• 127

    127

     

    Sans doute pourra-t-on blâmer tout cet alcool qui a coulé à flots ce soir, pour expliquer que Jeyne a subitement pris la main de Kylian pour l’obliger à se relever et danser un slow avec elle, sans musique. 

    L’alcool, l’héroïne, l’euphorie, ce sentiment d’être libre et en paix avec soi-même, oui il y’a plein de raisons qui peuvent expliquer que Kylian ne tente même pas de repousser cette jeune femme des plus provocantes.

    Et pourquoi le ferait-il d’ailleurs ?

     

    127

     

    — Le bécot ! Le bécot ! Le bécot ! Se met à l’encourager joyeusement le dernier encore assis en tailleur — Gogo Kyle, si t’es un homme !

    — Stfuuu toi, le gronde amicalement Jeyne entre deux ricanements, tout en se frottant sensuellement contre son partenaire de danse. 

     

    127

     

    — Une dose si je le fais, commence a marchander Kylian en forçant la jeune femme a se cambrer en arrière, — alors ? 

    — Enfoiréééé, lui beugle la rouquine en riant, — mais va mourir quoiii, j’suis pas un objet à vendree !!

    — Gaffe à ce que tu dis Kyle, commence à prévenir amicalement Matthias en pouffant — parce qu’elle pourrait bien te castrer !

    — Elle oserait pas ! Parce qu’elle a trop envie de moi ! N’est-ce pas jeeyneeeuh ? se persuade avec fierté le concerné.

     

    — Eh beh, je vois qu’on s’amuse bien ici, fait soudain une voix qui fait immédiatement sursauter les trois compagnons du toit.

    Nikole. 

     

    Kylian sent rapidement son sang se glacer dans ses veines et lâche aussitôt la jeune femme rousse, pour tenter de sauver la face devant la blondinette. En vain, parce que l’expression du visage de celle-ci trahit déjà un profond dépit.

    Matthias se dépêche de la supplier, en la dévisageant timidement

    — S-il-te-plais Nicky.. On recommencera plus.

     

    Mais la jeune femme n’a pas la tête à faire un rapport à ses supérieurs ce soir. Puisqu’elle n’était revenue au centre, en tenue de civile, uniquement pour essayer de voir si elle et un certain jeune homme ne pourraient pas, finalement, se donner une chance.

     

    Finalement blasée, elle n’attend plus pour faire demi-tour et repartir d’où elle vient, d’un pas rapide.

     

    — Pfiou, on a eu chaud, laisse échapper Matthias dans un soupir de soulagement, — une chance pour nous qu’elle ai réagi là en tant que femme, et non de toubib !

     Hé merde ! grognera seulement Kylian, avant de partir en courant pour tenter de rattraper la fuyarde.


  • 128

    128

     

    - Attends!! Attends!! finit par appeler Kylian sur les pas de la blondinette qui se dirige d'un pas lourd, vers la sortie du centre.

    - Laisse moi et retourne la-haut, lui fait-elle aussitôt en réponse et sans se retourner.

     

    128

     

    - Mais c'est pas ce que tu croiiiis!! reprend alors Kylian dans une justification des plus vaines et désespérées, - Je suis désolé, je suis désolé, je suis désoléééé!!

     

    128

     

    - Mais « désolé » de quoi ? Fait mine d'ignorer son interlocutrice en freinant cependant ses pas pour qu'il la rattrape enfin et vienne se coller dans son dos.

     

    128

     

    Délicatement, Kylian lui prend alors une main pour glisser ses doigts entre les siens, tout en reprenant dans un tendre murmure, - Il ne s'est rien passé, je te le promets. Je ne l'ai pas embra...

    - Mais cela m'est égal Kyle. Tu ne comprends pas, que cela m'est égal ?

    - Ah.. déglutit alors le jeune homme avec difficultées, un peu blessé par ce qu'il pense réussir a comprendre désormais. En aurait-elle finalement rien a faire de sa petite personne ?

     

    128

     

    - Tu en as repris Kylian, lui fait-elle a nouveau en haussant les épaules, - Dès la première occasion, tu t'es précipité sur le toit pour en reprendre. Parce-que tu savais que sur le toit, il y avait Matt'. Tu n'as donc aucune volonté, et c'est uniquement cela qui me chagrine.

    - C'est faux, tente a nouveau de se justifier Kylian tout en la tenant doucement par la taille, - Même si ce qui s'est passé ce soir ne joue pas en ma faveur, tu ne peux pas dire que...

    - Tu te rends compte qu'en un rail, ou deux, je sais pas combien tu en as pris, et bien tu viens d'anéantir tout les efforts que tu as fais depuis ton arrivée ici ?

     

    128

     

    - Je sais. Et c'est pour ça que je te demandes pardon, finit-il par s'avouer vaincu en venant se placer timidement devant elle, - Je ne recommencerai plus jamais. Je te le promets Nicky. Je t'en donnes ma parole.

    - Et au sujet de Jeyne.. Tu allais l'embrasser, n'est-ce pas ?

    - Hmmm.. Dans l'euphorie, sans doutes.. Mais tu sais très bien qu'il n'y a que toi ici que je meurs envie d'embrasser !

     

    128

     

    - Tssss, tu es un petit séducteur Kylian et tu sais y faire, mais je vais devoir te demander de retirer tes mains de mes hanches.

    - Mais tu finiras par céder ! Parce-que je sais que je te plaîs autant que tu me plaîs. N'est-ce pas ?

    - J'avoue. Mais je saurai freiner ma libido tant que tu ne me montreras pas que...

    - Plus jamais je ne recommencerai Nicky!! Je te le jures.

    - D'accord. Je vais tenter de te croire... Et je vais te dire bonne nuit, car il commence a se faire tard.

    - Hmmm, tu vas t'en aller comme ça ?? En me laissant ici, tout seul, avec mes yeux du chat de Shrek ?!

    - Quoi ? Le taquine t-elle affectueusement, tout en s'échappant de ses bras pour se remettre en route vers la sortie du centre, - Si tu parles là d'un baiser, et bien il faudra te montrer patient ! Et surtout me prouver ce que tu sais !

    - Gnéééé ! Comment t'es méchante ! Lui gromelle alors Kylian d'un air boudeur en la regardant s'éloigner de plus en plus, - C'est ça, fuit vilaine ! Fuis !

    - Eh eh ! A demain ! Dors bien!

    Ca y'est, elle a déjà décampé et est maintenant complètement hors de vue de Kylian qui n'a maintenant plus qu'a faire demi-tour pour retourner dans sa chambre.

    Mais ce n'est que partie remise !

    Parce-qu'il sait qu'il finira par lui prouver ce qu'il vaux.


  • 129

     

    *

     

     

    129

     

    - Alors, comment ça c'est passé hier soir, quand tu l'as rattrapé ? Cherche rapidement a s'informer Jeyne, peu après que son camarade Kylian soit venu la rejoindre près de la mare où elle nourissait les poissons.

     

    129

     

    - Assez bien. Je me suis excusé, et puis voilà.

    - Excusé ? Mais excusé pour quoi ? Pour nous ? Parce-qu'on dansait ?

    - Non. Mais plutôt parce-que je n'ai pas dit « non » a Matt'.

    - Ah... Mais tu fais ce que tu veux en même temps. D'où elle met son grain de sel la-dedans, elle ?

    - Hmmm.. On va dire que c'est entre nous ça !

     

    129

     

    - T'es amoureux. Et c'est juste pour elle que tu veux arrêter.

    - Hmpf, elle me plaît oui, mais ce n'est pas pour elle que je veux arrêter ! Je te signales que quand je suis entré ici, je ne la connaissais pas encore..

    - Pas faux... Désolée, je suis conne quand je veux.

    - Et toi, Jeyne ? Pourquoi est-ce que tu ne te décides pas ?

    - Me décider a quoi ?

     

    129

     

    - Tu sais très bien de quoi je parle. Pourquoi est-ce que tu stagnes ? Toi, comme Matt', et comme beaucoup d'autres.

    - Je suppose que comme eux, je n'ai rien ni personne a l'extèrieur.

    - Personne ? Hmmm.. Tu as une famille quand même, je suppose...

     

    129

     

    - Mon père s'est barré quand j'avais huit ans. Peu après, ma mère a commencé a se prostituer, et aujourd'hui elle séropositive et ses jours sont désormais comptés. Et... Et c'est la dernière personne qu'il me reste, alors...

     

    129

     

    - Merde... Je..Je.. Je suis désolé.

     

    129

     

    - Alors oui, j'avoue, je bois pour m'éclater, puis je fais une demande pour rejoindre un centre de desintox, pour je ne sais quelle raison, parce-que je ne veux pas arrêter finalement, et puis là tout s'enchaine, et... Enfin.. Bref...

     

    129

     

    - Et ? Qu'est-ce qui s'enchaîne ? Qu'est-ce que tu voulais dire ?

    - Rien. Ca n'a pas d'importance, puisque tu ne seras bientôt plus là, toi.

    - Gné ?

    - Ben oui. Ca se lit dans tes yeux. Tu t'en sortiras assez vite et t'en iras d'ici en courant.

    - Tu as peur de te retrouver toute seule une fois dehors, c'est bien ça ?

    En guise de réponse, la jeune fille préfère hocher la tête pour lui signifier qu'il ne se trompe pas. Puis, elle baisse tristement les yeux vers la mare ou barbote ces quelques poissons aux mille couleurs, en soupirant de lassitude, - En fait, c'est un tout, je crois..

     

    129

     

    - Alors tu vas partir avec moi, n'hésite pas a lui annoncer Kylian en s'avancant vers elle, - Si ton problème ce n'est que la solitude, alors je la comblerai. Pas de soucis !

    - C'est ton neurone unique qui vient de glisser dans sa roue là ? Qu'est-ce que tu me chantes...

     

    129

     

    - Tu as besoin d'une raison de sortir, n'est-ce pas ? De quelqu'un, d'un ami...

     

    129

     

    - Mais je ne suis rien pour toi Candide, alors arrête de jouer les preux chevaliers parce-que c'est ridicule..


    - C'est ridicule de vouloir t'aider ? De tendre une main ? Et bien, si c'est ça, ta notion de la vie, ça ne m'étonne pas du tout que tu en sois réduite a boire toutes les nuits sur un toit glacé.

    - C'est censé me blesser ?

    - Non, c'est censé te faire comprendre que je suis un allié.

    - De toutes manières, je ne peux pas.

    - Je vais a la salle de sport un peu, tu veux venir avec moi ? Ca occupera tes dix doigts et tu verras que tu te sentiras beaucoup mieux qu'après deux paquets de clopes !

    - Faut que j'aille retrouver Matt'. Il doit déjà être en haut, et..

    - T'es mariée a Matt' ?

    - Non, mais..

    - Alors on se rejoint dans cinq minutes a la salle !