• 008

    La porte du cachot s’ouvre brusquement et une nouvelle pénétre dans la pièce en piaillant ;

    008

    — Yo ! Denzel ! Quel innocent es-tu en train de torturer encore ??

    008

    La réplique est prononcée de façon ironique. On sent que cette personne s'adresse icià un ami qu'elle apprécie et avec qui elle se permet quelques familiarités.

    008

     — La pêche a été bonne aujourd’hui Isis ! Regarde-moi ce que j’ai choppé en ville ! s'exclame le fameux Denzel à sa désormais interlocutrice,

    — C’est... commence la jeune fille avant de faire un bond en arrière, pour se préparer à hurler sur son camarade ;

    008 

    — ESPÈCE DE MALADE MENTAL !!! J’y crois pas ! C’est le prince d’Eternia que t’as massacré là !!

    — Ben oui.. Balbutie Denzel, un peu perturbé par la réaction de son amie ; lui qui pensait être félicité...

    008

    — Mais que tu es con ! Mais que tu es con ! L’insulte violemment Isis, — tu veux nous nous mettre Eternia à dos c’est ça ?? Putain, mais j’y crois pas, t’es assez con pour tenter de déclencher une guerre avec cette nation de brutes épaisses !! C’est toi qu’il faudrait enfermer et torturer dans ce cachot !! Ça te remettrait peut-être les idées en place !!

    — Mais Isis... tente honteusement Denzel — ils n’ont aucun moyen de savoir qu’il est ici alors ils nous attaqueront pas... 

    008

    — Abruti ! Parce que tu crois que ses proches vont pas le chercher ?? Putain de bordel de merde, t’es trop con décidément ! 

    — Mais Isis... 

    — LIBÈRE-LE TOUT DE SUITE ! On va le soigner et tenter de faire passer la pilule, c’est la dernière chose qu’on peut faire pour pas qu’il se plaigne à son crétin d’oncle ! 

    Penaud, et en silence, le soldat octavien obéit et part détacher les menottes du jeune prince d’Eternia. 

    008

    — Je vais le dire a Keichi ça, marmonne Isis, encore furieuse, — et crois-moi, il va pas te louper ! C’est une faute grave qui pourrait coûter cher au royaume ça ! 

     

     

    *

     

     

    Dix minutes plus tard, Jun est emmené dans une pièce à la décoration plutôt sobre ; une chambre ; et sa lèvre ensanglantée a été désinfectée.

     Seul son œil au beurre noir peut encore prouver qu’il a été frappé récemment et Isis le remarque rapidement en ne manquant pas d’incendier à nouveau son ami.

    — Crétin, tu l'as vraiment amoché ! 

    008

    — On le garde ici jusqu’à ce qu’il soit guéri et après on le libère ?? Propose Denzel pour amadouer la demoiselle et princesse d’Octavia. 

    008

    Désormais requinqué, Jun commence à émerger doucement de son état comateux et sa vue s’éclaircit peu à peu.

    La première chose qu’il remarque est évidemment cette tenue des plus affriolantes que la jeune fille porte ; des seins à moitié nus ainsi qu'une mini-jupe terriblement courte..

    Et en haut.. Ce visage.... Qu'il reconnait !

    N’y croyant pas encore, il écarquille et cligne des yeux, affichant un air surprit.

    Elle ? Sa demoiselle de la peinture ?

    — Bon je te laisse, je vais voir si Keichi a besoin de moi. Fais Denzel en sortant rapidement de la pièce ; vu la bêtise qu’il a faite avec le prince d’Eternia, il juge bon de disparaître de la vue de son amie qui a décidément bien l’intention de lui rappeler sans cesse a quel point il est inutile et bon a rien. 

    — C’est ça ! Casse-toi boulet ! Le cingle-t-elle méchamment pour lui faire accélérer le pas. 

    008

    Maintenant seuls a seuls, Jun continue de cligner des yeux pour s’assurer qu’il est bel et bien éveillé et non endormi.

    — Écoutez, lui soupire Isis, — on vous a soigné soignés, on a été sympas et tout, alors en retour vous êtes sympa aussi et vous gardez cette petite bavure pour vous ? Vous savez, on aime bien Eternia et on a pas envie d'embrouilles...

    — Je t’ai enfin retrouvé... se contente de lui sourire Jun, sans faire attention à tout ce qu’elle vient de lui débiter.

    — De quoi ? Lui répond-elle un peu perplexe. — Qu’est-ce que vous me bavez ?

    Cette phrase réduit Jun au silence ; le silence de l’incompréhension.

    Elle est bien trop différente de la nymphe de ses rêves... 

    008

    — Je pense que cet idiot vous a frappé trop fort sur le ciboulot, ça a dû vous mélanger un peu les neurones majesté.. Reprend-elle ironiquement, — hey au fait, comment vous appelez-vous ? Moi c’est Isis !

    — Jun.. Réussit-il à marmonner en baissant les yeux, l’air déçu.

    Ce n’est vraiment pas elle.

    La jeune fille de ses rêves était une nymphe gracieuse, délicate et charmante.

    Et non une fille mal élevée et vulgaire qui n’a de féminin que des formes délicieuses, il doit bien l'avouer...

    — On va faire un truc, majesté, reprend la jeune princesse, — vous restez ici jusqu’à ce que votre œil au beurre noir soit parti, comme ça, on garde toute cette histoire débile pour nous ! D’accord ? Ça roule ?

    Jun meurt d’envie de lui répondre qu’il se fiche de son œil comme de l’an quarante et qu’il n’a jamais eu l’intention d’aller chouiner chez son oncle, mais il va tenter de rester aimable en souriant simplement ;

    — D’accord, ça marche.

    De toute façon, il n’avait pas prévu de rentrer sur Eternia dès aujourd’hui alors il peut bien se permettre de rester un peu ici...

    Il faut qu’il en découvre plus sur cette jeune fille à l'éducation douteuse ; il faut qu’il comprenne pourquoi elle est physiquement identique à sa nymphe...

    « 007009 »