• 005

    Serenia n’étant pas très éloignée d’Eternia, les deux adolescents poseront le pied dessus moins de cinq minutes plus tard, grâce à leur téléportation Eternienne. 

    — Serenia, nous v’là !! s'exclame joyeusement Arkan une fois arrivé. Son regard curieux se promène très vite à l'horizon. Il a soif de découvertes ! 

    — Les Séréniens ne doivent pas savoir voler, fait remarquer Evaï en constatant une route à quelques mètres d’eux. — Tu sais que c’est la planète du printemps éternel ?

    — Ah bon ?

    — Oui, ils n’ont que cette saison eux ! C’est plutôt chouette je trouve.

    005

    — Bwahahahahah !! s’esclaffe bruyamment Arkan en désignant quelque chose du doigt — regarde Evaï, regarde !! Ils te connaissent ici, ils ont fait une statue à ton effigie !!

    — De quoi ? s’étonne la concernée en se retournant pour chercher du regard ce qui semble amuser son jeune ami. 

    — Bwahahahaha !! continue de rire aux éclats Arkan, — t’es trop sexe ma poule !!

     Arkan est pliée en deux devant la statue d'une gargouille difforme.
     

    — Et tu te crois drôle en plus ?? Marmonne la jeune fille, vexée

    — Oh ça va, si on peut plus rigoler !! rit encore l’adolescent en essayant de calmer son début de fou rire.

    — Allez viens, p’tit boulet, le taquine-t-elle en commençant a s’éloigner, — on va jeter un œil. Regardes là-bas y’a plein de maisons. Faut qu’on croise quelques habitants pour voir leurs visages ! 

    — Si ça se trouve, ce sont tous des monstres qui vivent ici, bouuuuh !!! 

    — Arkan, arkan, arkan, soupire Evaï, — vivement que tu sortes de l’âge bête, c'est plus possible! 

    — On est suivis, informe soudain Arkan en se retournant pour remarquer qu'une forme se rapproche d'eux plutôt rapidement. 

    — Hein ? Fais immédiatement Evaï en regardant dans sa direction, puis en esquissant ensuite un air déçu

    — C’est pas la planète que l’on cherche ça, il ne ressemble pas du tout à la fille de la peinture... 

    005

      En effet, le jeune garçon non loin d'eux a bien des marques au visage, mais sa peau verte révèle bien qu'il n'est pas du tout de la même race que la blondasse qu'ils recherchent.

    — Ohéééé du genou se met à appeler bruyamment Arkan en faisant des signes de mains en direction du jeune Sérénien. 

    — Sois poli voyons !! s’interloque Evaï devant la vulgarité de l’adolescent, — imagines qu’il comprenne l’Eternien...

     — Bonjour à vous, leur fait calmement le jeune Sérénien en se rapprochant — c’est pas courant, que des Eterniens prennent la peine de venir visiter notre humble planète...

    — Vous..Vous comprenez notre langue.. Marmonne Evaï en lançant des regards assassins à son jeune ami. 

    — Je m’appelle Alfsky, leur sourit le jeune Sérénien, — et oui je connais votre langue, mais qui ne sait pas parler l’Eternien dans l’univers ? 

    — Vous avez tous la même peau ? Demande Arkan en se grattant la tête, — parce qu'en fait, on cherche quelqu’un ici ! 

    — La même peau ? Répète Alsky en dévisageant avec suspicion les deux étrangers — je suppose que tu veux dire « la même apparence » ? Dans ce cas, oui nous avons tous la même, et nous en sommes fiers ! Certes nous ne vous égalerons jamais, mais Sérénia est belle ! 

    — Nous n’en doutons pas ! lui sourit Evaï, un peu gênée par le manque évident de respect dont fait preuve Arkan. 

    — Vous voulez que je vous fasse visiter l? Reprends vivement le jeune Sérénien. 

    — Nan c’est bon, on est pressés ! L’interrompt Arkan en se retournant vers son amie, — faut repasser à la maison prendre la peinture avec nous, comme ça on pourra la montrer aux gens. Ça sera plus facile, non ? 

    — Oui, oui, lui répond Evaï en lui tapotant sur la tête — on va faire ça... Au revoir Alfeu.... 

    — Alfsky !! Oui je sais, mon prénom est un peu compliqué à prononcer !!

    — J'avoue, Alfeusquaye, reprends Evaï en prenant la main d’Arkan, pour qu’ils se téléportent ensemble — on doit y aller nous, alors on vous dit à la prochaine !!

    « 004006 »