• 064

    064 

    Il est là... Elle en est certaine.

     Il est là.

     Derrière cette porte. 

    064

     Elle le sait.

     064

     Il est là et il souffre. 

    064

     Il est là et il est mourant.

     064

     Pourquoi ?

     Pourquoi est-elle en train de tuer son plus fidèle serviteur ? 

    064

     Pour les exterminer. 

    064

     Jusqu’au dernier. 

    — Libère mon frère espèce de pute !!! hurle Isis en déchainant toute son énergie pour repousser cette attaque maléfique.

    064

     J’un arrive a ce moment là, en hurlant a nouveau le nom de sa compagne.

     Arrivé près d’elle, il l’entoure de son aura protectrice pour la protéger d’une nouvelle attaque plus puissante, — On doit s’en aller !! Ici, c’est mort Isis ! 

    — Non ! Lui hurle la concernée — Kei est là-dedans ! Avec Daï ! 

    — Mais Daï est devenu maléfique Isis ! L’interrompt brusquement Jun pour qu’elle réalise, enfin, qu’elle n’a plus rien ici.

     — Que... quoi ? Tu mens ! Daï doit être prisonnier avec Keï !

     — Daï est mon fils et je sais ressentir sa présence ! Reprends brutalement Jun en lui attrapant le bras — il est là avec ton esprit bidule et Kei doit être déjà mort ! On a plus rien qui nous retient ici alors cassons-nous maintenant ! Tu n’as pas a donner ta vie dans...

     — Lâche-moi espèce de lâche ! lui hurle une Isis folle de rage — mon frère n’est pas mort et je ne le laisserai pas crever comme un chien ici !

     « Espèce de lâche »... cette insulte surprend et blesse le jeune éternien.

     « Il n’y a que la vérité qui blesse... »

     Oui, il a été lâche. Oui, il a voulu fuir loin d’ici avec sa belle.

     Comme le plus pitoyable des lâches...

     Il a honte. Terriblement honte.

     Alors il va tenter de se racheter, en passant devant sa princesse pour repousser, seul, et d’une seule main, le rayon qui les titillait.

    — Attention, ça va péter... murmure t-il ensuite a sa compagne plus que surprise par le fait qu’il soit resté près d’elle au lieu de fuir.

     Il va faire exploser cette porte blindée pour pénétrer dans cette salle morbide.

     Parce qu’il n’est pas lâche.

    « 063065 »