• 028

    Et Daï n'avait pas tort en soupçonnant son supèrieur d'avoir découvert le pot-au-roses, puisque celui va rapidement le dévisager en silence, tout en continuant de s'avancer vers sa petite amie, pour la prendre dans ses bras, avant de lui murmurer tout bas,

    028

    - Nanami.. qui est-il? Qui est-il, vraiment?

    - Garde le secret chou, je t'en pries.. C'est compliqué..

    - Et dangereux! Et il est a bord depuis combien de temps?

    - Deux jours, mais il ne nous veut aucun mal.. Il cherche juste un moyen de rentrer chez lui, sur Octavia..

    Ces petites messes basses agacent rapidement la cible des diverses interrogations, qui continue de se vider de son énergie, pour essayer de réaliser son but incensé.

    028

    - Tu.. Tu caches en secret des étrangers Nanami? Mon dieu.. Mais tu es tombée sur la tête ou quoi? Et qu'est-ce qui te prouves que.. reprend Shiro en croisant le regard haineux du jeune Octavien qui ne le quitte plus des yeux - en cas d'attaque, il saurait ainsi réagir a temps et pulvériser le jeune Vivelle Dop..

    - Parles moins fort..

    - Et le pire, c'est que tu m'as presque forcé a l'engager! Poursuit Shiro en baissant de ton, pour suivre l'intelligente consigne de sa douce, - Il faut le dénoncer! Voir les.. Parce-que je suppose que le Hideki, c'est son ami, non?

    028

    - Oui.. Mais non Shiro. On ne les dénoncera pas.. Je t'en pries! Parce-qu'ils sont gentils..

    - C'est toi, qui est trop gentille!! Mais moi, je ne peux pas laisser passer ça! Tu ne te rends pas compte! En plus, regarde, il a des pouvoirs! Mon dieu! Imagine ce qu'il pourrait faire a bord du..

    - Mais il n'a encore rien fait chéri. Mais jusqu'à maintenant il s'est montré doux comme un agneau – certes un peu raleur, mais sage comme une image! Et son ami, Hideki, il est adorable.

    - Et tu fais confiance a des étrangers, comme ça, toi? Tu ne sais rien d'eux et déjà tu serais prête a leur offrir tout ce que tu possèdes? Mon dieu.. Mon dieu!

    - Ils ne dégagent rien de mauvais chéri.. Hideki est très gentil, et Daï est.. impulsif, désagréable.. mais surtout, terrifié a l'idée de ne jamais pouvoir quitter le Neptania..

    - Il est en train de se tuer Nanami, regarde.

    D'un bond, la jeune femme se retourne aussitôt dans la direction du concerné qui vient maintenant de tomber a genoux, en crachant son sang avec abondance.

    - Daî! Boulet! Mais tu vas arrêter d'être con un jour oui?!

    Elle lui crie cet ordre, en fronçant les sourcils de colère, avant de se précipiter vers lui pour continuer de le sermonner.

    Et Shiro assiste a la scène. Immobile. Impuissant. Devant le spectacle de sa petite amie qui semble se préoccuper ; un peu trop a son goût ; d'un étranger. D'un vulgaire étranger. D'un octavien... Une race qu'il ne connaissait pas encore jusqu'à aujourd'hui. Une race qui pourrait bien être des plus nuisibles. Une race sur laquelle il doit se renseigner, au plus vite. Parce-que si sa chère et tendre est un coeur d'or entouré de chair et d'os, ce n'est pas son cas, a lui.

    - Je veux.. ren..rentrer... finir par gémir Daï avant de perdre connaissance et retomber lourdement en arrière. Nanami tente aussitôt de le rattraper mais en tombe a la renverse avec lui, se faisant ainsi écraser par tout son poids – qui est loin d'être des plus légers. Sûrement un bon 80 kilos bien tassé!

    - Tu viens m'aider?? se dépêche t-elle de diriger dans la direction de son petit ami, déjà vert de rage et de jalousie, - On va le remonter a l'intèrieur !

    - Ouais, ouais, se décide a obtempérer celui-ci, avec une expression sur le visage qui en dit long sur sa rancoeur du moment – et sa haine grandissante pour un espèce de petit crabe impoli - et surtout, non-Neptanien.

    *

     

     

    028

    028

    028

    028

    028

    - Hmmmm....? je m'éveille finalement en sursaut et en sueur - après un délicieux rêve érotique où Nanami était la star principale.

    028

    Un bref coup d'oeil dans les environs m'indique rapidement que j'ai été ramené dans la chambre d'Aiko, sur son lit. Et aussitôt après, tout me revient a l'esprit : mon infructueuse tentative de téléportation, mon crâne qui me faisait terriblement souffrir, et Shiro qui m'observait avec colère...

    - Tu as dormi deux jours entiers! Me fait Nanami que je viens de découvrir assise a mes côtés, sur le rebord droit du lit.

    028

    - Ah ouais? Je tente alors de meubler, en essayant de ne pas rester trop longtemps les yeux rivés sur son énorme poitrine. Mon dieu! Quel petit numéro est-elle en train de me faire? Venir s'asseoir près de moi vêtue d'une robe aussi aguichante - au décolleté de folie et avec une échancrure gigantesque au niveau de la cuisse droite - est un risque des plus irréfléchis qu'elle prend...

    Quoi? Après le rêve érotique que je viens de faire a son sujet, il n'est clairement pas sage de sa part de venir me mettre ses délicieux atout sous le nez!

    028

    - Tu n'as plus la moindre plaie, c'est dingue! Une capacité de régénération hors du commun.. Vous devez être sacrément puissants sur Octavia! Continue t-elle naturellement, en triturant le bas de sa robe. Serai-ce un appel? Désire t-elle que je lui saute dessus pour la débarasser de ce minuscule bout de tissu? Je me met a espérer en déglutissant – ses seins sont tellement magnifiques que je comprend désormais pourquoi est-ce que Shiro crève de jalousie lorsqu'un autre porte les yeux dessus.

    028

    - Je suis a demi-éternien par mon père, je me décide a lui faire la conversation ; il ne manquerait plus qu'elle s'ennuie avec moi et s'en aille, en emmenant avec elle mon cinéma gratuit ; - Et toutes mes capacités me viennent de ce côté là, car les octaviens sont tous aussi faibles qu'Hide en fait.

    - Sympa pour lui! elle s'amuse en réponse et en m'esquissant un sourire magnifique que je n'avais encore jamais vu auparavant - et grâce a lui, elle décuple ainsi son quota de charme ; et ma libido aussi, par la même occasion.

    Je déglutit de nouveau.

    - N'empêche, tu viens me soigner dans de bien belles tenues! Que pourrais-je en déduire? Je la taquine avec ironie et avec un clin d'oeil astucieux.

    Elle éclate de rire et me donne une petite tape amicale sur la tête, avant de revenir se moquer affectueusement,

    028

    - Non mais espèce d'idiot! Tu pensais vraiment que je m'étais pomponnée pour tes beaux yeux??

    - Oui, je feint alors de bouder avec mon petit air de Caliméro malmené par la vie.

    - J'ai un concert dans quelques minutes, et je passais juste vous faire coucou! Rien de plus. D'ailleurs, il faut que j'aille dire a Aiko que tu es réveillé, car elle commencait vraiment a s'inquiéter! Est-ce que tu sais qu'elle te voyait déjà mourir?!

    - Et toi? Je lui souffle en plongeant mon regard dans le sien. Réaction qui la met – je pense – rapidement mal a l'aise, vu que ses joues s'empourprent a vue d'oeil.

    028

    Elle ne me répond pas et préfère s'adosser sensuellement contre mes jambes croisées. Ses yeux magnifiques sont toujours perdus dans les miens et ils semblent exprimer une sorte de malaise - un désir gêné et sans doutes désireux de rester dans l'ombre.

    028

    Alors je ne la lâche pas du regard. Parce-qu'elle ne s'est encore jamais montrée aussi hésitante et vulnérable devant moi - et je souhaite interprêter cette faiblesse a ma façon.


  • 029

    Musique - What a wonderful world ♫

    029

    - Et moi, quoi? Se décide t-elle enfin a me faire, dans ce qui m'a semblé être un douloureuxeffort

    Sa gêne est désormais palpable et je l'analyse sans difficultées ; elle commence a s'agiter et souhaite sans doutes mettre un terme a ce petit jeu de séduction des plus dangereux - alors je tend lentement ma main droite en direction de son visage – pour glisser mes doigts dans ses beaux cheveux longs et soyeux. Délicatement, je lui remet une mèche derrière l'oreille, tout en lui caressant la joue du bout des doigts, avant de lui exercer une douce pression derrière la tête pour la forcer a se rapprocher de mon visage.

    Et a ma grande surprise et satisfaction, elle ne semble pas réticente a mon comportement et se laisse doucement tomber sur moi. Nos respirations se mêlent doucement dans un élégant et sensuel ballet.

    Je pourrais. Prendre immédiatement possession de ses lèvres. Je le sais bien – que je pourrais. Parce-que ses yeux brillent désormais de mille feux et je suis désormais certain que son coeur bat a la même allure que le mien.

    029

    Mais cette attente est des plus délicieuse et je n'ai aucune envie d'accélérer le mouvement.

    029

    029

    029

    029

    029

    029

    - Hmm... Oulà, il est tard. Et je vais être a la bourre pour le concert.

    029

    - Comment fais-tu pour savoir l'heure alors que tu n'as pas de montre?

    - Hmm... Je le sais, c'est tout! Alors hop hop hop, faut que je me dépêche!! Et vite!!

    - Tu as bien cinq minutes...

    029

    - Non!

    029

    - Si si, moi je suis certain que tu as bien cinq minutes...

    029

    - Mais non! Les horaires, ce sont les horaires! Et on les respecte, sinon après il y'a des fans frustrés qui hurlent pour un remboursement de leurs billets et tout et tout!!!

    - Nanami...

    029

    - Alors je vais te laisser entre les mains d'Aiko, p'tit nain! Et filer aussi vite que je peux!

    Et en effet, elle se relève du lit d'un bond - pour se précipiter vers la sortie, tout en me soupirant, pour conclure avant de quitter la pièce,

    029

    - Je.. j'ai déjà un petit ami...

    029

    - ... dont je suis folle amoureuse.

    029

    Encore heureux, qu'ils ne soient pas embrassés, essaie de se trouver des excuses une jeune femme qui doute maintenant de sa fidèlité ; habituellement sans failles ; pour un petit ami des plus exceptionnels.

    029

    Les torts sont partagés et l'accusation ne doit pas être dirigée que dans sa direction,pense t-elle ensuite avec une douleur grandissante, car tellement fondée... Fidèle, elle l'est, oui. Plus que tout au monde. Son Shiro, elle y tient comme a la prunelle de ses yeux, il n'y a là aucuns doutes...

    029

    Pourtant.. et malgrès tout l'amour qu'elle peut éprouver pour son blondinet de petit ami, elle doit reconnaître qu'elle était merveilleusement bien, lovée dans les bras du sale nain qu'elle aime habituellement taquiner et traiter comme un enfant.

    Et son coeur qui continue de battre, battre la chamade, tout en la forçant a rester figée devant cette porte. Celle qu'elle pourrait pousser brusquement pour rejoindre les bras d'un idiot bête, prétentieux comme pas deux, et en plus possesseur d'un caractère des plus désagréables.

    Et son concert... Qu'elle est a nouveau en train d'oublier, alors qu'elle devrait se dépêcher d'y courir, pour ne pas prendre le risque d'arriver en retard a une représentation d'une importance non négligeable.

    029

    - Nanami? Tu n'as pas un concert ce soir? Surprend soudain la concernée en la ramenant brutalement a la réalité – Aiko vient de revenir a la cabane et elle est plus que surprise de voir son amie là, sachant qu'à cette heure-ci elle devrait presque en train de monter sur scène.

    029

    - A... Aiko! Eh eh, sa... salut! Balbutie de gêne la jeune chanteuse - encore sous le choc de ses récentes émotions, avant de se souvenir de son statut de chanteuse a succès,

    029

    - Euuuuh oui, le concert, en effet.. Le concert!! Ah ah..! Mais je n'avais pas oublié! J'y allais là, justement! J'y allais!

    - Mais que fais-tu ici? D'habitude tu ne passes jamais avant tes concerts..

    - Et bien je.. Euh.. Je tenais a vous faire coucou! A toi, a Hide, et au nain malade! Et tiens d'ailleurs, a ce sujet... il est enfin réveillé et va beaucoup mieux! Eh eh! Ce petit comique qui t'as fais si peur! Tu le verrais maintenant, il pète la forme!

    029

    - Tu l'as vu? Vous avez parlé? Passé du temps ensemble?

    - Tu plaisantes? Moi, bavarder avec ce sale nain? Ah ah ah! Ah ah...! Euuuh... Bon, c'est pas tout ça, mais faut que j'y aille moi, ou je vais vraiment être a la bourre!

    029

    - Ok.. C'est bon, j'ai compris... Comme d'habitude, tu...

    029

    - De quoiii? De quoii? Qu'est-ce que tu as compris Aiko?! Attention hein, va pas t'imaginer quoi que...

    - Tu as un concert ce soir, tu t'es fais toute belle pour l'occasion, puis tu es ensuite venue ici en espérant qu'il serai déjà éveillé pour te voir dans ta belle robe échancrée...

    029

    - Heeey, mais non!

    - Il t'intéresse alors? Mais.. mais.. et Shiro? C'est.. c'est vraiment dégoûtant pour lui!

    029

    - Il ne m'intéresse pas, Aiko! Je te promets qu'il.. qu'il ne m'intéresse pas!

    - Tu.. tu mens. Et.. et c'est dégoûtant..! Parce-que tu as déjà Shiro.. et puis parce-que tu peux aussi avoir tout les hommes que tu veux a tes pieds, alors...

    029

    - Alors tu es jalouse, parce-qu'il te plaîs ?

    - Je... non.. je..

    029

    - Je n'en savais rien Aiko.. Tu me l'avais caché, ça.. Par contre, tu n'as rien a craindre me concernant, car comme tu le dis si bien.. J'ai Shiro.

    - Nanami...

    - Et je vais y aller! Mon dieu, j'ai dix minutes de retard maintenant, tu penses que je vais me faire huer toi?

    - Oui..

    - Crotte! Alors je n'ai plus une minute a perdre! Gun-Ro-Ziis!


  • 030

    *     *

    *

     

    030

    Ce matin, j'ai eu un mal fou a me concentrer sur ces fichus cours de pilotage – a cause de Nanami, la bombe sexuelle, bien sûr – et je profite maintenant de la pause de dix heures pour me ruer vers les distributeurs de boissons.

    030

     

    Et non, je ne crève pas de soif a force de baver sur le souvenir des courbes de purple-bomb, mais plutôt a cause de la chaleur étouffante qui règne dans toute la base.

    030

    Arrivé a destination, j'observe attentivement les diverses étiquettes des produits, avant de me décider enfin a cliquer sur la boisson que je juge la plus désaltérante. L'image de Nanami ne me quitte toujours pas et elle continue de danser dans mon esprit, en robe échancrée rose fushia, ou carrément en sous-vêtements – maudit rêve érotique persistant.

    Je sais. Que je me suis pris le pire râteau de ma vie hier soir. Je le sais bien, oui.

    Cependant, je n'arrive pas a désespérer et lâcher l'affaire, puisque je l'ai vue rougir et senti frissonner lorsque je l'ai enlacée. Elle était bien. Dans mes bras, je sais qu'elle était bien. Et elle allait s'abandonner. Un peu plus, et elle s'abandonnait a moi. J'en suis certain! Que je lui plaîs. Et qu'elle se sent juste dégueulasse vis-a-vis de Vivelle Dop.

    030

    - Hey, toi, on se connait, non?

    Quelqu'un, que j'entend arriver dans mon dos, m'interpelle - mais cette voix ne me dit rien ;

    030

    - Non, je ne pense pas, j'apprend alors mon interlocuteur mystère, que je viens d'entendre s'arrêter derrière moi.