieds avec méfiance.

    - Alors ? D'où venez-vous ? Nous questionne rapidement le vieux, dès qu'on se retrouve tous les trois -avec lui- devant l'enceinte du motel.

    - Que.. Que.. Et bien... commence a hésiter Hide, tandis que Nanami et moi préférons rester silencieux pour rechercher intelligent un bon gros mensonge bien crédible.

    - Logan l'a apparemment oublié en vous découvrant ici, hier soir, reprend le pépé avec un air terriblement suspicieux, - mais il faut quand même que je vous le souligne que notre hôtel est actuellement sous la protection d'une invocation très puissante, appelée « Deflepard ».

    À ce dernier terme, Nanami et Hide ont l'air de déglutir de surprise -ce qui m'intrigue bien sûr beaucoup. Qu'est-ce que le « Deflepard »?! est-ce une invocation si impressionnante que ça?!

    - Et donc, poursuit encore l'ancêtre, - à cause du « Deflepard » que j'ai lancé ici pour nous protéger, aucun peuple étranger à la terre ne peut normalement s'approcher de ce bâtiment.

    Gloups! Je me mets désormais à déglutir avec mes compagnons qui renouvellent ensemble leur air ahuri -qu'ils sont beaux ainsi, tous les deux. J'en prendrai bien une photo souvenir, tiens!-

    - Mais en fait, c'est-à-dire que.. tente d'expliquer nerveusement Hideki, avant se faire interrompre par Papy Mujo qui reprend avec une certitude déconcertante,

    - Vous venez du futur les enfants. Et toi, le petit brun aux yeux bleus.. Je crois savoir de qui tu descends. Ce qui expliquerait pourquoi vous avez été propulsés dans cet endroit précis.

    Là... Pépé nous a eus.

    Et nos visages qui pâlissent à vue d'oeil en sont la preuve.

    - Co.. Comment.. ? Je questionne tout bas, pour que Super-Pépé m'apporte quelques explications sur son incroyable déduction.

    - Disons que je maîtrise un peu le sujet « Sacrifice », puisque... Mon grand-père, dans sa jeunesse, a été le premier invocateur à maîtriser cette invocation, parce que lassé et malheureux de son époque, il a voulu chercher un moyen de changer son passé. Ses actes. Pour éventuellement prendre un nouveau chemin.

    - Et il n'a jamais voulu revenir dans son présent ?! Je m'exclame soudain, et presque joyeusement : j'avais donc raison !!

    Le premier invocateur à avoir lancé « Sacrifice » n'est donc pas resté « coincé » dans son passé ! Il n'a tout simplement jamais voulu repartir !

    - En effet, il a trouvé ici le bonheur en rencontrant ma grand-mère, et n'a donc jamais désiré repartir, me confirme Papy Mujo avec un sourire.

    - Mais.. Mais comment avez-vous su pour nous? Se met a questionner Nanami -comme si elle avait le droit a la parole, cette moche blonde!!

    - Le fait que vous puissiez traverser tranquillement mon « Deflepard », sans avoir à le détruire, me fait immédiatement comprendre que vous n'êtes pas d'une race.. De notre univers. De notre époque. Par contre, si un portail temporel s'est ouvert à quelques mètres, votre apparition ici peut s'expliquer sans difficulté.

    - Et beh... n'arrive rien à balbutier d'autre Hide, en scrutant le sol avec attention -qu'espère-t-il y trouver? Des rats? Des copains pour Nanami?!

    - Pour finir, les enfants, reprend à nouveau Super-Pépé, d'une voix plus grave cette fois, - je ne sais pas quel était votre but en rejoignant notre époque.. mais une chose est sûre : vous ne devez pas influencer notre avenir. Et je vous prierai de ne rien révéler à mes invocateurs sur...

    - Oui. N'ayez crainte, le rassure rapidement Nanami avec un long sourire qui me débecte, - en fait, nous.. Nous essayons surtout de repartir.

    - Connaître son avenir peut permettre d'éviter certains faux pas, je m'empresse de faire au vioque devant moi, - pourquoi ne vous intéressez-vous pas à notre époque, à nous, et à ce qu'on pourrait éventuellement savoir sur l'histoire de la terre?!

    - Parce que notre destinée n'est écrite que d'une seule façon et que les « faux-pas » , comme tu les appelles si bien, doivent être faits. Pour nous permettre d'évoluer.

    - Genre, je lui grommelle sans attendre, - et votre grand-père qui est revenu dans le passé se refaire une nouvelle vie ? Vous osez dire qu'il n'a pas re-écrit sa destinée, lui, peut-être ?!

    - « Re-écrit » ? m'ironise-t-il avec un clin d'oeil, - parce que tu ne penses pas que cela pouvait être sa destinée, à lui, de revenir à une époque précédente finir ses jours ?

    D'accord...

    Là, il m'a cassé.

    1 – 0 pour l'ancêtre.

    - Vous avez faim ? Reprend ensuite ce vil gagnant, tandis que je bougonne dans mon coin, - parce que si vous ne vous dépêchez pas, il n'y aura bientôt plus de pancakes !

    Yataaaa!! Et voilà!!

    La grande vérité du jour qui vient d'être enfin révélée devant le grand public!

    Au petit déjeuner, ce n'était donc pas des crêpes, mesdames et messieurs, mais bel et bien des pancakes !

     

    Ps : Shiro a apprit Sacrifice, peu après le départ de Nanami du Neptania :p

    Et ainsi, la boucle avec le tome 1 est bouclée *_*

    Voilà donc le futur de Shishi :p

     

     

    *

     

     

    - Bonjour les jeunes, salue Super-Papy sur un ton enjoué, en revenant dans la salle principale de l'hôtel. Avec nous sur ses talons.

    Tout ses petits « amis » sont là, plantés les uns en face des autres, en plein milieu du couloir, en train de jacasser sur je-ne-sais-quoi.

    - Hey, maître! L'interpelle amicalement une silhouette d'homme roux, sans se retourner, - alors comme ça il paraît que le Chojin a détruit votre « Deflepard », avec une seule attaque?

    Le Chojin... Destruction... Attaque... Terre... Eternia...

    Ça y'est!

    Enfin!

    Je n'ai plus le moindre doute sur l'époque dans laquelle nous avons atterri, mes débilozors et moi!

    Celle de la grande bataille d'Eternia, contre le démon millénaire!

    - Oui, et c'était plutôt impressionnant, répond le vioque a son compagnon roux.

    - Hey les lover's, vous avez fait quoi, vous, sinon?! À part des cochonneries ?! Pendant que nous, nous nous démenions pour survivre ?! Se moque apparemment Logan en direction de la brune qui lui fait face.

    082

    - On remontait l'armée d'Eternia, mon chou.

    - D'ailleurs, à ce sujet, je pense que nous sommes prêts, nous, à lancer une offensive sur le ChoJin, lance le roux aux cheveux mi-longs. Presque la même coupe qu'Hide-kiki, d'ailleurs!

    - Déjà?! S'interloque le blond aux cheveux mi-longs, lui aussi. Décidément, cela doit être la mode de l'époque.

    - C'est de la folie, Hikague, fait le vioque au rouquin, pour me faire réagir aussitôt en lui coupant vivement la parole : rien à foutre de l'impolitesse de cet acte, je viens d'avoir un déclic!!

    - Hikague, DAEMON?

    - Euh? se retourne enfin le concerné vers ma petite personne, d'un air sceptique et intrigué, - oui, c'est moi. Pourquoi?

    - Cette conversation est privée, les gens, nous formule la brune aux côtés du symbole éternien.

    Oui, oui! Hikague Daemon est LE nom à connaître pour tout éternien qui se respecte! Et j'ai d'ailleurs bien du mal à croire que je l'ai en chair et en os en ce moment, juste en face de moi!

    - Leur vaisseau s'est écrasé pas loin, renseigne rapidement Papy Mujo à sa clique, - et... Je pense que je vais les dépanner quelque temps.

    - Vous êtes trop bon, Maître, hausse les épaules Logan en ne quittant pas Nanami du regard.

    Téh! Mais pour qui il se prend lui? s'il pense qu'il a le droit de se rincer l'oeil sur mon ex de cette manière, juste parce qu'il appartient a mon passé, et bien il se fourre le doigt dans l'oeil! Namého!

    - Tu vas en faire des invocateurs, Dereck? Reprend le pilier Daemon en direction du vieux, en nous dévisageant l'un après l'autre.

    - Hummm.. Peut-être. Pourquoi pas?

    Mais Nanami et Hide sont déjà invocateurs.

    Seulement, tenter de faire croire, à cette bande de reliques du passé, qu'à leur époque d'autres races de l'univers savent maîtriser leurs précieuses invocations, serait assez délicat...

    Mais je suppose que mes deux comparses s'en doutent et ne feraient rien pour...

    - Je suis guérisseur et peux donc, si ça vous intéresse, vous prêter main forte dans vos combats.

    Que... Quoi?! Est-ce bien mon meilleur ami qui vient de lancer quelque chose d'aussi irréfléchi??

    Non!! je dois avoir mal entendu!! il est impossible que mon binôme, à moi, ait brusquement décidé d'être aussi stupide qu'une certaine blondasse moche de ma connaissance!!

    NON!!

    - Hikague, tu ne peux lancer ton offensive, seul, reprend Super-Pépé en ramenant son regard vers son interlocuteur, pour ignorer complètement la dernière affirmation de mon crétin de meilleur ami.

    Alléluia! Viva Papy Mujo noie le poisson! Alléluia!

    - C'est la guerre d'Eternia et elle ne concerne que les éterniens, Dereck, répond au vieux, Hikague. Mon... Voyons voir..? Arrière grand-père!!

    - Ne sois pas bête, se met a le contredire le truc blond, devant, - cette guerre concerne tous les peuples de la galaxie, puisque le Chojin lui, ne fait pas de discrimination lorsqu'il attaque.

    - Oui, mais il attaque plus Eternia que les autres peuples! S'obstine ma désormais idole -je serai une fille que je fantasmerai illico dessus!, - alors je considère que c'est la guerre d'Eternia. Point barre. Et donc, on va mettre un point d'honneur à le battre, seuls!

    Aaaah, quel homme!!

    - Tu es ridicule! Le contredit encore Vilain-Pépé, pour sans doute essayer d'être aussi débile que le gay blond, - et on ne t'écoutera pas de toute manière. On viendra t'aider! Que tu le veuilles ou non.

    - Non! Non! Non, et re-non! Et ne me cassez pas les couilles, merde! On a largement les moyens, nous, de le renvoyer chez sa mère, ce démon de merde! Il est issu d'une éternienne, alors il mourra par les éterniens!

    Je lui ressemble je trouve!

    Moi aussi, j'emploie parfois l'expression « casser les couilles! »

    Je vais en pleurer de bonheur!!

    - Moi je veux venir. Il s'agit tout de même de Charlotte et de mon fils, quoi.. Soupire l'Homme-Blondasse, désormais surnommé « j'aurai voulu être un homme, moi aussi ».

    - Toi, je vais te décalquer contre le mur si tu continues de me gaver! C'est notre guerre, à nous, un point c'est tout! Alors restez en dehors de tout ça et occupez-vous de votre petite planète bleue, vous serez mignon! Et laissez-nous avec nos emmerdes!

    Aaaaah, qu'il parle bien!

    Putain, que j'aime cette époque!

    On pouvait pas revivre plus beau passé, décidément!

    - Peux-tu seulement nous promettre d'être capable de nous appeler à l'aide si la situation tourne au vinaigre ? Semble enfin abdiquer le vioque pessimiste et râleur.

    Et là, le pilier Eternien va forcément lui dire que oui, il le lui promet! Alors qu'en fait, il ne le pense pas une seule seconde!

    - Mouais.. Si ça peut te faire plaisir.

    Et voilà! Qu'est-ce que je disais!!

    - Je viens avec vous, majesté, annonce soudain, euh... Sakura, si je me souviens bien.

    - Sakura? À l'air de l'interloquer, l'icône éternienne, - tu sais qu'il n'y a pas de femmes en casernes? Ni même dans aucunes de nos armées ?

    Et toc! Bien parlé!

    - C'est de la folie, Sakura! Laisse la guerre aux hommes! Ose balancer l'homosexuel blond.

    Genre. Comme si il allait réussir à faire croire à quelqu'un, ici présent, que lui aussi est un homme! Non mais qu'on me laisse rire.. Quoi!!

    - Je n'ai plus de famille, et donc plus rien à perdre, se met à sortir les violons, la folle qui se prend pour une guerrière, - et puis ma présence pourrait montrer l'exemple. Non? Après tout.. Pourquoi est-ce que les femmes n'auraient pas le droit, elles, de s'engager dans notre armée?

    Pfft. Et voilà que Nanami en sourit de satisfaction.

    Genre.. Crétine, va. Toi... tu sers à rien! À part à sauter dans les portails qui ne sont pas ouverts pour ta gueule!

    - Baah, c'est délicat, tente de se justifier -mais pourquoi donc??- l'icône éternienne, - j'ai du mal à imaginer une femme dans la bataille, en fait..

    - Et moi, je suis quoi, alors?! Lui rit en réponse, celle que je pense être- sa copine, - puisque moi, je serai dans la bataille! Cela veut dire que je ne suis pas une femme, moi?

    - Exactement! Se moque d'elle Logan, avec un rire que je me retiens d'accompagner.

    Ce type est génial, lui aussi!

    Et Nanami, beaucoup moins. Puisqu'elle se met à me tirer discrètement la manche pour me faire comprendre quelque chose. Mouais..? C'est l'ascenseur qu'elle m'indique d'un signe de menton.

    De quoi? elle aimerait faire l'amour, maintenant, dans l'ascenseur?

    Non. Je ne pense pas, malheureusement.. Puisque Hide se met a suivre son mouvement en commençant a me faire comprendre, par de flagrantes indications gestuelles, qu'on devrait tous les trois arrêter d'espionner cette conversation qui ne nous est pas destinée.

    Mais nan!

    Moi je ne veux pas!

    Parce que c'est l'icône Éternienne qui se trouve là, devant moi, quand même!

    ...

    ...

    ...

    Mais je vais tout de même finir par abdiquer pour les suivre a l'extérieur, peu après qu'ils aient poliment pris congé auprès de Super-Papy et de sa compagnie.

    ...

    ...

    ...

    Mais nan! Je ne veux pas! M'en aller loin de mon désormais modèle!

    Nannn!

    ...

    ...

    ...

    Et je vais bouder tout le long du chemin, derrière mes deux boulets d'amis.

    Ouais. Parce que ces deux pourris veulent aller faire quelques boutiques pour s'acheter des vêtements de rechange.

    Magnifiques! On a quitté un grand homme et guerrier éternien, pour aller faire du shopping!

    J'en grogne de dépit.

    Même si, ni Hide, ni Nanami, ne font attention à ma mauvaise humeur. Trop occupés à commenter tout ce qu'ils ont appris tout à l'heure.

    VDM.